Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 22:48

  

Ce soir, c'est une grande victoire pour tous ceux qui s'opposent aux magouilles politiciennes de l'UMPS.

Les candidats du FN , avec plus de 40% des suffrages, ont plus que doublé leurs voix dans les cantons où ils avaient pu se maintenir.

L'UMPS, dans son déni de la réalité, n'a pas compris que Marine Le Pen incarne aujourd'hui le sursaut du Peuple face à une Europe qui a décidé pour sauver l'Euro et les banques de liquider les conquêtes sociales des peuples d'Europe.

L'UMPS n' a pas compris que Marine Le Pen incarne un projet complet et cohérent qui en matière économique, sociale, sécuritaire apporte des réponses au massacre social organisé par le Pacte pour l'Euro signé lors de la dernière réunion de l'UE par les responsables européens de droite et de gauche

 

Oui nous aurons un affrontement politique avec l'UMPS. Ce sera un affrontement entre les tenants de l'Europe mondialiste et le Rassemblement du Peuple annoncé ce soir par marine Le Pen, le rassemblement de tous ceux, de gauche comme de droite qui veulent que le Peuple de France retrouve sa souveraineté, condition essentielle de sa sauvegarde et de son renouveau

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 18:22

 JP CHEVENEMENT d'accord avec M LE PEN:L'euro est condamné!

 

EUROPE - Jean-Pierre Chevènement, dans The Guardian: Le sénateur de Belfort a publié une tribune dans le quotidien britannique. Selon lui, "l'euro est condamné. Mais ensemble, la France et la Grande-Bretagne peuvent sauver le projet européen". "Aujourd'hui, la crise de l'euro reflète l'impasse atteinte par l'Europe supranationale", écrit-il. Il ajoute que "l'euro est condamné - étouffant toute économie en Europe, à l'exception de l'Allemagne. Flottant entre le dollar et le yuan chinois, nous sommes pris entre les mâchoires du G2, ou Chinamerica."

 

 Sur le blog de JP Chevenement vous pouvez lire l'article en entier  (en Anglais)

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 00:10

 

 Dans cette interview qui fera date, et accordée à Marianne2, Emmanuel Todd explique pour quelles raisons le Front National a vocation à attirer un nombre croissant de Français, se plaçant du côté des seuls choix crédibles, justes et efficaces : des protections raisonnées aux frontières et la sortie de l’euro. A diffuser largement.

Que vous inspire ce premier tour des élections cantonales ?

Les observateurs ne semblent pas percevoir la poussée du Front national dans sa véritable dimension historique. Les commentaires se focalisent sur les transferts de voix entre l’UMP et le Front national, et nous devons constater la persistance dans les analyses produites, d’une thématique imposée de l’immigration de l’islam, de la sécurité, de l’identité nationale conçue en un sens étroit.

Or, les résultats dont nous disposons témoignent plutôt d’une prédominance des déterminations socio-économiques dans les votes. Le Front national a franchi son plafond ancien du vote à 30 % dans la classe ouvrière et s’approche de 40 %.

Deux signes confirment le caractère secondaire des thématiques identitaires (immigration, sécurité, etc.) : le score plus modeste (à 20 %, ce qui n’est quand même pas mal) réalisé parmi les artisans et commerçants et la progression importante du Front national vers l’ouest, là où l’immigration demeure un phénomène insignifiant.

 

Vous décrivez un vote de crise…

La poussée du FN intervient après deux ans et demi d’une crise économique qui a appris à la population française et à d’autres populations dans le monde que leur classe dirigeante était incompétente. Ou totalement indifférente à leur sort. Les plans de « relance » ont abouti à quelques résultats merveilleux (sic), compréhensibles par tous : la relance du CAC 40, la baisse des salaires, l’accélération des délocalisations et l’aggravation du chômage de masse…

Soyons sérieux : la grande nouveauté de la situation politique et idéologique est une radicale délégitimation des élites, phénomène qui autorise toutes les embardées politiques imaginables. Les Français sentent que la France est devenue un canard sans tête…

L’ampleur générale du score frontiste et sa pénétration non insignifiante dans les classes « moyennes inférieures » et « moyennes moyennes », dans des cantons sans tradition industrielles et sans immigration, suggère l’idée que les gens n’ont plus confiance dans la gestion économique du pays.

Même s’il survient des accidents dans l’histoire (pour moi, l’intervention en Libye, que j’approuve, en est une), un président tel que Nicolas Sarkozy incarne à merveille cette situation de vide. Mais ce vide n’est pas confiné à l’Elysée. Les classes dirigeantes au sens le plus large, incluant les responsables de l’UMP et les dirigeants socialistes, ont été les défenseurs acharnés de deux options dont tout le monde sait aujourd’hui qu’elles sont obsolètes : le libre-échange et l’euro. J’utiliserais volontiers, pour décrire l’état de ces concepts, une expression du sociologue allemand Ulrich Beck, celle de « concept zombie » : un concept mort mais que l’on croit vivant. C’est très important. Les gens comprennent que le libre-échange détruit leur vie. Ils ont très bien compris depuis les crises budgétaires européennes que le système monétaire actuel est victime d’un acharnement thérapeutique.

Les hommes de médias de ma génération ont aussi une responsabilité dans cette déroute des élites françaises. Quand je vois Jean-Michel Aphatie face à Marine Le Pen sur le plateau de Canal +, ou quand je lis Laurent Joffrin qualifiant de lepéniste « Ce soir ou Jamais », la meilleure émission de débat du paysage audiovisuel, menacée de surcroît par l’Elysée, il s’agit moins de journalistes que d’idéologues purs qui tentent de perpétuer une vision du monde totalement archaïque.

Mais ils font partie des classes dirigeantes et particulièrement Laurent Joffrin dont les aller-retour entre le Nouvel Observateur et Libération, en tant que directeur, ont significativement contribué à la paralysie idéologique de deux grands journaux de gauche très importants et contribué à la non prise en compte par la gauche des intérêts économiques des milieux populaires.

Lire la suite sur Marianne2

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 18:39

 

  Jerome Peyrat appelle à voter COMMUNISTE contre le candidat FN en Dordogne
Voilà où en est l'UMP, elle appelle à voter PC. Je suis certain que les militants UMP qui depuis des années se coltinent les communistes sur le terrain seront heureux d'obéir.

 Les nantis du système se donnent la main pour sauver ce qui peut encore être sauvé. Mais c'est trop tard.Français  OUVREZ LES YEUX


Jérôme Peyrat, né le 28 novembre 1962 à Sarlat, Dordogne, est un haut fonctionnaire et un homme politique français. Il est Conseiller auprès de Nathalie Kosciusko-Morizet, Ministre de l'Ecologie, du Développement durable du Transport et du Logement.

Il est aussi Conseiller régional d'Aquitaine, Maire de La Roque-Gageac, et président de la Communauté de communes du Périgord Noir. Enfin, il est Président du Comité départemental de l'UMP Dordogne



Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 16:27
EDF aurait proposé au gouvernement une hausse des tarifs de l’électricité de l’ordre de 5 % par an d’ici 2015, soit 30 % environ en cinq ans. Cette nouvelle augmentation, d’une ampleur inédite, s’ajouterait à la flambée en cours des tarifs du gaz (+50 % depuis 2005), de l’essence et du fioul domestique. Elle est la hausse de trop pour nos compatriotes, déjà en proie aux plus grandes difficultés financières ! Ce relèvement drastique des tarifs de l’électricité fait écho aux propos du ministre de l’Industrie Eric Besson, qui en février dernier l’avait jugé « inéluctable ». Il a pour origine principale la libéralisation européenne du secteur de l’énergie, conduite par tous les gouvernements PS et UMP depuis 1996. La loi NOME votée en 2010, qui oblige sottement EDF à vendre plus cher une partie de sa production, est le fruit le plus récent, et sûrement le plus nuisible, de cette politique européenne destructrice. Loi NOME dont l’association de consommateurs UFC-Que choisir disait en novembre dernier qu’elle ferait « mécaniquement exploser » les tarifs de l’électricité. En outre, avec la complicité du gouvernement, EDF adopte une attitude pitoyable en profitant du débat provoqué par la catastrophe de Fukushima pour essayer de vendre à l’opinion publique sa revendication mercantile. Marine Le Pen, Présidente du Front National, demande à l’Etat de prendre ses responsabilités d’actionnaire majoritaire d’EDF en opposant un refus immédiat, catégorique et définitif à ce projet d’explosion des tarifs. Avec plus de 1 milliard d’euros de bénéfices l’an dernier, et 3,9 milliards en 2009, EDF n’a pas besoin d’une telle hausse des prix. Elle demande une rupture avec la politique européenne de libéralisation et de casse de l’énergie, au profit d’un Etat fort, garant des services publics.
Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 22:21

 

    Rodolphe Laisney appelle ses électeurs à voter blanc et à renvoyer dos à dos les 2 candidats de l'UMPS

   

 

       "  j'appelle tous mes amis, tous ceux qui ont voté pour moi,    à vous rendre aux urnes et à voter blanc.".

.Rodolphe Laisney candidat FN Clamart Plessis Robinson

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 15:10

 

Compte tenu du fait que le parti de Marine Le Pen n’avait présenté de candidats que dans 1.400 cantons, le cumul de ses voix au plan national ne reflète pas intégralement sa puissance de feu à quatorze mois des élections présidentielles. Les résultats fournis par le ministère de l’Intérieur ont permis à l’institut Viavoice de calculer que le FN a bénéficié, dans l’ensemble des circonscriptions où il disposait d’un candidat, de 19,2 % suffrages soit deux points de plus que l’UMP.

Quel aurait été le score national du FN s’il avait présenté des candidats dans l’ensemble des 2026 cantons où les Français étaient invités à voter lors de ce premier tour des élections cantonales ? Difficile de répondre à cette question. Mais on peut en revanche avoir une bonne idée du véritable potentiel électoral du parti de Marine Le Pen en étudiant le rapport de forces dans les seuls cantons où il était présent. D’autant que ces derniers représentent 80 % des électeurs convoqués à ces élections. Mécaniquement, le score du FN y apparaît à un niveau nettement supérieur aux 15 % obtenus nationalement. Mais à combien ? L’institut Viavoice a procédé à un calcul des résultats fournis par le ministère de l’Intérieur en excluant les cantons où ce parti n’avait pas de candidats.

Le Front National est à 19,2 %, l’UMP à 17,2 %

Le score du FN (19,2 %) y reste inférieure à celui du PS (24,10 %) mais surpasse celui des candidats de l’UMP (17,2 %). Si on y ajoute les suffrages obtenus par les candidats divers droite et centristes (NC et Modem), la droite républicaine se maintient néanmoins au-delà des 30 %. Un score inférieur à celui, cumulé, des socialistes, des radicaux, des Verts (Europe Ecologie) et des divers gauche qui atteint un peu plus de 38 %.

Ces niveaux sont très différents des performances respectives des partis au plan national. Selon le dernier décompte du ministère de l’Intérieur, le PS arrive en tête avec 2.284.912 voix soit 24,94 %, suivi de l’UMP (1.554.726 voix, 16,97 %) et du FN (1.379.933 voix, 15,06 %).  « En 2004, le FN faisait 12,1 % au niveau national. Et 13,8 % dans les seuls cantons où il était présent », souligne Bruno Jeanbart, directeur général adjoint de Viavoice interrogé par La Tribune. Et ce dernier de préciser que la performance du FN dans ces conditions est finalement tout à fait conforme celle que réalise Marine Le Pen dans les sondages où les Français ont été interrogés sur leurs intentions de vote au premier tour de l’élection présidentielle.

Plus de 30 % des voix à Marseille 

L’autre information importante de ce scrutin, c’est la très nette remontée du FN dans certaines régions de France. Il dépasse la barre des 20 % dans plus de vingt départements, renouant avec des scores qu’il n’avait plus connus depuis le milieu des années 1980 dans certaines régions. Sa percée est surtout notable dans l’est, le centre et le nord du pays, ainsi que dans certains départements d’Ile-de-France, comme le Val d’Oise ou le Val-de-Marne.

A Metz, la candidate du Front national Françoise Grolet (26,4 %) arrive même en tête devant le maire socialiste de la ville Dominique Gros (26,1 %). A Marseille, le FN retrouve ses scores historiques du milieu des années 1980 en réalisant plus de 30 % des voix. Et il sera présent au second tour dans la totalité des 11 cantons.

Cette situation pousse les dirigeants du FN à juger possible leur victoire dans plusieurs cantons. « Nous aurons très certainement des conseillers généraux » a insisté ce lundi Louis Aliot, le vice-président du FN qui est également le compagnon de Marine Le Pen.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 23:13

 

    RODOLPHE LAISNEY CANDIDAT FRONT NATIONAL A CLAMART

                     FAIT PLUS DE 15% DES SUFFRAGES

 

    il confirme ,ainsi la Vague Bleu Marine en France et une UMP KO

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 16:57

 

 Sarkozy a voulu jouer les Rambos, il a roulé des épaules il a bombé le torse et a voulu faire croire aux Français qu'il était à la tête d'une coalition internationale. Les masques sont tombés très vite; L'union des Etats Africains  a refusé de participer et la ligue Arabe a retiré ses billes.Il ne reste plus que la France, le Royaume Uni et les Etats UNis.

Aujourd'hui les choses sont claires l'opération est sous commandement américain. Sarkozy est une fois de plus le porte flingue des USA. Pauvre France

 

A ceux qui croiraient la propagande sarkozyste lancée trois jours avant les élections cantonales, cet article du Point remet les pendules à l’heure sur l’intervention anglo-américaine en Libye :

Au deuxième jour de l’opération occidentale contre la Libye, et alors que les Français ont repris leurs vols au-dessus du pays dans une configuration proche de celle de la journée de samedi, de nombreux points ont été éclaircis. Il est très clair que les Américains sont aux commandes. Lors d’un briefing organisé samedi au Pentagone, le vice-amiral William E. Gortney a précisé que l’opération a été baptisée Odyssey Dawn (Aube de l’odyssée) et qu’elle est placée sous le commandement du général Carter F. Ham, chef du US Africa Command (Africom), basé à Stuttgart (Allemagne). Une force navale portant la dénomination Task Force Odyssey Dawn est commandée à la mer par l’amiral américain Samuel J. Locklear III, dont l’état-major est embarqué à bord du navire de commandement USS Mount Whitney.

À ce stade, les conditions précises de l’organisation de l’opération Odyssey Dawn ne sont pas entièrement définies. Les autorités politiques françaises présenteront sans doute une version les plaçant en tête de gondole, mais la réalité est plus prosaïque : les Américains sont aux manettes et assurent le contrôle opérationnel de l’ensemble du dispositif (OPCON, pour Operational Control) en assurant la coordination de l’ensemble des missions et des moyens qui leur sont attribués.

La suite sur Le Point.fr

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 16:10

On nous a annoncé une révolution démocratique en Egypte. Ce qui vient de se passer aujourd'hui est pour le moins inquiétant. En Egypte, comme à Benghazi et à Tunis les islamistes attendent leur heure.

 

Des centaines de militants islamistes ont jeté des pierres sur l'opposant égyptien Mohamed ElBaradei alors qu'il allait voter pour le référendum constitutionnel aujourd'hui au Caire, selon des journalistes de l'AFP.

Candidat déclaré à la présidence en Egypte, a été bousculé aujourd'hui par une foule hostile et n'a pu entrer dans un bureau de vote pour participer au référendum constitutionnel.

"Nous ne voulons pas de toi, nous ne voulons pas de toi", a scandé un groupe de jeunes. L'ancien directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a été bousculé alors qu'il rejoignait la file d'attente pour voter et été contraint de rentrer dans sa voiture.

Des opposants ont alors jeté des pierres sur la voiture d'ElBaradei, qui s'est prononcé contre les amendements constitutionnels.


Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

Liens