Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 23:07

En bon petit soldat du conformisme UMPS, l’animateur Laurent Ruquier a obéi à l’ordre lancé par Manuel Valls de « stigmatiser » le Front national. Dans son émission de télévision « On n’est pas couché », diffusée dans la nuit du samedi 14 au dimanche 15 mars, il a porté son attaque en trois temps.

Dès le début de son émission, il a lu à l’antenne les quelques tweets déplorables, parfois anciens, que la police socialiste de la pensée a traqués parmi les dizaines de milliers de messages diffusés sur internet par les candidats FN aux départementales. Dans quel but ? Pour en déduire de façon péremptoire que le FN n’est pas un parti républicain et qu’il ne faut pas voter pour lui. Peu importe à ses yeux que Marine Le Pen ait immédiatement suspendu les tweeteurs fautifs : il faut que le FN soit coupable !

Laurent Ruquier a ensuite cherché à comprendre pourquoi les Français ont fait du FN le premier parti de France. Du haut de sa grandeur médiatique, il prend manifestement ses compatriotes pour des idiots qui se sont laissés abuser par de beaux parleurs. A ce sujet, il a avoué regretter d’avoir donné pendant plusieurs années la parole à Eric Zemmour. Voilà qui a le mérite d’être clair : il ne prendra désormais plus comme chroniqueurs que des potiches ou des gauchistes patentés.

Le clou du spectacle a justement été donné par son actuel chroniqueur gauchiste Aymeric Caron, qui s’est empressé de dénoncer avec gourmandise le pseudo-scandale, fabriqué de toutes pièces par l’Allemand Martin Schulz, des assistants parlementaires des eurodéputés Bleu Marine qui ne feraient pas leur travail. Emporté par son élan, ce grand inquisiteur de la bienpensance a prétendu que les eurodéputés Bleu Marine « ne font rien du tout » (alors qu’il est facile de vérifier sur internet qu’ils sont au contraire très actifs), avant de soumettre à un interrogatoire serré le journaliste François de Closets, coupable d’avoir écrit un livre anti-FN pas assez radical.

Cette triste émission a ainsi insulté les militants et les électeurs du FN, condamné la liberté d’expression, et diffamé les eurodéputés Bleu Marine et leurs assistants parlementaires. Effroyable bilan dont Laurent Ruquier et Manuel Valls devraient avoir honte.

Partager cet article

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

commentaires

Liens