Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 13:20

 C'était le 22 septembre 2007, François Fillon déclarait qu'il était à la tête d'un Etat en faillite financière. Après 5 ans de pouvoir, les choses ont empiré.Aujourd'hui monsieur le candidat Sarkozy veut nous faire oublier les graves erreurs  du président Sarkozy qui a creusé la dette ,liquideé notre commerce extérieur et fait flamber le chomage.

Pendant 5 ans ils ne se sont pas attaqués à la faillite de nos finances, aujourd'hui le Président dans une ultime capitulation fait appel à la Chine. En Mai 2012 il faudra s'en souvenir.

" François Fillon, en visite vendredi en Corse pour la première fois depuis son arrivée à Matignon, a affirmé "être à la tête d'un Etat qui est en situation de faillite", avant de préciser quelques heures plus tard qu'il s'agissait d'une "image".

"Je suis à la tête d'un Etat qui est en situation de faillite sur le plan financier, je suis à la tête d'un Etat qui est depuis 15 ans en déficit chronique, je suis à la tête d'un Etat qui n'a jamais voté un budget en équilibre depuis 25 ans. Ca ne peut pas durer", a martelé dans la matinée le Premier ministre, à Calvi (Haute-Corse).

Régissant aux propos de son successeur, Dominique de Villepin a rétorqué vendredi en affirmant avoir "laissé l'Etat dans une situation meilleure qu'aujourd'hui". Sous son gouvernement, a expliqué l'ex-Premier ministre sur Europe 1, la France bénéficiait d'une croissance supérieure, d'"un chômage qui a baissé de 2 points" et d'"une politique de désendettement qui avait amélioré les choses".

Dans l'après-midi, en visite à la mairie d'Ajaccio, Françis Fillon est revenu sur sa déclaration, affirmant avoir eu recours à une "image". "Parfois, il faut utiliser des images. C'est ce que j'ai fait devant des agriculteurs qui demandaient toujours plus, toujours plus à l'Etat. Je leur ai dit que si la France était une entreprise, un ménage, elle serait en cessation de paiement", a-t-il déclaré.

La France "s'endette, et il faut que tous les Français prennent conscience qu'il est temps de mettre un terme à des solutions de facilité qui ont été employées depuis 25 ans et qui placent notre pays dans une position de faiblesse", a-t-il ajouté.

En Corse, M. Fillon a répété son engagement de "ramener le budget de l'Etat à l'équilibre avant la fin du quinquennat". Sinon, a-t-il mis en garde, "on ne pourra rien bâtir de solide ni pour la Corse ni pour aucune autre partie du territoire "national".

Partager cet article

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

commentaires

Liens