Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

21 octobre 2014 2 21 /10 /octobre /2014 11:17


À vous croire, le gouvernement mentirait sur les chiffres réels de l’insécurité. Est-ce dû à la seule politique « angélique » de Christiane Taubira ?

Le gouvernement ne ment pas, stricto sensu. Tous mes chiffres proviennent de sources officielles, services de police ou de gendarmerie, offices centraux divers, accessibles à qui les recherche. Mais le gouvernement « vend » comme une vraie baisse, à des journalistes toujours plus incompétents ou complices, de simples effets de déplacement – par exemple entre les cambriolages de résidences principales, en baisse, et des maisons de campagne; et là, ça augmente fort.

Or, la baisse serait réelle si à la fois les cambriolages diminuaient à la ville et dans la France rurale. Sinon, c’est de la poudre aux yeux. Donc, côté officiel, on a de petits mensonges par omission, divers effets de com’ et diversions destinés à berner le public – mais pas de trucage des chiffres eux-mêmes.
Quant à Mme Taubira, on est loin de l’angélisme. Elle est dans l’application fanatique de toutes les pires recettes de la « politique de l’excuse », qui consiste à avoir pour les victimes le plus souverain mépris, et à considérer les criminels comme de pauvres victimes de l’exclusion et du racisme.

Ce que prône madame Taubira a échoué partout ailleurs – récemment, en Grande Bretagne, où les taux de récidive chez les condamnés non incarcérés étaient effarants (voir références plus bas) et cela échoue bien sûr en France. Actuellement, notre pays est au pillage – racailles autour des villes, nomades criminalisés à la campagne – et les force de l’ordre s’épuisent à arrêter des voyous, relâchés dans la foulée. J’ai donné de cela cent preuves – jamais le ministère de la Justice n’a pu objecter à ce que je démontrais.

Suffirait–il de rendre quelques prérogatives aux forces de l’ordre pour que cette criminalité puisse être endiguée ? Le malaise est–il plus profond ?

Il n’y a rien à changer – ni un homme ni un euro de plus. C’est une pure et simple affaire de volonté politique. Prouvons-le. Plus de 80 % des violences insupportables aux Français adviennent dans 26 départements métropolitains. Là, l’essentiel des infractions est le fait de noyaux durs d’individus archi-connus de la police, déjà interpellés, voire condamnés maintes fois.
Dans le respect des règles de droit, mettons ces malfaiteurs hors d’état de nuire et la criminalité s’effondrera. Et qu’on m’épargne le coup de « oui, mais d’autres bandits les remplaceront ». Car la loi des rendements décroissants joue aussi dans ce cas : après deux ou trois « écrémages », les volontaires se font rares… Il y a cent exemples de cela.

Enfin, démanteler ces noyaux durs ne remplit pas les prisons, puisque au maximum, cela concerne quelque trois mille voyous hyperactifs pour la métropole.

À juste titre, la multiplication des crimes et des délits peut susciter nombre de fantasmes, principalement quand des adolescents issus de l’immigration s’y retrouvent surreprésentés. Qu’en est–il exactement ?

Voici les données fournies par « L’Essor de la Gendarmerie » de juillet 2015, toutes issues des statistiques de cette arme. Qui a commis l’essentiel de la criminalité en France métropolitaine sur quinze mois en 2013–2014 ? Je cite les divers rapports remontés du terrain :

• Dans la périphérie des villes : « Néo–banditisme des cités », « Bandes criminalisées des cités » (Île-de-France)… « Banditisme local lié aux pays du Maghreb » (Aquitaine, Midi-Pyrénées)… « Banditisme local issu des cités sensibles » (Centre, Poitou-Charentes, Limousin)… « Bandes criminelles des cités » (Bretagne, Haute et Basse-Normandie, Pays-de-la-Loire)… « Groupes criminels issus des banlieues » (Nord-Pas-de-Calais, Picardie)… « Bandes des cités sensibles » (Alsace-Lorraine, Champagne-Ardenne)… « Banditisme des cités » (Bourgogne, Franche-Comté, PACA)… « Gangs issus des cités sensibles » (Auvergne, Rhône-Alpes). Faut–il un dessin pour saisir qui cela concerne ?

• À la campagne : « Organisations criminelles de langue roumaine »… « Membres de la communauté des gens du voyage » (sédentarisés ou non). Là aussi, c’est clair.

La catastrophe engendrée par les « Taubira britanniques ».

Exemples britanniques de politique à la Taubira : pour 2012 (Angleterre et pays de Galles), sur 1.641 auteurs d’un vol à main armée, seuls 350 ont été incarcérés ; sur 12.309 individus condamnés pour une infraction violente, 988 ont été emprisonnés. Crimes sexuels : 15.900 condamnations, 5.483 incarcérations, etc.
[Source, Daily Express, 20/10/2013] : de juillet 2012 à mars 2013, des individus condamnés à des peines alternatives à la prison (bracelet électronique, travaux d’intérêt général…) ont commis 93.600 infractions (inenvisageables s’ils avaient été incarcérés), une toutes les six minutes ; dont 472 agressions sexuelles, 5.800 infractions violentes et 4.500 cambriolages.

Durant l’année 2012, 56 homicides et 111 viols ont été commis par des condamnés non incarcérés.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 17:22


Communiqué de Karim Ouchikh 

Président exécutif du SIEL

Administrateur national du Rassemblement Bleu Marine

Conseiller de Marine Le Pen à la Culture et à la Francophonie

Conseiller municipal de Gonesse


 

 

Pour la défense de la liberté religieuse en terre d’Islam, j’appelle à soutenir Asia Bibi

 


Au terme d’un procès en appel manifestement inéquitable, la justice pakistanaise vient à nouveau de condamner pour blasphème Asia Bibi, cette mère de famille de cinq enfants emprisonnée depuis sa première condamnation en 2010. Son tort ? Avoir affirmé paisiblement son adhésion à la foi chrétienne.

Dans un pays qui n’a jamais toléré la liberté religieuse, Asia Bibi est victime d’une parodie de justice, servie par des institutions judicaires obscurantistes qui ne peuvent même pas lui reprocher d’avoir fait preuve d’actes de prosélytisme actif dans la manifestation de sa foi. Toujours incarcérée, dans des conditions de détention particulièrement éprouvantes, ses proches menacés, elle reste plus que jamais en situation de danger grave.

Nous ne pouvons admettre que l’Etat pakistanais, - qui ferma les yeux après les assassinats de Salman Taseer, gouverneur du Pendjab et de Shahbas Bahtti, ministre fédéral des minorités religieuses, tués voici peu pour avoir pris la défense d’Asia Bibi -, se rende à nouveau complice de pareils actes d’intolérance. Nous ne pouvons accepter que la liberté religieuse soit ainsi foulée aux pieds, au Pakistan comme ailleurs en terre d’Islam, par des Etats qui réclament dans le même temps le respect de cette même liberté fondamentale au bénéfice de leurs propres ressortissants, en France comme dans d’autres pays d’Europe.

Pour la défense de la liberté et l’égalité religieuse en terre d’Islam, nous ne pouvons abandonner Asia Bibi à son sort funeste : j’invite donc tous les Français à se mobiliser pour la sauver, en réclamant d’un même élan l’annulation pure et simple de sa condamnation à mort et l’abrogation immédiate de la loi inique pakistanaise contre le blasphème. Afin de joindre la parole aux actes, je demande à tous nos compatriotes à se joindre massivement à la manifestation organisée par Bernard Antony, président de Chrétienté-Solidarité, à laquelle le SIEL s’associe par ma voix, en nous donnant rendez-vous ce jeudi 23 octobre prochain à partir de 19 heures devant l’ambassade du Pakistan (18, rue Lord-Byron – 75008 Paris).

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 09:14

on à la Turquie dans l’Union européenne

Communiqué de Louis Aliot,  vice-président du FN, député français au Parlement européen

Au moment où la Turquie refuse de s’engager contre l’État islamique mais réprime durement les manifestations prokurdes et bombarde les positions du PKK, nous apprenons que la Commission européenne continue, sans pressions particulières, ses négociations avec le gouvernement islamiste au pouvoir à Ankara.

En effet, lors d’une récente réunion à Bruxelles, la Commission a approuvé une communication dressant un bilan du processus d’élargissement de l’UE et fait le point sur les progrès réalisés au cours des douze derniers mois par la Turquie.

Dans le même temps le ministre turc en charge des affaires européennes ainsi que l’ambassadeur Bozkir ont déclaré que le rapport d’étapes d’adhésion à l’UE serait utilisé comme un élément constructif pour faire avancer le processus d’une intégration à l’UE.

Alors que beaucoup de peuples d’Europe sont majoritairement hostiles à une éventuelle intégration de la Turquie à l’Europe et au regard des engagements pris par les institutions européennes, Louis Aliot, député français au Parlement européen, a réitéré l’opposition de son groupe à ce processus d’intégration et demandé à la commission des précisions sur ce rapport d’étapes.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 18:10

ommuniqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Marine Le Pen demande la suspension immédiate et sans délai de l’Accord de Schengen pour parer au retour des djihadistes partis combattre au Moyen-Orient sur le territoire national.

Conformément au point 2 de l’article 2 de la convention d’application de l’Accord de Schengen, qui prévoit que toutes les mesures nécessaires peuvent être prises par un Etat contractant si « l’ordre public ou la sécurité nationale l’exigent », nous demandons au gouvernement d’activer immédiatement ce levier et de suspendre en conséquence l’application de l’Accord de Schengen.

Les services de sécurité doivent être en situation de pouvoir appréhender tout djihadiste tentant d’entrer sur le territoire national, de la manière la plus efficace possible, c’est-à-dire aux frontières.

Indépendamment de cette solution d’urgence, à laquelle doivent s’ajouter d’autres mesures comme la déchéance de nationalité pour les binationaux, et des interdictions de territoire, le Front National demande de manière plus générale la révocation pure et simple de l’Accord de Schengen afin de retrouver la pleine maîtrise de nos frontières.

Plus que jamais, au delà des principes élémentaires de souveraineté, il en va de la sécurité de tous les Français.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 16:10

Invité sur la chaîne LCI à commenter l’actualité politique de la semaine, le comédien de théâtre, de cinéma et de télévision Pierre Arditi semblait très remonté contre la diabolisation du Front national, « une imbécillité », d’après lui. Et la montée du Front ne laisse pas d’inquiéter l’acteur, et il a de quoi.

Les résultats d’un sondage Odoxa pour Le Parisien-Aujourd’hui en France porte à 43 % les opinions favorables pour Marine Le Pen. Alors, M. Arditi s’interroge. Qu’est-ce-qu’on fait pour ramener ces mal votants dans le giron de l’UMP et du PS ? Le comédien a bien pensé à certaines solutions :

« Bâillonner les gens qui votent pour le FN ? », « les brûler ? », « les déporter ? » Mais comme aucune de ces trois possibilités – qui priveraient à coup sûr les partis convenables de millions d’électeurs – ne lui semble souhaitable, le démocrate Arditi, pour empêcher Marine Le Pen d’entrer à l’Élysée, a une idée géniale : il faudrait que la classe politique de droite comme de gauche sache que « la parole donnée doit être tenue». Sur quels sujets et dans quels domaines ? L’acteur ne brille pas de précision…

Des solutions radicales ou finales, mais concrètement non envisageables, pour des millions de gens bafoués et méprisés par quarante années de mensonges, de faux-fuyants, de lâchetés, de reniements de tout acabit d’un côté, et de l’autre, une demande toute simple et toute gentille à des hommes et des femmes politiques qui ont oublié en cours de route qu’ils étaient au service de l’État et non d’eux-mêmes : semblable analyse en impose.

Ce qui s’impose, en revanche, c’est de ne pas prendre les propos de M. Arditi à la légère. Alors que la « fournée » de Jean-Marie Le Pen a fait les choux gras de toute la presse chienne de garde de la bien-pensance, ne pas envisager de brûler et de déporter les millions d’électeurs avérés et supposés du FN est une bien curieuse façon d’exprimer son antipathie envers ce parti. D’autant plus qu’il y a des précédents.

Pierre Bergé n’y était pas allé de main morte en exprimant sa haine de la Manif pour tous, en mars 2013, quand il tweetait : « Vous me direz, si une bombe explose le 24 mars sur les Champs à cause de la Manif pour tous, c’est pas moi qui vais pleurer. »

Et que penser d’un Guy Bedos qui accuse Marine Le Pen de faire la campagne d’Hitler, mais se rend, en mars 2014, aux obsèques de Félicien Marceau – de son vrai nom Louis Carette, condamné par contumace à 15 ans de travaux forcés par le Conseil de guerre de Bruxelles, en raison d’activités antisémites et pro-nazies ?

Les gens de gauche tombent-ils le masque ? Les autoproclamés démocrates défenseurs des libertés ne dévoileraient-ils pas l’exact opposé de ce qu’ils prétendent défendre et ce, sans aucune réaction de la caste journalistique ?

La prédiction de Winston Chuchill ne serait-elle pas sur le point de se réaliser ? « Les fascistes de demain s’appelleront eux-mêmes antifascistes », disait-il avec perspicacité. ( CAROLINE ARTUS)

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
4 octobre 2014 6 04 /10 /octobre /2014 18:13

 

Budget 2015 : la France au bord de l’humiliation

Communiqué de Florian Philippot, vice-président du Front National

Par les traités qu’ils ont signés et ratifiés, depuis le Pacte de stabilité de 1997 au scandaleux TSCG de 2012, les partis de l’UMPS ont achevé de livrer à Bruxelles notre souveraineté budgétaire et économique.

Les mécanismes de sanction qui pourraient aujourd’hui se mettre en œuvre contre notre pays pour déficit excessif, sont de la responsabilité directe de François Hollande et de ses prédécesseurs. Affecter l’orgueil national pour s’en émouvoir, quand on s’est soumis aussi minutieusement et institutionnellement à l’Union européenne depuis tant d’années, est une fumisterie de plus du pouvoir.

Aujourd’hui, la France est au bord d’une humiliation historique.

Si le Front National conteste en tout point le budget 2015 du gouvernement, qui en soi est déjà un budget de soumission à l’Union européenne, il n’acceptera pas le principe d’une sanction financière bruxelloise dont le montant pourrait s’élever à plusieurs milliards d’euros !

Les Français doivent réaliser toute l’incurie de l’UMPS et de sa politique de soumission totale à l’Union européenne. Tous ces sacrifices, toutes ces humiliations, cette décennie entière de déclin économique et social, sont en grande partie la conséquence de cette folie qu’est la monnaie unique, l’euro. C’est pour elle qu’ils ont livré notre souveraineté budgétaire à des gens non-élus, c’est par elle que nombre de peuples de l’Europe du Sud et nous aujourd’hui sommes saignés aux quatre veines.

Nous mettons donc solennellement en garde les autorités européennes et françaises : si de telles sanctions devaient advenir, le Front National considèrerait qu’un point de rupture démocratique irréversible aurait été atteint, aux conséquences politiques incalculables.

 

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 12:32

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Suite à l’article paru dans le Canard Enchaîné du 1er octobre 2014, intitulé « Marine veut conduire la France, mais elle n’a pas le permis », veuillez trouver ci-joint un droit de réponse de Marine Le Pen.

Croyant avoir déniché « l’affaire du siècle » le Canard enchaîné s’est cru autorisé à donner écho à des éléments factuels infondés, sans bien entendu prendre la peine d’en vérifier la véracité auprès de la principale intéressée.

Si le Canard, qui a pourtant l’habitude de laisser traîner son bec dans les services de (basse) police, s’était procuré les photos des excès de vitesse et autres feux rouges brûlés dont il m’attribue la responsabilité, il se serait aperçu que le visage concerné n’est tout simplement pas le mien !

N’ayant pas souhaité dénoncer les responsables – ce qui devrait pourtant plaire au fâché palmipède – j’ai donc vu ( comme nombre de Français) fondre le précieux permis de conduire en question.

Les avocats saisis s’étant séparés et ne sachant lequel je devais régler, j’ai donc logiquement écrit au bâtonnier en lui demandant lequel de ces deux confrères aurait la joie de recevoir mon règlement. Je tiens bien entendu ce courrier à la disposition des accusateurs publics.

Eclairée par le bâtonnier et n’étant pas encore victime de l’épidémie de « phobie administrative », je vais donc pouvoir adresser à qui de droit le règlement en question.
Que ceux qui pataugent dans la mare y restent

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 07:02

Voilà donc la terrible nouvelle : les « grands électeurs » – ces traîtres – ont envoyé au sénat deux élus du Front national, David Rachline et Stéphane Ravier, respectivement maire de Fréjus et de la plus importante mairie du secteur 7 de Marseille. 53.000 administrés pour l’un, 150.000 pour l’autre. Et, s’invitant dans une assemblée peuplée essentiellement de crânes chauves et de cheveux blancs, David Rachline devient le plus jeune sénateur de la Ve République tout comme Marion Maréchal-Le Pen fut, en juin 2012, la benjamine de l’Assemblée nationale. Joli pied de nez aux vieux barbons de la politique !

Invité des radios du matin, le documentariste Frédéric Biamonti raconte le tournage de son film « Ravis par Marine » qui était diffusé hier soir sur France 3. Son interlocutrice se tortille derrière son micro. Il est question de David Rachline, justement : « Mais en suivant la campagne en immersion, vous entrez en empathie, forcément. C’est pas un peu dangereux, ça ? » Biamonti explique que « ces gens-là » sont propres sur eux, plutôt sympathiques, et que si Rachline a, comme 11 autres candidats FN, remporté la mairie, c’est qu’il a fait une excellente campagne. Ah bon, reprend la dame, « mais sur les marchés ? Ça n’est plus l’hostilité ? » Alors il le lui dit tout net, M. Biamonti, tout ça, c’est du parisianisme : « Il y a longtemps, en France, que la dédiabolisation est effective. Le FN est devenu un parti comme les autres. » Alors « c’est grave pour la démocratie », dit cette imbécile derrière son micro, inconsciente de l’énormité qu’elle profère.

Notez bien, elle n’est pas la seule. François de Rugy (Goullet de Rugy, de son vrai nom), figure d’EELV, s’est fendu d’un tweet qui a dû lui brûler les doigts : « Cela fait toujours mal de voir le #FN faire son entrée là où il n’était pas. Mais il est normal qu’un parti qui a des électeurs ait des élus. » Nous voilà rassurés. Plus profondément abruti, le sénateur PS David Assouline a déclaré sur France Info que ce moment était « triste pour la République ». En revanche, tous ces braves gens ne semblent pas le moins du monde troublés de voir revenir sous les lambris dorés une armée de repris de justice et autres mis en examen pour s’être gobergés sur le dos du contribuable.

Ainsi l’ineffable Jean-Noël Guérini – président du conseil général des Bouches-du-Rhône, exclu du PS après des mois de tergiversations –, réélu avec deux de ses colistiers malgré ses nombreuses mises en examen pour suspicion de marchés publics frauduleux. Ou encore Robert Navarro, le sénateur de l’Hérault, réélu lui aussi malgré son exclusion du PS et sa mise en examen pour « abus de confiance ». Un homme qui se vante haut et fort de ses relations maçonniques très haut placées, étalées dans un petit livre distribué à l’envi où tous ses « frères » et amis, de Hollande à Moscovici en passant par Jean-Pierre Bel, le président sortant du Sénat, vantent ses mérites et ses qualités.

Interrogée au journal de 13 heures sur France 2, une élue parmi les 400 qui ont apporté leur soutien à David Rachline expliquait ainsi son choix : « On en a marre des partis qui ne roulent que pour sauvegarder leurs fauteuils ! » Ceux du FN ne seront peut-être pas plus brillants, mais au moins ils ne sont pas usés jusqu’à la corde par les jeux d’appareil et les compromissions !

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 14:04

Les résultats des élections sénatoriales dépassent nos espérances et illustrent la formidable dynamique du courant patriote.

Nous saluons l’élection historique de deux sénateurs Front National: David Rachline et Stéphane Ravier, que nous félicitons pour ce succès largement mérité.

Le Front National est désormais présent dans l’ensemble des assemblées de la République, ce qui sera perçu par nos compatriotes comme un symbole puissant d’espoir et de renouveau.

Dans les autres départements, nos listes recueillent un nombre de voix très supérieur au nombre de nos élus propres (jusqu’à 10 fois plus !), ce qui témoigne d’une capacité nouvelle à attirer des élus de proximité qui ne sont pas étiquetés Front National ou Rassemblement Bleu Marine.

Cette progression est d’autant plus spectaculaire que le mode de scrutin des sénatoriales ne permet pas de percevoir pleinement les dynamiques à l’œuvre dans notre pays.

Nous envisageons donc avec confiance et détermination les prochaines élections locales, départementales et régionales.

Comme tout au long de cette campagne des sénatoriales, nous continuerons de promouvoir la proximité, par la défense de la commune, du département et de l’Etat-Nation, au service de l’ensemble de nos compatriotes.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 10:33

Edito de Steeve Briois (26.09.2014), Secrétaire Général du Front National

Dimanche soir, Nicolas Sarkozy donnait sur France 2 sa première interview de candidat officiel à la présidence de l’UMP, et, comme s’il s’agissait d’une suite logique, à l’élection présidentielle de 2017. Pour donner les gages habituels de ceux qui ont à se faire pardonner, il a dégainé et paraphrasé ce fameux « j’ai changé ».

« J’ai changé », cette formule utilisée hier pour faire croire qu’un nouveau mandat Sarkozy sera différent du premier, meilleur que le premier, pourrait fonctionner si elle n’avait pas déjà été l’arme du crime en 2007.

Nous sommes le 14 janvier 2007. Nicolas Sarkozy prononce son premier discours de candidat à la présidentielle qui le verra élu. Une démonstration de force, un show à l’américaine où l’artifice se mêle à une vaine tentative de susciter l’authenticité. Pour se donner de la hauteur, sortir de cette image de Rastignac de la vie politique française et pour faire « Président », Sarkozy invoque le changement. « J’ai changé » résonne déjà alors comme une incantation mais lui permet tout de même, en partie, de gagner face à une gauche dont la candidate n’incarne à aucun moment la fonction présidentielle.

Sarkozy, s’il était élu en 2017, serait à nouveau un Président par défaut, un président élu parce que les Français ne veulent plus, ou pas, d’une gouvernance socialiste.

Mais l’élection présidentielle française n’est pas cela, elle est une rencontre entre un homme ou une femme politique et son peuple. Marine Le Pen n’a pas changé, elle est toujours celle qu’elle était quand elle est entrée en politique, guidée par le devoir et l’intérêt supérieur de notre nation et de nos compatriotes. Le « changement », le candidat Hollande l’avait également utilisé : inutile de revenir sur le résultat tant il est parlant.

Hier, Nicolas Sarkozy n’avait pas changé : il est toujours l’éternel joueur de bonneteau qui voit la politique comme un jeu où tout est permis. Ses ficelles sont toujours les mêmes : un semblant de proximité feint par un langage hasardeux – comme s’il était celui du peuple-, un discours de fermeté – le même qui a provoqué l’explosion de l’immigration et de l’insécurité sous sa présidence-, et la même posture de l’homme blessé qui a mûri, compris et changé.

Le Vrai contre le Faux : ce sera sans doute l’un des seuls clivages viables des échéances à venir.

 
Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

Liens