Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

13 mars 2011 7 13 /03 /mars /2011 23:27

 

Loin des baratins sarkoziens les Hedges funds n'ont jamais gagné autant d'argent et les Peuples n'ont jamais été autant en difficulté

 

"Rien n'a changé depuis la crise de 2008. Malgré les promesses. Malgré les grandes envolées anti-Wall Street d'Obama, anticapitalistes de Sarkozy et antibonus-spéculations-hedge funds des G20 successifs, la fête continue sur les marchés financiers. On peut argumenter sans fin sur la part de la spéculation et des fondamentaux dans la flambée actuelle des prix alimentaires et du pétrole, mais il suffit pourtant de regarder les positions et les profits des grands fonds spéculatifs, les hedge funds, pour comprendre que la spéculation a une large part de responsabilité. Rien n'a changé. Enfin, pas tout à fait. Les hedge funds étaient déjà les maîtres du monde mais aujourd'hui ils le deviennent encore un peu plus.

Un rapport publié par LCH Investments, spécialisé dans l'investissement dans le secteur, révèle que les dix plus gros hedge funds américains ont rapporté à leurs clients en net, toutes commissions déduites et elles sont très élevées, 28 milliards de dollars sur le second semestre de l'année 2010. C'est un chiffre colossal. Mais ce qui est intéressant, au-delà du chiffre lui-même, c'est que c'est un chiffre supérieur aux bénéfices cumulés sur la même période de Goldman, JP Morgan, Citigroup, Morgan Stanley, Barclays et HSBC, des banques qui pourtant sont elles aussi restées très actives sur les marchés financiers. Quant aux 100 plus gros hedge funds, eux, ils ont gagné pour leurs clients 70 milliards de dollars sur le second semestre de l'année et touché 17,5 milliards de dollars de commissions... 17,5 milliards de dollars de commissions sur six mois : pas mal non plus pour une industrie que le G20 avait prévu d'éradiquer...

La crise de 2008, loin de mettre les hedge funds en danger, les a renforcés.

1. Ils n'ont toujours aucune contrainte réglementaire alors que les banques sont, elles, légèrement plus contrôlées qu'avant la crise.

2. La disparition de nombreux acteurs bancaires comme Lehman pendant la crise a supprimé une partie de la concurrence dans cette chasse aux profits sur les marchés.

3. Attirés par cet eldorado, les traders stars des banques continuent à émigrer en créant leurs propres hedge funds ou en rejoignant des structures établies.

4. Ils ont joué un rôle de pionnier dans la spéculation sur les matières premières, notamment alimentaires. Or, ce secteur est devenu le secteur générateur de gains colossaux du fait de sa volatilité depuis plus de deux ans. Ces hedge funds sont bien évidemment toujours domiciliés dans les paradis fiscaux, autre sujet sur lesquels les politiques avaient juré qu'ils allaient mener une bataille sans merci. Rappelez-vous des pays noirs, gris et blancs  en matière d'évasion fiscale... Tout est devenu blanc par miracle. Du coup, ce succès attire les convoitises et les autres maîtres du monde, les grands fonds de LBO, se sentent un peu dépassés et lorgnent vers les hedge funds. Ils débauchent des équipes pour créer au sein de leurs entités leurs propres hedge funds. Les hedge funds sont-ils utiles ou inutiles, dangereux ou pas, amplifient-ils la spéculation ? Je n'ai aucune opinion sur la question. Je suis un homme de marché habitué à ses excès et cela a fini par ne plus me choquer. Ce qui me choque en revanche, c'est l'hypocrisie du monde politique qui dans tous les pays, y compris aux États-Unis avec l'ex-messie Barack Obama, dit une chose et fait son contraire.

Les bonus n'ont fait qu'augmenter

Relisez les déclarations du G20 de Londres après la crise de Lehman et vous allez être étonné... Les bonus n'ont pas disparu. Ils ont augmenté. Les paradis fiscaux n'ont pas disparu. Ils ont prospéré. La spéculation n'a pas été réglementée, elle s'est amplifiée. Les banques n'ont pas arrêté de spéculer pour compte propre, au contraire, c'est là qu'elles gagnent aujourd'hui tout leur argent. Et les hedge funds n'ont pas été bridés, ils connaissent une hégémonie sans précédent. Ce sont même les maîtres du monde d'après... C'est une simple constatation. Pas un jugement." ( marc Fiarentino)

Partager cet article

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

commentaires

Liens