Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 08:37
0

Sondage Iflop : Mélenchon est toujours le candidat des journalistes et des sondeurs

Communiqué de Steeve Briois, secrétaire général du Front National, conseiller municipal d’Hénin-Beaumont (62), suppléant de Marine Le Pen aux législatives de juin 2012

En juin 2007, l’institut de sondage Iflop, dirigé par la patronne du MEDEF Laurence Parisot, publiait un sondage concernant les élections législatives dans la circonscription d’Hénin-Beaumont. Ce sondage plaçait Marine Le Pen en 4e position, à 14 %. L’IFOP se trompait alors de (seulement) 10 points puisque Marine Le Pen réalisa 24 % au soir du premier tour.

Durant l’élection présidentielle le même institut plaçait, quelques semaines avant le premier tour, Mélenchon à égalité avec Marine Le Pen.

Aujourd’hui, pour être à la une du JDD et faire le buzz, l’institut Iflop fait encore plus fort et fait passer, dans la circonscription d’Hénin-Beaumont, Jean-Luc Mélenchon de 14 % à la présidentielle à… 29 % à la législative ! Mélenchon aurait augmenté de 100 % en quelques jours, du jamais vu…

Mieux, au second tour, il récolterait l’intégralité des voix socialistes du premier tour dans un contexte de fortes divisions à gauche, mais aussi des voix sarkozystes. Enfin, 4 candidats sur 14 récolteraient 97 % des voix, les 10 autres candidats devant se partager 3 %, ce qui est mathématiquement impossible.

En réalité, ce sondage est totalement bidon et démontre que, comme à présidentielle, Jean-Luc Mélenchon est le candidat des journalistes et des sondeurs. On pensait que ces élites autoproclamées avaient compris les leçons de la présidentielle. Ils récidivent à la campagne des législatives, où jamais un candidat n’avait bénéficié d’ une telle propagande médiatique.

Steeve Briois y voit, comme pour la présidentielle, un signe rassurant d’un système à bout de souffle qui cherche à se protéger coûte que coûte. Le verdict des élections législatives des 10 et 17 va refroidir tout ce microcosme parisien qui se regarde le nombril.

Partager cet article

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

commentaires

Liens