Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 14:47

Le 27 novembre dernier, Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, s’est scandalisé, sur son blog, des déclarations de Florian Philippot. En substance, il s’offusque : « Non, mais ça va pas, la tête ? Qu’est-ce qu’il raconte, l’énergumène ? Je ne le connais pas et je ne le vois jamais ! Je n’ai même pas son numéro de portable dans mon répertoire. C’est un menteur ! »

La faute de Florian Philippot était d’avoir déclaré, dans l’émission « C à vous », entretenir des contacts réguliers avec Nicolas Dupont-Aignan. La réaction démesurée de ce dernier ne manque pas de sel. Pour lui, Philippot n’arriverait pas à attirer au FN des gaullistes, d’où sa déclaration à « C à vous ». On a du mal à identifier la logique.

Néanmoins, Nicolas Dupont-Aignan poursuit la charge. Florian Philippot serait très contesté à l’intérieur du FN. Il voudrait semer le doute dans l’opinion pour freiner l’essor de Debout la France. Là encore, c’est tout sauf limpide. Qui peut saisir cette analyse biscornue ?

Enfin, le député de l’Essonne donne son coup d’archet. Prière de ne pas rire : « Notre score aux élections européennes, mes intentions de vote pour la présidentielle de 2017, le tableau de bord de l’IFOP Paris Match des personnalités politiques qui me place devant Marine Le Pen, mais aussi mes dernières rencontres à Bruxelles avec Nigel Farage, Beppe Grillo et Panos Kamenos, le rendent sans doute bien nerveux. » L’explication serait donc que la petite formation de Nicolas Dupont-Aignan provoquerait des angoisses au FN…

Chiffrons donc les exploits de Debout la France. Son score aux européennes de 2014 se situe à moins de 4 %. Il n’a eu aucun élu. Ensuite, Nicolas Dupont-Aignan est bien le seul à voir une vague en sa faveur dans les sondages pour les élections de 2017. Ses rencontres à Bruxelles avec Nigel Farage et Beppe Grillo, sa place devant Marine Le Pen dans le tableau de bord IFOP Paris Match ne suscitent aucun intérêt.

Bref, on peut en conclure que Nicolas Dupont-Aignan se donne une importance qu’il n’a pas. Il est la grenouille qui voulait se faire aussi grosse que le bœuf. C’est d’ailleurs un travers assez répandu dans la politique française. On ne compte plus les personnalités politiques claironnant qu’elles vont casser la baraque et qui, finalement, ne cassant pas une brique, s’en retournent toutes penaudes vers un anonymat qui leur convient mieux.

Néanmoins, une chose frappe dans cette réaction courroucée du président de Debout la France aux propos de Florian Philippot. Pourquoi cette insistance à nier des rencontres, réelles ou supposées, avec le représentant d’un parti politique en pleine escalade ? Cela devrait le flatter, lui si prompt à se vanter d’une influence fantasmée.

Mais peut-être craint-il de se trouver en porte-à-faux vis-à-vis des éventuels marionnettistes qui tireraient ses ficelles ? (ERIC LE GAL)


Partager cet article

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

commentaires

Liens