Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 10:30

~~ La caste idéolâtre qui nous mène, nolens volens, sur les chemins escarpés de l’avenir radieux ne manque jamais de répéter ses commandements, lorsque le peuple semble las et tenté par d’autres horizons. Un radotage, un bégaiement hiératique, une frénésie de marteau-pilon, un sermon de Janotus. Du Décalogue descendu du Ciel progressiste, on tire toujours une injonction illuminée, un remède qui va guérir la société malade.

L’école est à l’agonie, on le sait, elle est saisie de fièvre, de faiblesse, elle flanche. Étrange, après trente ans de médication de cheval, de suppositoires pédago-diarrhéiques poussés jusqu’aux fondements disciplinaires, de moraline en cachets ingurgités jusqu’à la nausée. Qui sait que la part des enfants d’origine modeste dans les grandes écoles n’est plus que de 7 % aujourd’hui, contre 30 % dans les années 1950 ? Mais Bourdieu n’affirmait-il pas que le mal venait du social, et que le système scolaire était un régime pénitentiaire visant à humilier les pauvres ? Qu’à cela ne tienne ! On va mélanger les nantis et les miséreux, on va touiller une macédoine d’écoliers de tous milieux. Et si ça bronche dans les assiettes, on imposera, on inquisitionnera, on dictatera, on camisolera. La camisole de farce, le catéchisme républicain à boulotter et, si plus, si affinité avec la révolte, avec la mauvaise volonté, on enverra la police du bien.

Car qui serait pour le mal ? Les résultats des évaluations PISA ont montré que la différence de performances entre « jeunes autochtones » (sic) et « immigrés de la seconde génération » est très importante. Pour éviter cette horreur, cet « apartheid » « éthique » (dixit Valls), pour égaliser les conditions, on triturera, on torturera la carte scolaire. Tous ensemble ! Tous unis dans la la meilleure médiocrité possible ! Qui n’a pas rencontré un jour un militant de la bonne cause, de gauche, bien évidemment, issu des classes moyennes, parfois enseignant, qui, par mesure de précaution, et en connaissance de cause, avait placé sa progéniture dans le privé ? La tartuferie n’a pas disparu avec la Compagnie du Saint-Sacrement. Charité bien ordonnée commence par soi-même. Quant au peuple…

Si les journalistes étaient des personnes honnêtes, ils demanderaient systématiquement aux élus, aux acteurs, les vrais acteurs, et les mauvais, ceux qui goguenardent à la télévision, aux journalistes eux-mêmes, dans quels établissements ils envoient leur progéniture. Ce serait très intéressant de le savoir.

Claude Bourrinet (professeur de lettres)

Partager cet article

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

commentaires

Liens