Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

28 novembre 2013 4 28 /11 /novembre /2013 13:43

 

  
Bonne nouvelle : des juges ont décidé de riposter à l’offensive islamiste observable dans les cités. La Cour d’appel de Paris, suivant les arguments du procureur général François Falletti, a confirmé ce mercredi, sous la présidence de Jacques Degrandi, le licenciement pour faute grave de Fatima Afif, qui avait été licenciée en 2008 de la crèche privée (mais subventionnée par l’Etat pour sa mission d’intérêt général) Baby-Loup, à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines). Elle avait décidé un beau jour de porter le voile durant son travail, contrevenant à l’exigence de neutralité du règlement intérieur. Commentant cette décision, l’avocat de l’ancienne employée a fustigé "cette espèce de populisme qu’exprime" une partie de la haute magistrature, ce "courant des pensée qui se sent atteint dans ses racines par la montée du fait religieux". Les accusations d’islamophobie et de racisme devraient suivre, par ceux qui n’acceptent aucune critique sur les comportements publics que veulent imposer les fondamentalistes. Comme le rappelle le couplet d’une chanson qui accompagne la sortie, ce jour également, du film "La Marche", qui retrace la marche des Beurs de 1983 : "D’t’façons y’a pas plus ringard que le raciste/ Ces théoristes veulent faire taire l’islam / (…)". Le texte réclame aussi "un autodafé pour ces chiens de Charlie Hebdo", coupable d’avoir critiqué l’islamisme...

La fumisterie de l’Observatoire de la laïcité est mise au jour avec cette décision. Elle contredit  la déclaration de son président, Jean-Louis Bianco, qui avait assuré, le 25 juin : "La France n’a pas de problème avec sa laïcité". En réalité, comme le rappelle la pédopsychiatre et psychanalyste Caroline Eliacheff, qui a enquêté sur Baby-Loup (1), le "lobby islamique" est particulièrement actif et rencontre peu de résistance, y compris dans ses intimidations et ses menaces. L’auteur raconte comment, après le licenciement de Fatima Afif, rien n’aura été épargné à Natalia Baleato, fondatrice de la crèche en 1991, et à son équipe : appels téléphoniques avec menaces de mort, voitures dégradées, insultes accompagnées de gestes d’égorgement. Tel père qualifie les professionnelles de "menteuses", "connasses",  "racistes", "Françaises de merde". Commentaire de Caroline Eliacheff : "Les coups de boutoir de ceux qui veulent imposer à tous leur ordre social et la lâcheté, l’aveuglement voire le cynisme de ceux qui sont censés défendre les valeurs de la république auront eu raison de cet îlot héroïque de résistance". Le 31 décembre, en effet, Baby-Loup déménagera à Conflans-sainte-Honorine…

Ce sursaut de la justice réveillera-t-il les vigilances assoupies ? "Ce qui s’est passé à Chanteloup-les-Vignes est révélateur de la redoutable capacité de nuisance des discours fondamentalistes", écrit encore l’auteur, qui prend soin de rappeler que "défendre la neutralité dans les lieux d’accueil de la petite enfance n’est pas faire campagne contre l’islam mais contre les dérives se traduisant par une revendication agressive d’imposer un ordre différent". Alors que la gauche lance, à partir de ce soir, une série de manifestations, de marches et de galas contre le racisme et l’extrémisme de droite qui menaceraient la république, il reste à espérer que le "sursaut républicain" souhaité par Harlem Désir, le patron du PS, ne passe pas à côté, une fois de plus, du véritable danger que représente l’idéologie salafiste, ce totalitarisme toléré par les belles âmes. Il est, à vrai dire, peu probable de voir les socialistes en première ligne sur ce sujet de la laïcité, qu’ils ont abandonné au FN. En fin de matinée, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), à qui je dois d’avoir été mis en examen pour avoir critiqué une de ses opérations de propagande, a qualifié la décision de la Cour de "scandale judiciaire". L’offensive continue.

(1) Comment le voile est tombé sur la crèche, Albin

Partager cet article

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

commentaires

Liens