Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

7 juin 2015 7 07 /06 /juin /2015 07:46

Il faut remercier le Qatar !

Le Qatar est un pays téméraire et original. En effet, il a décidé de déposer plainte contre Florian Philippot qui avait dénoncé, le 9 janvier, à son sujet et à l'encontre de l'Arabie saoudite, "ces pays qui financent l'islamisme qui tue". Qu'une nation considère que les propos d'une personnalité politique sont à ce point importants et dévastateurs qu'il faille lui faire l'honneur d'engager une procédure contre lui est infiniment rare, voire totalement inédit. Le Front national et Florian Philippot n'en attendaient sans doute pas tant de la part d'un pays qui brille en général par son habileté et son entregent. Il ne me semble pas insultant de présumer que ses immenses richesses ne doivent pas être pour rien dans la séduction qu'il suscite et la conviction de certains partisans acharnés à le défendre sur tous les plans. Le Qatar, avec une apparente subtilité et un pluralisme affiché, a choisi, pour soutenir sa cause, deux avocats, Me Szpiner et Me Mignard. A titre personnel, je n'aime pas l'un qui a gravité et gravite dans les eaux troubles de la droite mais apprécie l'autre dont la proximité avec le président de la République est bien connue. Etrange alliage, tout de même ! Le Qatar audacieux et peut-être imprudent sur le plan de l'action judiciaire elle-même... Il ne le sait sans doute pas mais Me Mignard attirera son attention sur le fait que les procès de presse médiatisés sont gros de conséquences d'abord préjudiciables à la partie civile. Aussi paradoxal que cela soit, et parfois injuste, dans combien d'instances de ce type ai-je requis où à l'issue des débats, même s'ils aboutissaient à une condamnation, le plaignant avait été laminé, vilipendé ou ridiculisé ! On ne sort jamais indemne d'un procès de presse quand on prend le risque de le mettre en branle. Je ne peux pas croire que le Qatar s'illusionne en pensant qu'attaquer Florian Philippot ou le FN serait forcément, dans notre démocratie, un gage de réussite judiciaire. J'espère que ce n'est pas cette partialité souvent diffuse qui a conduit la Maire de Paris à apporter son soutien au Qatar de manière précipitée, alors qu'on ne lui demandait surtout pas de se mêler de ce qui ne devrait regarder dorénavant que la Justice ! Pour ma part, j'avoue par avance quelle sera ma délectation si cette affaire va à son terme, tant l'expérience m'a démontré que des transactions s'opéraient par peur de la vérité à venir et que les embûches du droit de la presse retardaient indéfiniment la discussion sur le fond. Soyons optimiste sur ce plan. J'attends avec impatience que la ou les audiences, sous l'égide d'un très bon président compétent et impartial à Paris - cela se trouve encore, on pourrait suggérer le président Hayat lui-même - et avec un ministère public valable et d'abord libre, répondent à notre curiosité, à nos inquiétudes, lèvent nos insinuations parce qu'elles seraient absurdes ou confirment nos préventions si elles sont fondées. Comme le résume Libération dans un excellent dossier sur le Qatar - "Qatar, ami ou ennemi ?", on saura si ce pays, d'une manière ou d'une autre, est impliqué frauduleusement dans "le scandale à la Fifa", dans l'attribution de la Coupe du monde à son bénéfice en 2022, et "dans les soupçons de financement du jihadisme". Le Qatar est-il "le principal soutien des Frères musulmans et de ses différentes déclinaisons dans le monde arabe", qui seraient "la matrice de l'islamisme sunnite, y compris sa forme terroriste...", comme l'affirme Aymeric Chauprade ? Aura-t-on la possibilité de se pencher sur la vie interne du Qatar, un mélange composite et choquant entre une modernité luxueuse pour "la bourgeoisie éclairée" et l'exploitation de centaines de milliers de travailleurs immigrés, et son rôle international avec "une diplomatie active" mais ambiguë ? Parviendra-t-on à rendre compte de ces immensités d'argent qui sont prêtes à tout acheter, qui dégoulinent sur la France, notamment sur le football et le PSG et seraient disposées à se verser dans des secteurs névralgiques de la société française, certaines banlieues par exemple ? Osera-t-on approfondir les raisons de la bienveillance politique et économique du président Sarkozy à l'égard du Qatar, cette fascination, ce clientélisme qui paraissent avoir réconcilié Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin, mobilisé d'autres personnalités, cette surprenante attirance pour cet Etat à la fois soupçonné du pire et d'une parfaite urbanité comme celle du président du PSG que Nicolas Sarkozy ne quitte jamais en sa qualité d'ancien président de la République ? Ils ont l'air de bien s'entendre. Il y a un mystère du Qatar. Est-il trouble, malsain ou honnête ? Derrière les apparences souriantes et somptuaires, que fait-on, qui paie-t-on, qui incite-t-on ? Il faut remercier sincèrement ce pays parce que bientôt on approchera de sa vérité. Vraiment innocent ou adroit coupable ?

Philippe Bilger

Partager cet article

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

commentaires

Liens