Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 00:29
  Il y a près de 3 millions de chomeurs.
  Il y a une crise grave du logement: il manque 150 000 logements neufs par an.
  Le nombre des sans logis et des mal logés augmente dramatiquement chaque année
  D'après les recoupements éffectués par l'IFRAP, le coût de la CMU ( couverture sociale pour toute personne se trouvant sur le territoire national depuis plus de 3 mois et notamment les sans papiers) est d'environ 6 milliards d'euros.

 Si nous résumons, la France ne peut pas donner de travail à tous le monde,ne peut pas loger tous le monde, à ses systèmes de protection sociale qui implosent, et bien cette France laisse rentrer 200 000 immigrés chaque année (hors sans papiers)

 La question simple s'adresse aux représentants  des deux grands partis de la République  l'UMP et le PS. Comme nous n'avons pas la prétention d'imaginer que Xavier Bertrand ou Martine Aubry daigneront nous répondre , nous adressons aux 2 représentants locaux de l'UMPS à savoir Philippe Pemezec ,Philippe Kaltenbach  mais aussi à notre député Schosteck la question suivante

  Pourquoi accepte-t-on 200 000 immigrés supplémentaires par an alors que nous n'avons pas de travail à leur donner, que nous n'avons pas de logements pour eux et que notre couverture sociale est à l'agonie.?
  Est ce un moyen de tirer les salaires vers le bas et de renforcer la précarité?

   On espère une réponse , mais une chose est sure il y a loin de vos discours à la réalité des choses.

   Réveillez vous, ouvrez les yeux!

  
Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
13 février 2010 6 13 /02 /février /2010 15:22
   Nicolas Sarkozy, l'hyper président que le monde nous envie, toujours prêt à jouer les gros bras, a annoncé que la France était d'accord pour accorder un prêt financier à la Grèce pour l'aider à sortir de la crise qui la terrasse.
   Le problème, c'est que vu l'état de nos finances, cela va se traduire par un peu plus d'endettement pour le pays et une grosse rigueur pour les contribuables français.
  En vérité, la machine infernale poursuit sa course. Après les établissements financiers renfloués à coup de milliards par les Etats c'est à dire par les peuples ( Etablissements financiers qui depuis se sont remis à distribuer bonus et hauts salaires à leurs cadres et dirigeants) ce sont aujourd'hui les Etats qui vont à la ruine sous les coups de boutoir  de la spéculation des hedges funds. La Grèce, l'Espagne, le Portugal, l'Irlande sont les cibles immédiates avant l'Italie et bientôt la France. L'euro est en péril et l'Allemagne ne veut pas payer. Comme le dit la "Frankfurter Zeitung "Pourquoi le travailleur allemand devrait il travailler jusqu'à 69 ans pour payer le laxisme des autres". C'est une juste interrogation!
 Là encore il va s'agir de renflouer des banques qui sont très exposées en bons d'Etat. On parle de 600 milliards d'euros rien que pour les banques françaises et allemandes (surtout françaises)
Là encore on va demander aux contribuables français de renflouer les banques.
 Au peuple les dettes, aux banques les bonus.
 Cette deuxième phase de la crise est une menace mortelle pour l'Europe et pour les nations qui la composent. La zone euro resistera-t-elle, l'europe va-t-elle s'effacer de la scène internationale ? Nous verrons mais c'est possible.
 Ce qui est sur, c'est qu'un super plan de rigueur va s'abattre sur les français.. Mais pour le moment Partis politiques et média se taisent. On ne dit rien, on verra plus tard et puis après tout comme pourrait le dire l'hyper President "je vaincrais parce que je suis le plus fort..."

 Alors on amuse  le bon peuple avec des débats franco français qui ne les intéressent même pas : l'identité française, la burqa  ou encores les Régionales  Huchon ou Pécresse ? mais  sur la catastrophe économique, financière sociale qui s'annonce
 RIEN, LE SILENCE.
 Un jour proche, mesdames et messieurs de l'UMPS le peuple vous réclamera des comptes et vous pouvez nous en croire, ça sera saignant.

 Ouvrez les yeux, Réveillez vous!
Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
9 février 2010 2 09 /02 /février /2010 17:54
Le Centre de recherches politiques de sciences po, Edelram et l'institut Mendes France ont commandé à la Sofres un sondage baptisé "baromètre de la confiance politique". Les résultats, rapidement enterrés par la grande presse, étaient pour le moins édifiants.
67% des français ont déclaré n'avoir  confiance ni dans la droite ni dans la gauche pour gouverner le pays;
78% des français ont considéré que les responsables politiques en général se préoccupent peu ou pas du tout de ce que pense les gens.
Ce sondage confirme, s'il en était besoin, la coupure entre le peuple et la nomemklatura.
Il fut un temps où les politiques suivaient une sorte de "cursus honorum" avant d'atteindre les plus hauts postes. On était maire, conseiller général avant de devenir député ou sénateur puis pour les meilleurs, ministre.
Aujourd'hui, ce sont les hommes de cabinet, ceux qu'on n'a jamais vu dans la vraie vie qui font carrière dans la politique, placés par "leurs parrains" afin de contribuer  aux intérêts de la "famille".
La bande à Sarko, la bande à Villepin, la bande à DSK, ou plus proche de nous, la bande à Pemezec. On ne vous demande pas d'avoir des valeurs, des idées, un message, on vous demande de défendre les intérêts de la "famille" L'unique objectif est de détenir le pouvoir, puis de s'y maintenir, y faire carrière et surtout se goinfrer.
A ces bandes politiques, à ces écuries comme l'on dit dans la grande presse se sont adjoints les conseillers en communication dont le job est de rendre  mangeable la soupe à faire avaler au bon peuple. Les débats branchés comme l'identité nationale, la sécurité à l'école, la burqa ou la régulation des banques ( dernière farce à la mode) évitant d'avoir questions et débats sur les vrais problèmes: le chomage, l'immigration ou l'endettement du pays
Pendant qu'on trompe le peuple la course aux places continue sans vergogne. Il n'y a qu'à observer les élections régionales dans notre coin des hauts de seine.
A Clamart l'ump a mis en bonne position JD Berger. Pourtant battu deux fois aux élections, il est cette fois certain, sans aucun effort ni aucun mérite, d'être élu même si la liste UMP prends une raclée. Il a suffit pour cela que Pemezec en accord avec "la famille" le mette en position d'élection automatique.
Son rôle sera-t-il de servir le peuple, peut être mais ce n'est pas l'essentiel, non l'important sera d'être un rouage efficace du système Sarkozy junior dans le 92 dans la guerre qu'il faudra mener ces prochaines années contre les autres "familles".
Pour Kaltenbach autre professionnel de la politique, les choses sont un peu différentes puisque tête de liste PS dans le 92, il rève de créer sa propre "famille".  Il est prévu dans son plan de carrière un poste de vice-président ( surement au logement) ce qui lui permettra de continuer  ses opérations immobilières à Clamart. Ensuite ce sera les législatives face à un UMP mais lequel?
Et pendant ces intrigues et ces psychodrames, le bon peuple, c'est à dire nous, attend sans espoir, ceux qui viendront le tondre et croyez moi, pour cela l'UMPS sera d'accord.
 

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 17:01
 "Le prêtre refuse de baptiser notre enfant". C'est ce qu'on pouvait lire ce matin dans le journal le Parisien.
Une jeune maman s'est vu refuser le baptème de son fils au motif qu'on ne la voyait jamais à la messe et que ses autres enfants  (baptisés  eux) n'allaient pas au cathéchisme.
 Nombreux sont ceux qui ont vécu cette situation. Cette attitude fait ressembler de plus en plus l'église catholique à une secte.Il faut dire que les églises catholiques en France reçoivent tellement de monde qu'elles peuvent se permettre de refuser les futurs "mauvais chrétiens"

 La France, fille aînée de l'église, n'est plus qu'un vague souvenir et les racines catholiques de notre pays une vieille lune  qu'il faut se dépécher d'oublier. Où sont les églises pleines à craquer des décennies précédentes? Aujourd'hui dans les campagnes comme dans les villes les églises  ont organisé les messes tournantes (on change de paroisse chaque semaine). Les fidèles sont de plus en plus rares et de plus en plus vieux
 Face à cette décrépitude,  des centaines de jeunes français se convertissent à l'Islam et  il y a des milliers  de nouveaux adeptes pour les églises protestantes évangéliques. Il faut dire hélas qu'il y a longtemps que les prêtres catholiques ont cessé d'être des missionnaires dans les villes les quartiers et les campagnes abandonnant le terrain à d'autres. Ajoutez à cela l"abandon  de l'habit clériacal, ils sont aujourd'hui invisibles dans le quotidien des gens.
 A ce rythme là les églises seront bientôt à vendre. D'autres les rachèteront.
A vouloir intellectualiser la religion , abandonner les croyances populaires, repousser ceux qui malgré tout voulaient maintenir le lien avec la tradition de notre pays, le clergé catholique ramène l'église de France au rang de petite secte qui essaie de survivre, il serait bien que l'eglise de France se demande pourquoi les églises italiennes polonaises sont pleines à craquer sans parler de nos frères orthodoxes de l'Est. Refuser un baptème, quelle attitude chrétienne!
.
Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 18:34

Beaucoup d’économistes indépendants considèrent que 2010 verra la crise repartir et que les états sont piégés par leur endettement  conséquence  du  soutien massif au système bancaire et aux plans de relance. Ce recours à l’endettement massif n’a rien résolu et c’est ce que nous allons découvrir avec effroi en 2010. « Le nœud coulant des déficits publics que les gouvernements se sont passés autour du cou en 2009 en refusant de faire assumer au système financier le prix de ses fautes va peser lourdement sur l’ensemble des finances publiques » Autrement dit ce sont les contribuables français qui vont en faire les frais. Nous allons payer économiquement, socialement et fiscalement les erreurs et les fautes des financiers qui depuis recommencent à se distribuer des salaires et des primes insensées.

- Extrait GEAB N°37 (15 septembre 2009) -

Le ralentissement actuel  de la vitesse d'effondrement de l'économie mondiale qui « crée » les « bonnes nouvelles »  n'a été rendue possible que par l'immense effort de soutien financier public mondial des douze derniers mois  Mais le « temps gagné » grâce à l'argent des contribuables du monde entier aurait dû être consacré à la remise à plat du système monétaire international puisqu'il est au cœur de la crise systémique actuelle . Pourtant, en-dehors de considérations cosmétiques  et d'immenses cadeaux faits aux banques américaines et européennes, rien de sérieux n'a été entrepris  et, pour l'avenir, le chacun pour soi s'impose désormais .

Le récent sommet des ministres des finances du G20 a apporté la preuve que sans ce soutien, l'effondrement économique reprendrait aussitôt ; c'est pour cela qu'il a conclu a la poursuite des politiques de soutien en tout genre (subventions, stimulus, interventions de banques centrales, rachats de bons du trésor, planche à billets,…) tout en essayant de faire la « une » des médias sur un débat concernant « la coordination de la sortie de crise ». A défaut de pouvoir parler du sombre présent, parlons d'un hypothétique futur brillant . C'est une méthode classique des pouvoirs confrontés à une impasse.

 

 

Pour LEAP/E2020,  la dérive du système économique, financier et monétaire global s'accélère, sa faiblesse atteint des niveaux inégalés dans l'histoire moderne, qui le rend désormais susceptible de rupture au moindre choc important : financier, géopolitique ou même naturel . Le plongeon vertigineux des Etats dans des déficits publics incontrôlables  (puisque les gouvernements sentent que sans leurs plans de soutien public, les économies mondiales vont repartir illico dans leur chute brutale) crée une situation littéralement explosive, avec à la clé une formidable hausse des prélèvements fiscaux du Japon à l'Europe en passant par les Etats-Unis . S'il y a une reprise en vue, c'est bien celle des hausses d'impôts. D'ailleurs, les électeurs japonais, face à un taux de chômage historique et à une économie toujours en chute libre, ont décidé de chasser les dirigeants en place dans leur pays depuis des décennies : ils ne sont que les premiers à entamer le grand chambardement politique de la prochaine phase de la crise . L'administration Obama a ainsi découvert avec surprise cet été la profondeur de la colère populaire qui s'est fixée sur son programme de réforme du système de santé (pourtant bien nécessaire) .

 

Les évènements survenus depuis mois ne font que confirmer ce qui est écrit ci-dessus . Hélas la situation dans la zone euro va se dégrader fortement avec les difficultés de la Grèce, de l’Irlande , du Portugal, bientôt de l’Italie et ne nous y trompons pas de la France

 

Ouvrez les Yeux Réveillez vous !

 

 

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 14:24

Il existe à travers le monde des clubs où se rencontrent les «  décideurs » comprenez ceux qui décident de ce qui est bien ou mal pour nous.

En France parmi une myriade de clubs il en est un qui par la qualité de ses adhérents dépasse tous les autres. Ce club c’est  Le Siècle.

Créé en 1944 il accueille le gratin de la classe dirigeante française : la politique, le business et la presse ; Le tout étant étroitement mêlé. Le Siècle compte un peu plus de 500 membres. Chaque dernier mercredi du mois les membres du Siècle se rencontrent à l’Automobile Club de France place de la Concorde pour un dîner.

Quelques noms vous éclaireront sur les liens qui unissent les membres de la nomenklatura.

Politiques de droite : Sarkozy, Raffarin,Copé, Dati , Lambert

Politiques de gauche droite : Kouchner et Besson

Politiques de gauche : Aubry, Strauss Kahn, Jospin, Fabius, Lepage

Banquiers : Haberer, Noyer, Pébereau, Rothschild, Lamy

Journalistes : July, Cotta, Pujadas,  Poivre d’Arvor, Joffrin,

Et bien entendu le « conseiller » de tout ce joli monde Alain Minc

 

Balzac pourrait écrire un nouveau chapitre de la « comédie humaine » mais peut être qu’une relecture des « illusions perdues » est suffisante.

C’est ce petit monde qui sait serrer les rangs quand le peuple se met à  en faire à sa tête comme pour le dernier référendum sur le Traité de Lisbonne.

Les politiques de l’UMPS, les média, les milieux d’affaires tous ensemble contre le peuple et comme cela n’a pas suffit et que les français on dit NON, on a écarté le peuple et fait voter les petits soldats du Parlement

 

Ouvrez les yeux, Réveillez vous !

 

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 18:30

Le Président Sarkozy a rencontré Carlos Ghosn le Président du groupe Renault et a exigé que la CLIO IV soit fabriquée en France. Pour la presse gouvernementale, c'est le triomphe du volontarisme politique du président de la République. Pour nous, il s’agit du triomphe de la communication à destination des gogos (comprenez le peuple)

Pourtant, 75% des voitures Renault sont construites hors de France et cela depuis longtemps PS et UMP le savent très bien. Monsieur Ghosn « a cédé » et il a déclaré sans rire que la CLIO IV «  sera construite en France et en Turquie dans des proportions qui restent à définir » Circulez, il n’y a rien à voir, je ferai ce que je veux.

Voilà des années que les emplois dans l’automobile quittent la France (l’usine de Renault Flins comptait 21000 ouvriers en 1980 un peu plus de 5000 aujourd’hui) sans que les hommes politiques de Sarkozy à Jospin s’en soient émus : mondialisation oblige.

Le sommet de l’hypocrisie est atteint avec la prime à la casse qui a coûté des centaines de millions d’euros aux contribuables français et qui a servi essentiellement à acheter des voitures fabriquées à l’étranger ?

Autrement dit, les contribuables français ont financé l’emploi à l’étranger. Pendant ce temps les chômeurs français arrivent en fin de droit et plongent dans la grande pauvreté.

C’est sûrement cela le triomphe du volontarisme politique

 

Français, Ouvrez les yeux Réveillez vous !

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 13:30
 

 

 

Voilà une nouvelle confirmation de la coupure qui existe entre le peuple et les « élites « qui le dirigent.

Alors que Madame Lagarde, ministre des finances avait garanti devant la représentation nationale que monsieur Proglio ne recevrait pas de rémunération de Véolia, celui-ci annonçait sans vergogne qu’il cumulerait 2 millions d’euros annuels provenant d’EDF et de Véolia.

Ces gens qui ne savent plus ce qu’est la vie quotidienne, annonçaient , toujours par la bouche de madame Lagarde que ce n’était pas beaucoup, par rapport à d’autres patrons du CAC 40/

Pas beaucoup !!!! Allez expliquer cela aux ouvriers mal payés aux agriculteurs, aux retraités ou aux chômeurs.

Devant l’émotion soulevée et sur la pression de l’Elysée qui ne voulait pas revivre le scandale de l’EPAD et de Jean Sarkozy, Monsieur Proglio a annoncé qu’il renonçait à son salaire de Véolia  ( Non madame Lagarde ne s’est pas couvert de ridicule ? )

Ce renoncement n’est pas grave car Véolia a mis de côté 13 millions d’euros (85 millions de francs) pour la retraite de monsieur Proglio.

Mais il y a plus grave que cet argent qui coule à flot pour le bonheur de quelques uns, c’est que monsieur Proglio a été mis à ce poste par le Président Sarkozy pour fusionner Edf et Véolia (comme Gaz de France et Suez) et ainsi privatiser un des joyaux du service public français. Le privé pourra mettre la main sur le nucléaire français avec la bénédiction de la commission de Bruxelles.

Et cela sans que les français n’aient leur mot à dire.

Français ouvrez les yeux, Réveillez vous !

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

Liens