Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 10:01

~~L’AFEP représentant les 115 plus grandes multinationales du pays, le Medef et quelques autres organisations patronales demandent au gouvernement dans le Journal du Dimanche un ensemble de « mesures d’urgence pour lutter contre le chômage ».

La mesure phare est la transformation du CDI en contrat précaire : l’entreprise pourrait licencier un salarié (sans indemnités ?) lorsqu’un « projet » est terminé ou selon la situation de la société. Enfin, les indemnités de licenciement, y compris celles liées à l’ancienneté, seraient plafonnées en cas de rupture. Tous les salariés seraient précarisés avec un CDI devenu un contrat précaire, potentiellement limité dans le temps à la réalisation d’un projet ou à l’excellente santé de leur entreprise. Leur précarité deviendrait si forte qu’on peut se demander comment des salariés sur un siège éjectable pourraient à l’avenir emprunter pour acheter leur logement ?

Une autre mesure, énigmatique pour ceux qui ne suivent pas l’actualité économique, est « une facilitation des nouvelles formes d’activités indépendantes ». Il s’agit de changer la loi pour que les grandes plateformes numériques comme Uber puissent faire travailler des entrepreneurs indépendants en lieu et place des salariés. Ceci est aujourd’hui en théorie interdit par la loi afin d’éviter que des entreprises sans scrupules se passent de salariés et emploient à leur place des indépendants totalement dépendants, taillables et corvéables à merci.

Il y a deux ans, Pierre Gattaz promettait un Pin’s sur le cœur que la baisse de charges de 40 milliards d’euros accordée par François Hollande serait suivi de la création d’un million d’emplois. Entre 2013 et 2015, il n’y a pas eu de créations d’emplois dans le secteur privé et le bilan de cette mesure couteuse est dramatique. Les grands patrons font semblant d’oublier que c’est la croissance de l’activité qui entraîne des créations d’emploi et non la précarisation de tous les Français. Ils prennent une fois de plus les Français pour des idiots.

Seule, une relance déterminée de l’activité économique en utilisant tous les moyens d’une France à nouveau souveraine permettra de retrouver une forte croissance et une importante création d’emplois. Il est donc nécessaire de passer au nouveau Franc, une monnaie moins chère pour relancer nos exportations et retrouver notre compétitivité, relancer la croissance par de grands projets financés par de la création de monnaie par la Banque de France, mettre en place le protectionnisme intelligent et le patriotisme économique en faveur des entreprises françaises

Philippe Murer Conseiller économique de Marine Le Pen

Partager cet article

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

commentaires

Liens