Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

19 juillet 2015 7 19 /07 /juillet /2015 16:31

~~ Depuis lundi, les émeutes se multiplient sur l’ensemble du territoire national. Le feu couve depuis plusieurs semaines.

En effet, un à un, les quartiers s’embrasent, un peu partout en France. À Toulouse, par exemple, le quartier du Mirail est régulièrement la proie de nuits durant lesquelles les voitures brûlent, ou servent à des rodéos mortels entre les voyous et la police. Pareillement, Roubaix ne connaît pas un jour de repos, la ville étant constamment soumise à l’arbitraire de la violence des gangs. Cette jeunesse barbare est encouragée à commettre ses forfaits par un ministre de la Justice laxiste, prompt à excuser les délinquants, et même à présenter les coupables comme étant les victimes ontologiques de la société. Plus que jamais, nous avons la preuve qu’il existe une France hors la France. Pire : cette France hors la France n’est jamais réprimée, ou simplement rappelée à l’ordre. Bouches d’incendie reconverties en jeux d’eau, voitures brûlées lors de la nuit du 14 juillet, émeutes, piscines privées occupées par des « jeunes » qui maltraitent les propriétaires, spectacles annulés préventivement par peur de choquer la population : l’été est propice à toutes les dérives dans la France post-Charlie.

Il me serait impossible de relater, ici, tous les événements des derniers jours, quelques-uns d’entre eux laissent à penser que la France est en état pré-insurrectionnel : la médiathèque Gagarine et l’école de la « Deuxième Chance » ont été incendiées à La Courneuve, la police a été canardée au mortier dans le XIXe arrondissement parisien, des habitations ont été les cibles de tirs de mortier à Meyzieu (69), cinquante véhicules ont été incendiés dans la nuit du 13 au 14 juillet dans la métropole lyonnaise, affrontements entre « jeunes » et gendarmes à Gisors (27)… Sont-ce là de simples « faits divers » ou un faisceau d’indices révélant que la France est au bord du chaos ? Je penche pour la deuxième option. Nonobstant la quantité inouïe d’actes similaires, ainsi que leur gravité, les médias nationaux n’en ont pas parlé. Ils se réveilleront demain, quand il y aura des morts. Quant aux élus et aux membres du gouvernement, ils ont une trouille bleue. Leur seul objectif est de ne pas faire le jeu du Front national, et donc de ne pas dévoiler dans quel état dramatique se trouve notre pays.

Face à ce qui se prépare, les émeutes de 2005 passeront pour d’aimables plaisanteries. Un petit peu comme Le Camp des saints de Jean Raspail, désormais en deçà de la réalité. Une partie de la jeunesse de France ne se reconnaît pas dans les éléments constitutifs de notre civilisation, peut-être entend-elle un jour mener une guerre contre notre nation. En tout cas, elle semble s’y préparer avec le plus grand zèle. Dans ce contexte, l’incendie d’un site pétrochimique à Berre-L’Étang (13), classé Seveso, pose des questions. Surtout quelques jours après le vol d’explosifs militaires sur la base de Miramas, située à une demi-heure du site. Les enquêteurs viennent de révéler qu’un détonateur électrique avait été retrouvé sur place, et le ministre de l’Intérieur a annoncé le renforcement des mesures de protection autour des sites exposés. Il s’agit donc bel et bien d’un acte malveillant. Acte terroriste, voyous en manque de sensations fortes ou test ? Il est peu rassurant de se savoir dirigés par des incapables lorsque l’avenir est aussi incertain.

Gabriel Robin

Partager cet article

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

commentaires

Liens