Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 10:16
0

Alors que le gouvernement a déclaré la guerre aux délocalisations de centres d’appels à l’étranger, le Syndicat des transports parisiens (Stif), qui dépend directement de la Région Ile-de-France, s’apprête à transférer un de ses services d’assistance téléphonique au… Maroc.

Selon Le Parisien, tous les appels de l’Agence solidarité transport, qui renseigne les bénéficiaires du RSA ou de la CMU sur leurs droits, seront pris en charge, dès le 1er février 2013, par des téléconseillers marocains. Cela devrait se traduire par la suppression de 80 emplois en France, et à terme, par la fermeture de deux centres à Fontenay-le-Comte (Vendée) et à Saint-Avold (Moselle).

« Nous n’avons pas d’autres solutions que d’envisager un plan social. Vu le contexte économique, nous n’avons quasiment aucune chance de trouver en l’espace de cinq mois un contrat qui nous permettra de compenser la perte de ce marché », déplore Frédéric Jousset, le coprésident de Webhelp qui détenait ce marché depuis 2006. Pour cet entrepreneur, pas de doute, si le Stif ne renouvelle pas son contrat, c’est exclusivement pour des raisons de coûts. « Ils étaient contents de nos prestations. Mais leur premier critère pour sélectionner un dossier, c’est le prix », assure-t-il. Une heure de centre d’appels en France coûte en moyenne 28€, contre 14€ au Maroc où les salaires sont beaucoup plus bas.

Webhelp réclame à présent la tenue d’un nouvel appel d’offres ou son prolongement, pour que des critères d’emplois soient pris en compte. De quoi embarrasser le gouvernement qui va présenter un plan pour lutter contre la casse sociale dans le secteur des télécoms en septembre…

Jean-Paul Huchon, le président de la Région Ile-de-France, ne veut pas comprendre, à l’instar de ses complices socialistes, que le seul moyen d’éviter les délocalisations et les suppressions d’emplois qui en découlent, c’est de mettre en place une protection intelligente aux frontières pour lutter contre la concurrence déloyale des pays à très bas coût de main-d’œuvre, tels qu’ici le Maroc.

Partager cet article

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

commentaires

Liens