Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 16:44

Pendant qu'on nous amuse avec le mariage gay, les aventures de la première dame,le prix nobel pour l'UEvoilà ce qui se passe dans les entrailles de notrepays , dans les provinces les chinois poussent leurs pions, comme les quataris  ou les saoudiens. Demain il sera trop tard

Communiqué de Françoise Grolet, conseiller régional de Lorraine, membre du Bureau politique du Front National

En février 2012, Patrick Weiten, président du Conseil général de Moselle annonçait en fanfare l’arrivée à Illange d’ITEC (International Industry Trade Technology and Exhibition Center), plate-forme d’échanges commerciaux « B2B » (business to business) pour 2.000 PME chinoises. Face à l’enthousiasme unanime des responsables politiques, seul le Front National tirait la sonnette d’alarme sur cette machine de guerre chinoise.

Après 9 mois de gestation, le chantier sera officiellement lancé demain, sans la participation des élus du Front National. Non seulement nous ne renions rien de nos préventions sur ce projet, mais l’inquiétude grandit dans le tissu industriel local.

Des critiques opportunistes remplacent peu à peu l’optimisme béat : les socialistes Philippe Tarillon (président de groupe au conseil général) et Bertrand Mertz (maire de Thionville) s’étonnent que les promoteurs chinois embauchent en Europe de l’est pour les travaux, et ne favorisent pas les entreprises lorraines. Quelle inconséquence pour des contempteurs de la préférence nationale et défenseurs du libre-échangisme européen et quelle irresponsabilité d’avoir ouvert nos portes au géant chinois !

On peut juger avec le même scepticisme les promesses chinoises de réciprocité : que pèseront nos PME face aux 200.000 PME chinoises aux salaires 10 fois inférieurs aux nôtres ? On évoque 400.000 tonnes de fret réservés par l’entreprise gestionnaire, 500 containers/jour au port d’Illange; comment absorber cet afflux de marchandises sans déséquilibrer notre tissu industriel et commercial ? Les entreprises chinoises vont pouvoir, depuis cette base avancée, écumer les terres lorraines en concurrence avec les PME de la région, profitant de leurs coûts de production très inférieurs pour rafler nos matières premières à meilleur prix. C’est déjà le cas pour le bois lorrain sur lequel les Chinois enchérissent à des niveaux que nos PME ne peuvent pas suivre, qui part en Chine pour y être transformé et revient comme produit fini à bas prix, cassant ici tout un secteur d’activité.

Qu’en est-il de la promesse de Patrick Weiten selon laquelle « pas un euro d’argent public » ne serait dépensé ? Outre les travaux du port d’Illange et sa desserte, les infrastructures routières devront être adaptées au mode de transport privilégié par les Chinois pour servir la sacro-sainte flexibilité : la route par le Kazakhstan, pour réduire le transport de 45 jours à 12 jours. Une « noria de camions » à l’assaut de l’Europe est annoncée : belle réussite pour notre environnement !

Le ministre du Travail Michel Sapin qualifie le projet chinois de méga-usine d’assemblage électronique à Châteauroux d’ « unité de pénétration du marché européen ». Seul le Front National tire les conséquences de ce constat amer d’un ministre sans illusions sur son pouvoir réel. Il est plus que temps de protéger et promouvoir ce qui reste de notre tissu industriel, de nos entreprises, de notre savoir-faire.

Partager cet article

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

commentaires

Liens