Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 08:51

Entretien réalisé par Charlotte d’Ornellas

Pourquoi avez-vous décidé de prendre publiquement la défense d’Eric Zemmour ?

C’est une nécessité si on veut continuer à parler de pluralisme et de démocratie ! Nous devons assurer un temps de parole à ceux avec qui l’on est en désaccord. Que je partage ou non les idées d’Eric Zemmour n’a en l’occurrence aucune importance : si on se contente de défendre la liberté d’expression des gens avec lesquels nous sommes d’accord, ça n’a aucun intérêt !
Il me semble normal et nécessaire que des personnalités aussi différentes qu’Edwy Plenel et Eric Zemmour puissent s’exprimer : je refuse qu’en France, on décide de faire taire les gens en fonction de ce qu’ils pensent ! Je ne comprends vraiment pas la décision d’une partie des rédactions et la passivité du reste ! Que fait Reporters sans frontières, je ne peux imaginer qu’ils se taisent sur un cas pareil !
Le propos attribué à Voltaire, apocryphe puisqu’en réalité de son biographe Evelyn Beatrice Hall « je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » ne doit pas être seulement un sujet de bac !

Vous avez vous-même été viré de chez RTL et de chez I-Télé il y a deux ans… À l’époque, le soutien était plus que discret, les choses ont-elles changé ?

Bien sûr ! Il y a deux ans encore, le point de vue que je défendais était encore présenté comme très minoritaire, les Français avaient peur d’être montrés du doigt, de prendre le risque de défendre ce qui était officiellement indéfendable… Effectivement, quand j’ai été viré de RTL puis de I-Télé, le silence était assourdissant, notamment celui de mes confrères… Enfin, deux ans plus tard, on commence à pouvoir dire les choses !
Et si le livre d’Eric Zemmour marche si bien, c’est d’abord pour cette raison : beaucoup de Français sont soulagés de réaliser qu’ils ont enfin le droit de dire ce qu’ils pensent et ce qu’ils veulent, de pouvoir affirmer et assumer ce qu’ils pensaient indicible il y a peu.

Les choses ont changé parce que de nombreuses personnes n’ont plus peur de dire ce qui était auparavant condamné au nom de grands principes…


Que s’était-il passé ?

Sur RTL, j’avais eu l’audace de dire, lors d’un débat entre polémistes en plus, que j’étais d’accord avec un certain nombre d’affirmations de Marine le Pen. Que n’avais-je pas dit ! Dès le lendemain, la Société des Journalistes se réunissait pour demander ma peau…

Chez I-Télé, c’est parce que j’avais invité Bernard Lugan… Viré à cause d’un invité ! Ces deux anecdotes n’étaient évidemment que des prétextes. En réalité, j’étais généralement en désaccord total avec les points de vue, les choix et les affirmations de ces rédactions… Mais j’avais été embauché par deux hommes formidables à qui l’idée de me virer ne serait jamais venue à l’idée, malgré nos opinions très différentes : l’un est aujourd’hui directeur des programmes chez France 2 et l’autre est à la tête de Libération !

Mais la direction d’I-Télé a changé et j’ai été viré par Céline Pigalle, celle-là même qui vient de se séparer de Zemmour deux ans plus tard…

Boulevard Voltaire lance un appel de soutien à Zemmour, pourquoi ?

C’est le minimum ! Ce site que j’ai fondé avec Dominique Jamet a été créé pour défendre la liberté d’expression, pour donner la possibilité aux lecteurs d’entendre tous les points de vue, à commencer par ceux que la "grande" presse, diffuseur de la « pensée convenable », ne relaie pas !

Si Boulevard Voltaire ne se mobilisait pas pour lui, il aurait oublié le pourquoi de sa création.
Il faut défendre Eric Zemmour, non pas pour lui seulement, mais c’est le minimum que l’on doit à ce pays si on l’aime vraiment ! Et ce d’autant plus que dans le cas de Zemmour, tout le monde sait qu’il a été viré pour un mot qu’il n’a jamais prononcé. I-Télé s’est totalement discrédité. La presse se lance dans les procès en sorcellerie, c’est de la pure folie !

Partager cet article

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

commentaires

Liens