Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 10:51

Face à l'intox des européens , voilà une déclaration qui va faire du bruit chez les non européens du FMI. Madame lagarde a beau être très liée à la finance internationale ( bildelberg group et autres Think tanks amérucains) ça va être discuté. L'enjeu : le reste du monde est il décidé à payer pour sauver un Euro moribond ?

 

L'ancien économiste en chef du Fonds monétaire international Simon Johnson s'est prononcé jeudi 26 mai contre la désignation à la tête de l'institution de Christine Lagarde, trop impliquée selon lui dans les échecs des économies de la zone euro.

"Il y a un défaut de conception important dans la zone euro et Mme Lagarde est la dernière personne que les gouvernements non européens devraient vouloir mettre aux commandes pour tenter d'arranger cela", écrit cet économiste américano-britannique sur son blog.

Simon Johnson estime que la réponse européenne à la crise budgétaire traversée par la Grèce, l'Irlande et le Portugal était vouée à l'échec.

Christine Lagarde "et le gouvernement français plus généralement ont été en première ligne des efforts pour nier qu'il y a un problème profond et pour résister à une solution systémique", souligne-t-il.

"Pourquoi les contribuables voudraient-ils la soutenir ?"

"Mme Lagarde incarne la stratégie qui consiste à parier sur une résurrection de la zone euro avec l'argent des autres. Partant de là, pourquoi les contribuables aux Etats-Unis et ailleurs voudraient-ils la soutenir?", s'interroge Simon Johnson.

Professeur au Massachusetts Institute of Technology, Simon Johnson était économiste en chef du FMI depuis huit mois quand Dominique Strauss-Kahn en est devenu directeur général, en novembre 2007. Il avait annoncé sa démission six mois plus tard, et a été remplacé en août 2008 par le Français Olivier Blanchard, toujours en poste aujourd'hui.

Le Nouvel Observateur - AFP

Partager cet article

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

commentaires

Liens