Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 00:08

Nous ne partagions pas les idées de Jean Ferrat, nous nous sommes toujours affrontés avec les communistes mais Jean Ferrat chantait la France, chantait le Peuple de France. Et si «  sa France » n’était pas tout à fait la nôtre, c’était aussi la France qu’on aime celle des ateliers, des travailleurs de ceux qui souffrent et qui se battent. Il était un des grands de la culture française, heureusement ses chansons nous restent . Comme il le disait si bien « il ne chantait pas pour passer le temps » il chantait pour le peuple, il était loin de la France bling-bling, du fric et de la culture à 2 balles. Il nous manquera

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
12 mars 2010 5 12 /03 /mars /2010 00:40
 

Les 7500 traders des 4 grandes banques françaises ( BNP Paribas, Nexitis, le Crédit agricole, la Société générale) vont accorder près de 2 milliards d’euros de bonifications à leurs traders. C’est à dire 267 000 euros par trader sur 3 ans.

 Pourtant, souvenez vous, c’était il y a 18 mois, les banques en faillite, vite il fallait injecter des centaines de milliards pour les sauver pour nous sauver…..

Aujourd’hui les banques vont très bien et nous , nous allons de plus en plus mal,à tel point que pour nous guérir on va nous administrer une cure d’austérité après les régionales.

Pendant que les usines ferment  et que les provinces sont sinistrées, les traders campés devant leurs ordinateurs ont rouvert le casino de la spéculation. Ils achètent et ils revendent des entreprises, des hommes, des femmes et tant pis si le bonneteau boursier les met au chômage, Pas grave, les traders empocheront leurs bonis

Aujourd’hui  la finance  s’attaque aux Etats et la Grèce en est un premier exemple. Grâce à un produit obscur les CDS ( credit default swaps ) on peut se lancer dans de juteuses spéculations qui rapportent des milliards sur le dos des Etats et des peuples qui les composent.

Observez ce que subissent les Grecs, les Portugais, les Irlandais, regardez bien parce que ce sera bientôt notre tour !

 L’agitation des dirigeants européens est à la hauteur de leur incapacité à s’opposer à la finance cosmopolite. Monsieur Sarkozy et madame Lagarde pourraient peut être indiquer au Peuple pour quel montant les banques françaises sont impliquées dans ces spéculations contre les Etats de la zone euro. Cela serait édifiant. Mais nous n’en saurons rien (les banquiers ne sont ils pas de nos amis ?!). On nous préviendra quand il faudra passer à la caisse, c'est-à-dire dans pas longtemps. Pensez y dimanche en allant voter

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 23:23
 

La France pourrait perdre son « triple A », la note maximale dont peut bénéficier un pays, ce qui lui permet d’obtenir des conditions de financement de sa dette particulièrement favorables. C’est l’agence de notation Fitch (filiale anglo-saxonne d’un groupe français) qui a brandi aujourd’hui cette menace inattendue.

 

Cette mise en garde obéit a priori à une certaine logique, vu la dégradation rapide de la dette publique française.

Si la menace se concrétise, cela pourrait annoncer un krach mondial sur la dette souveraine, celle-ci ayant démesurément gonflé depuis 2008 à cause de la crise financière. Les marchés risquent en effet de se détourner des emprunts d’État, ce qui serait catastrophique pour la stabilité financière des pays et donc pour la croissance.

 

On rejoint là les prévisions du Global Europ Anticipation Bulletin  qui dans sa dernière livraison annonçe « l'explosion de la bulle des déficits publics et la montée corollaire des cessations de paiement d'Etats » On peut rappeler que le GEAB a annoncé la crise systémique dès 2007 et que lorsqu’on relit  ses anticipations de ces derniers mois ,il faut hélas constater qu’ils ne se sont pas trompés.

 

L’austérité va être mis à la une au lendemain des élections régionales. Car en France comme ailleurs ce sont les peuples qui vont rembourser les folies des banques et autres institutions  financières . Pensez y quand vous déposerez votre bulletin dans l’urne

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 10:55
Les Islandais se sont prononcés hier,ils ont dit NON au plan de remboursement à la Grande Bretagne et aux Pays Bas des 3,5 millirads d'euros de dette de la banque ICESAVE.
Par ce vote,les islandais ne disent pas qu'ils ne veulent pas rembourser,encore qu'ils se demandent pourquoi ils devraient payer pour des spéculations et des faillites dans lesquelles ils n'ont aucune responsabilités.
NON les Islandais ne veulent pas être sacrifés par des petits arragements entre banquiers et états." Sauvez nos mais pour redresser la situation. La question poséeons" etait le slogan le plus repris par les manifestants mais aussi "Vive la Révolution".
Une fois de plus, le FMI dirigé par l'UMPS Strauss Kahn applique en Islande les règles les plus strictes du libéralisme financier pour redresser la situation. La question que se posent les observateurs et de savoir s'il y aura encore des Islandais après cette purge.
Pn redressera la situation financière mais tant pis pour le peuple qui paiera une casse dont il n'est pas responsable.
La spéculation rentrera dans son argent, mais les Islandais seront ruinés pour des années.
Islande, Grèce, Irlande, Portugal, et bientôt le Royaume UNi sont les victimes désignées.
Combien de peuples sacrifiés, de vies ruinées pour  que le casino boursier puisse continuer?
     NON DECIDEMENT RIEN NE VA PLUS!
Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 14:39
 

Le dernier article de Philippe Pemezec sur son blog est le témoignage d’un extraordinaire désarroi, la preuve d’une totale incompréhension des apparatchiks de l’UMP face à la désertion de leurs électeurs et face à la colère populaire qui monte.

Si les sondages sont assez catastrophiques pour l’UMP, ce qui remonte du terrain l’est encore davantage et face à cette colère populaire qui monte dans les quartiers que faire ?

Pemezec s’emploie en bon petit soldat à reprendre les consignes de l’Etat major

Si l’abstention est forte, c’est la faute du PS qui n’a pas su imposer l’image des régions. Le problème pour Pemezec et ses amis c’est que les abstentionnistes  se trouvent essentiellement chez les électeurs de droite. C’est à un boycott de la majorité auquel nous assistons. Les plus ultras voteront FN. Voilà la vérité.

Ensuite, et c’est le plus pitoyable, un long passage sur la « dream team » de l’UMP. Pourquoi ne votez vous pas pour nous alors que nous sommes tellement bien ? Comment, des ministres des anciens ministres, Frédéric Lefebvre porte parole du gouvernement, Karoutchi qui connaît si bien les dossiers et malgré cela vous n’allez pas voter pour nous ? Et bien non nous n’allons pas voter pour tous ces «  peoples » de la politique qui gèrent leurs images et leurs carrières en se foutant pas mal des souffrances des travailleurs et qui sans vergogne vont nous demander, après les élections, d’accepter de nous faire hara-kiri sur l’autel de la rigueur.

 La conclusion est à la hauteur du reste de l’article «  et pour que vous ne soyez plus ceux qui subissent les syndicats et les grèves des transports, mais ceux qui peuvent travailler et vivre heureux en Ile-de-France ! »  Avec Pemezec et l’UMP, plus de crise, plus de difficultés on va travailler et vivre heureux en Ile de France. C’est révoltant de sottise.
 Rassurez vous ou inquiétez vous c'est hélas aussi affigeant au PS. Les perspectives tracées par L'UMPS nous amène directement dans le mur

 

 

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 18:29


D’après une information diffusée par Reuters, on apprend que deux députés Allemands, de la coalition de droite au pouvoir en Allemagne, ont eu le culot de suggérer à la Grèce de vendre ses îles afin de résorber au plus vite sa dette !

Après la France à la découpe Sarkozyste, le système Allemand présidé par Angela Merkel soulève le voile …

C’est le quotidien Bild qui a repéré ces propos tenus par les députés Josef Schlarmann, membre de la CDU de la chancelière Angela Merkel, et Frank Schäffler, expert en finances publiques chez les libéraux du FDP.

Le quotidien précise d’ailleurs qu’Angela Merkel, qui reçoit son homologue grec George Papandréou vendredi à Berlin, « ne peut promettre aucune aide à la Grèce« . Le Bild d’en rajouter une couche avec le titre de son article : « Vendez vos îles, vous les Grecs endettés ! Et vendez l’Acropole aussi !« 

« Ceux qui sont insolvables doivent vendre tout qu’ils ont pour payer leur créditeurs. La Grèce possède des bâtiments, des entreprises et des îles inhabitées, qui pourraient tous être utilisés pour résorber la dette« , précise Josef Schlarmann.

Un message est plutôt clair a l’attention des Grecs et des nations européennes. On vous applique les bonnes méthodes ultra libérales des marchés. Vous ne pouvez pas payer Vendez votre patrimoine, votre territoire votre terre.Face à ce scandale les peuples n'ont plus qu'une solution: L'INSURRECTION!

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 09:26

 Voila un article pris  sur le blog de Libération d'aujourd'hui qui va faire plaisir aux sinistrés de la crise: chomeurs en fin de droit, PME, agriculteurs. Monsieur Barnier éminent UMP rassure les Hedges Funds , ces fonds spéculatifs responsables en grande partie de nos malheurs.
Cela montre une fois de plus les limites du baratin présidentiel. Les beaux discours de sarkozy et la réalité internationale

 

Opération calinothérapie. Le commissaire européen chargé des services financiers, Michel Barnier, a cherché mardi à rassurer les gestionnaires de fonds spéculatifs (les fameux hedge funds) et de fonds d'investissement dans les entreprises non-cotées, au deuxième jour d'une visite à Londres.

«Mon principal objectif, c'est de vous écouter», a déclaré le Français au cours d'une réunion avec des représentants du secteur. Le commissaire européen, qui s'est dit conscient que les projets de réforme de la régulation financière européenne étaient une source d'inquiétude pour la City, a souligné qu'il fallait réformer le secteur financier sans «réguler pour le plaisir de réguler». Autrement dit, favorable à une «régulation intelligente et efficace».

«Les hedge funds et les fonds d'investissement dans les entreprises non-cotées sont un aspect important du système financier», a souligné Michel Barnier. Mais s'ils «jouent un rôle positif», «il est vital qu'ils soient soumis à une réglementation et une supervision appropriées».

Michel Barnier a entamé lundi à Londres une visite de deux jours dans le but de rassurer la City.

Celle-ci avait pris peur lors de la nomination du Français, craignant qu'il ne défende une régulation trop stricte du secteur financier qui risquerait de provoquer un exode des financiers de la capitale britannique. Ces inquiétudes britanniques avaient été exacerbées par des propos de Nicolas Sarkozy, qui avait vu un «triomphe» de la régulation à la française dans la nomination de son ancien ministre de l'Agriculture et de la Pêche.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 22:55

Les Grecs, les Espagnols sont dans la rue. Ne nous y trompons pas, il ne s’agit pas d’européens égarés mais au contraire de l’avant-garde de ceux qui ne veulent pas se laisser égorger par la finance cosmopolite

 

 En effet, c’est aux spéculateurs de payer ! Pas aux peuples. C’est aux banques et aux hedges funds de réparer leurs erreurs. ! Pas aux peuples. Il faudra que nos gouvernements choisissent, ils sont du côté des peuples ou du côté des banques !

Il faudra que la Banque centrale européenne choisisse. Elle est du côté des peuples ou du côté des spéculateurs !

 

Nous Français nous devons être solidaires des peuples européens car cela sera bientôt notre tour, dès avril 2010 après les régionales.

 

NOUS DEVONS DEMANDER DES COMPTES mais à l’instar  des Islandais nous devons refuser de payer pour le système financier mondial qui recommence à s’octroyer des milliards sur notre dos.

 Pourtant le pire est à venir. Le scandale du Crédit Lyonnais est relancé aux USA et cela va encore coûté des milliards aux contribuables français sans qu’un seul responsable ne soit inquiété.

Les banques ont encore leurs bilans truffés d’actifs pourris qu’il espère bien se faire payer par les contribuables

Monsieur Minc l’aimable gourou de messieurs Sarkozy et Strauss Kahn souhaite que la réforme des retraites soit suffisamment rigoureuse pour envoyer un signal sérieux aux marchés financiers

Une chose est certaine un immense plan de rigueur va s’abattre sur la France comme sur une grande partie de l’Europe jetant des millions de gens au chômage et dans la pauvreté et cela pour le plus grand bonheur des « marchés ».

 

Ce qu’il faut  aujourd’hui, c’est l’ UNITE DES PEUPLES EUROPEENS face la finance cosmopolite.

Ce qu’il faut aujourd’hui c’est FAIRE PRESSION SUR NOS GOUVERNEMENTS pour les forcer à faire payer les responsables de nos malheurs.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
18 février 2010 4 18 /02 /février /2010 11:10
  D'après un grand nombre d'experts  indépendants, la crise va repartir au 2ème semestre 2010. La stratégie des plans de relance étatiques pour sauver le système financier n'aura servi qu'à enrichir les banques ( voir les bénefices 2009) et à entraîner les Etats et les collectivités dans la crise.
  Une fois de plus,avec la complicité des politiques les bénéfices iront aux intérêts privés les pertes financières aux Etats c'est à dire aux contribuables.
  On annonce la fin de la crise, c'est vrai les banques vont bien et se sont remises à spéculer mais à contrario, les Etats ou les collectivités territoriales ( surtout aux
  USA) sont au bord de la cessation de paiement, montée dramatique du chômage, des millions de nouveaux pauvres,suppression des services publics et relations de plus en plus conflictuelles entre Etats et groupes d'Etats( USA,Chine,Indes;Europe), risques de crises pétrolières avec le conflit Iran-Israel- Etats unis.
Comme vous le constatez, la crise va rebondir et les Etats n'auront plus les réserves suffisantes pour y répondre comme en 2008--2009.
On peut hélas imaginer aisement l'ampleur de la crise sociale à venir.Il est d'exiger la VERITE sur la situation.
 Le président Sarkozy a déclaré au G20, à Bruxelles,à TF1 qu'on allait réguler, moraliser, mettre au pas le système financier à l'origine de la crise.
Fort de ces déclarations que comptent faire nos glorieux politiques face à la banque  Goldman  Sachs dont il est établi qu'elle a aidé la Grèce à maquiller ses comptes contre espèces sonnantes et trébuchantes et qui d'après ce qui se dit à Bruxelles jouerait contre l'Euro en compagnie du Hedge fund de J Paulson.
Impuissance, complaisance,complicité? Allez savoir!
Ce que nous savons c'est que la note à payer c'est le peuple qui la nréglera.
IL EST TEMPS DE NOUS DIRE LA VERITE et AVANT LES REGIONALES
Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
17 février 2010 3 17 /02 /février /2010 23:23
   Une fois de plus, une bagarre entre bandes dans un lycée de la région parisienne fait la une du 20h.
  Une fois de plus l'UMP va faire une nouvelle loi et nous implanter des milliers de caméras salvatrices pour " protéger nos enfants"
  Une fois de plus le PS va réclamer des moyens supplémentaires en personnel

 Ce sont là des postures, mais ni les uns ni les autres ne s'attaqueront aux vraies causes car la violence qu'on observe chez les enfants de plus en plus jeunes n'est que la conséquence de l'éducation et des modèles que leur a donné la société des adultes. Fric, sexe, individualisme, déculturation et absence d'autorité.

 L'école n'est que le reflet de la société. Stigmatiser l'école publique et les enseignants c'est refuser de voir l'implosion sociale dans laquelle notre société est plongée.

 Derrière la comm' et les petites phrases des politiques, notre société se délite, se fissure, se casse.
   La télé réalité nous anesthésie les neurones,les communicants nous manipulent et les politiques nous enfument.
   Sociologues et politiques  s'interrogent sur l'autorité des profs, mais quelles règles d'autorité leur ont ils laissées ? Il est toujours "interdit d'interdire" On voit de plus en plus de parents venir à l'école avec leurs avocats ou faire un recours au conseil d'Etat contre une décision d'orientation.. Dans certains secteurs de nos villes et de nos banlieues on a laissé des bandes ethniques, communautaristes ou autres se développer et prendre le pouvoir. Plus personne depuis des année ne met les pieds dans ces quartiers sauf les profs. Plus de service public sauf l'école.

  Nos politiques de gauche et de droite qui habitent tous Neuilly ,Passy  ou les quartiers chics de Paris compatissent le temps d'une émotion et après RIEN .Pour respecter le "politiquement correct "qui sévit dans les "élites" il faut ne rien dire ne rien voir  mais surtout ne rien faire.

 Il est temps d'une vraie reprise en main. C'est l'Ordre républicain qu'il faut rétablir de gré ou de force.C'est vers une épreuve de force qu'il faut aller. Terminer les parlottes et les "branlettes intellectuelles" Plus nous attendrons plus ce sera difficile mais nous n'y échapperons pas.



Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

Liens