Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 03:21

Nouvelle fièvre anti-démocratique de l’UE                                

Ludovic De DanneCommuniqué de Ludovic de Danne, conseiller aux Affaires européennes de Marine Le Pen

En validant le mécanisme européen de stabilité « MES », les juges de la Cour suprême allemande ont levé le dernier obstacle à l’application d’un système visant en réalité à sauver la zone euro à tout prix. Le « MES » n’est qu’un énième puits sans fond au coût incalculable pour les états membres et qui se révèlera un nouveau frein à la croissance déjà nulle de l’Union européenne.

Jouissant d’une immunité particulière, le « MES » symbolise aussi une dérive autoritaire supplémentaire de l’Union européenne. Contrairement à d’autres institutions, il n’y a aucun contrôle des parlements nationaux et ses travaux ne sont ni publics, ni transparents. De surcroît le « MES » n’est pas une simple caisse de secours plafonnée, elle a le pouvoir arbitraire de demander des fonds aux états de manière illimitée au regard d’une disposition prévue dans le traité dite du « capital appelable ».

Indépendamment du fait que le « MES » ne protègera pas les états membres de la spirale de la dette ni des spéculateurs, il a pour vocation d’agir sur le long terme au regard de la philosophie du FMI, son partenaire lié aux puissances d’argent. Il est prévu par exemple que les mesures d’austérité deviennent automatiques dès qu’une aide est accordée à un pays européen. Les états membres de la zone euro ne respectant pas les limites du déficit budgétaire et sollicitant l’aide de ce mécanisme devront être placés sous tutelle financière…

Il est inadmissible qu’un processus aussi anti-démocratique et antisocial, engageant la France à un tel niveau de financement, n’ait pas été soumis à un référendum. C’est le sens de l’engagement du Front national, redonner le pouvoir aux Français au sein d’une Europe des nations libres afin d’en finir avec un processus fédéraliste européiste, à la fois cynique et ultralibéral, qui agit contre les intérêts des peuples européens

 

Partager cet article

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

commentaires

Liens