Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 22:17

~~ La plupart des grands médias français, tant dans la presse écrite que dans l’audiovisuel, sont détenus par quelques puissances financières. Le dernier en date à avoir investi massivement dans le secteur est Patrick Drahi, fondateur d’Altice, géant des télécommunications. Le milliardaire, dont la fortune est estimée comme la troisième plus importante du pays selon le magazine Forbes, a construit sa fortune sur un endettement colossal qui interroge sur la véritable santé financière du groupe à long terme. La filiale médias d’Altice, Altice Media Group, détenait déjà des parts dans Libération ou L’Express. Désormais, et grâce à un partenariat stratégique inédit avec le groupe NextRadioTv, propriété d’Alain Weill, Patrick Drahi contrôlera notamment BFM TV et RMC. L’objectif est qu’Altice rachète le groupe NextRadioTV. Patrick Drahi dispose en effet d’une option de rachat de la totalité des actions conservées par Alain Weill, à partir de mars 2019. Dans le communiqué relatif au rachat, les investisseurs indiquent que : « Alain Weill et le groupe Altice seront associés dans une société dont Alain Weill détiendra le contrôle majoritaire avec 51 % du capital et des droits de vote et dont il assurera la présidence, à laquelle sera transférée sa participation dans NextRadioTV, représentant 37,77 % du capital et 48,59 % des droits de vote. » En somme, l’un des derniers groupes de médias indépendants en France tombe sous le contrôle d’une grande fortune.

Il n’y a d’ailleurs plus de grands médias indépendants. Tous sont contrôlés par des investisseurs, qu’ils soient marqués à « droite » ou à « gauche ». Lorsque les grands médias sont soumis à des intérêts, ils ne sont plus libres. Qui peut désormais garantir que les médias institutionnels seront, à l’avenir, indépendants, et qu’ils présenteront une information pluraliste ? Cela n’est déjà pas le cas aujourd’hui, mais le futur laisse présager du pire.

Dans les romans de science-fiction du genre « cyberpunk », les « mégacorporations » finissent par devenir plus puissantes que les États, contrôlant l’ensemble des secteurs économiques stratégiques, et monopolisant tous les secteurs. Contenus et contenants sont même désormais possédés par les mêmes entités. D’ailleurs, Patrick Drahi cherche à réaliser le rêve de Jean-Marie Messier en se rendant maître d’un groupe hégémonique dans les télécommunications. Dans ce contexte morose, l’actualité récente concernant le site Fdesouche interroge. Durant les mois qui ont suivi les tragiques attentats de janvier, les Français ont massivement manifesté pour défendre les libertés d’opinion et d’expression. Quelles réponses ont-ils reçues pour prix de leur engagement ? Toujours plus de lois liberticides, toujours plus d’informations tronquées, toujours plus de tycoons comme Patrick Drahi et, enfin, toujours plus de répressions policières à l’encontre des médias indépendants. Fdesouche est un site de veille d’actualités, qui produit peu de contenu original. Pour avoir relayé un article concernant Pierre Bergé, sans émettre de commentaire spécifique, l’administrateur du site a été perquisitionné et a vu son matériel informatique et son téléphone portable confisqués. Si c’est bien le cas, il y a là un abus de droit manifeste. Les méthodes employées ont été particulièrement brutales, par rapport aux faits qui étaient reprochés à Pierre Sautarel.

Nous devons défendre les médias indépendants (au premier rang desquels Boulevard Voltaire), lesquels ne vivent ni des subventions ni des niches fiscales accordées aux journalistes, mais uniquement de leur dévouement sans borne pour un seul objectif : vous informer correctement. Gabriel Robin

Partager cet article

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

commentaires

Liens