Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 13:12

De mieux en mieux la justice de Nanterre savait depuis deux ans qu'il existait des transferts de fond entre la Suisse et Neuilly sous l'égide de Patrice de Maistre

Aucune investigation n'a été diligentée. C'est un SCANDALE judiciaire

 

 

Les transferts d'argent liquide qui relancent l'affaire Bettencourt étaient connus de la justice depuis l'automne 2010. Effectués entre la Suisse et la France, ces mouvements - dont la justice soupçonne que certains seraient liés au financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 - avaient été évoqués par l'avocat genevois de la famille Bettencourt au cours d'un interrogatoire conduit par un juge suisse en présence du procureur Philippe Courroye et de deux policiers parisiens.

Ni ces révélations ni les documents bancaires saisis à l'époque n'ont entraîné d'investigations particulières par la suite, jusqu'à ce que le juge bordelais Jean-Michel Gentil relance cette piste. Dans cette audition datée du 1er octobre 2010 - dont Le Point révèle la teneur dans son édition de jeudi 5 avril, l'avocat René Merkt, qui supervisait les avoirs des Bettencourt dans les banques genevoises, racontait qu'il avait été requis par l'homme de confiance de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, pour organiser des transferts d'argent liquide.

Le POINT

Partager cet article

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

commentaires

Liens