Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 08:34

~~ L’affaire de Tel Aviv sur Seine fait grand bruit en ce moment, peut-être même plus que la démission du président de l’OM, c’est pour dire…

Rappelons les faits. Ce jeudi 13 août, Paris Plages sera aux couleurs israéliennes sous le nom de Tel Aviv sur Seine, et cela peu de temps après le meurtre d’un bébé palestinien (sans parler des attaques sur la bande de Gaza). Nullement besoin d’être anti-israélien pour parler de cynisme morbide. Une telle décision était, par avance, vouée à un scandale assourdissant, mais ce qui n’a pourtant pas empêché la mairie de Paris de jouer les étonnés. L’incompréhension des politiciens envers les habitants de leur propre pays est-elle si importante ou bien est-ce purement du mépris ? La question est en droit d’être posée

.Logiquement, de nombreuses voix se sont levées, démontrant leur indignation et appelant à l’annulation de cette journée. Néanmoins, Bruno Julliard, premier adjoint à la mairie de Paris, a répondu non, allant même jusqu’à dire : « Annuler, ce serait céder à la radicalisation ». À la suite de ce mauvais cours de sophisme, j’aimerais citer Camus qui, à la question « Qu’est-ce qu’un révolté ? »», répondait « C’est un homme qui dit non ». Toute la classe politique française ne serait-elle pas en révolte permanente envers les demandes du peuple ? Tout cela pose une autre problématique trop souvent ignorée. Les médias classiques incriminent sans cesse tel ou tel individu, qu’ils répertorient en tant qu’extrémistes, comme étant les provocateurs d’une augmentation de l’antisémitisme en France. Mais ne serait-ce pas plutôt ce genre de nouvelle qui ferait le plus de tort à la communauté juive ? Un Arno Klarsfeld, pour ne citer que lui, ne créerait-il pas plus d’antisémitisme qu’un Alain Soral, par exemple ? Ce premier ne donnerait-il pas trop régulièrement raison à ce dernier ? Toutes les associations antiracistes, formant un véritable lobby dictatorial, ne fabriqueraient-elles pas plus de racisme que le contraire ? De nombreuses questions pour un constat.

La liberté de penser est devenue criminelle en France, sauf si l’on est dessinateur pour Charlie Hebdo. La moindre parole qui ne rentre pas sous l’oppression de la bien-pensance est directement condamnée par les différentes organisations ultra-procédurières. Un despotisme terrible règne avec l’étroite collaboration médiatique. Si les Français ont de plus en plus souvent des coups de gueule, c’est parce que la liberté d’expression n’est inscrite que dans les textes et rarement appliquée dans les faits. Il serait temps que les différents pouvoir étatiques s’en aperçoivent avant qu’il ne soit trop tard…

Andrew Bernard

Partager cet article

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

commentaires

Liens