Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

1 janvier 2014 3 01 /01 /janvier /2014 11:21

                               

marine-le-pen-BBRCommuniqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Il y a quelque chose de pathétique à voir chaque année le président de la République s’adonner au rituel des voeux aux Français alors qu’il n’a rien à leur dire.
S’il n’a rien à leur dire, c’est qu’il ne vit plus dans le même monde qu’eux.

Le président se satisfait d’une courbe du chômage à la hausse, étant le seul à voir une amélioration.
Le président se complet dans les débats secondaires que le gouvernement lance pour faire diversion, ignorant les principales préoccupations des Français.
Le président ne mesure rien de la colère et des attentes des Français.

François Hollande, Nicolas Sarkozy avant lui : les voeux ressemblent de plus en plus à un exercice de style.
Les voeux sont devenus l’allocution du gouverneur de la province France : il lâche ses traditionnelles platitudes, essaye au passage de glisser une nouvelle fausse promesse, mais surtout ne dit rien de ce qu’il faudrait faire pour changer vraiment la France et la situation des Français.

Le président feint d’ignorer les problèmes essentiels que pose notre asservissement à l’Union européenne et à l’Allemagne. Il refuse d’aborder la question centrale des frontières, économiques et migratoires. Au contraire, il méprise cette question, en moquant les « vieilles frontières » de la France, celles pour lesquelles sont tombés des millions des nôtres. Quel scandale ! Il s’enferme dans une vision archaïque de l’Europe, prétendant qu’elle nous protège, alors qu’elle nous saigne.

Rien ne changera tant que ces questions ne seront pas posées. Les mesurettes évoquées, comme le pacte de responsabilité sociale, ne changeront rien.

Nous entendons en 2014, à l’occasion des élections municipales et européennes, poser ces questions à la place du président de la République. Que le pouvoir en place et son jumeau l’UMP nous attendent de pied ferme cette année pour réveiller le débat politique, faire sanctionner l’UMPS, et faire bouger la France ! Le seul vote qui comptera en 2014, ce sera le vote patriote, pour le Front National !

En 2014, nous pouvons atteindre le seuil qui nous permettra de modifier les choix de l’exécutif et de changer radicalement le cours de la vie politique française

 

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 16:58

Une semaine après avoir «avorté de l'embryon de Jésus» devant l'autel de l'église de la Madeleine, le dos barré de l'inscription «Noël est annulé», Éloïse n'a aucunement été inquiétée. En Allemagne, la Femen qui a perturbé la messe de minuit à la cathédrale de Cologne a été interpellée et risque trois ans de prison. Mais à Paris, la profanation d'Éloïse, qui, le 20 décembre, voilée de bleu ciel, un morceau de foie de veau en main, «s'est dépoitraillée en se tournant vers la nef», selon le curé de la Madeleine, Bruno Horaist, n'a suscité aucune réaction. Et la plainte aussitôt déposée par le père Horaist n'a «pas eu de suites». Cofondatrice de la branche française des Femen, Inna Shevchenko en rigole encore: «Rien ne s'est passé, Éloïse n'a pas été appelée par la police. Cela montre combien l'Église est devenue faible en France…» En ce «pays progressiste», se félicite la nouvelle Marianne des timbres-poste, «on n'a jamais été condamnées, car il n'y a pas lieu de condamner notre action, voilà tout».

Éloïse n'a pas été appelée par la police. Cela montre combien l'Église est devenue faible en France

Inna Sevchenko, cofondatrice de Femen

 

Indignée par «le silence incroyable du ministre des cultes» Manuel Valls, la députée UMP de Marseille Valérie Boyer lui a adressé, sur son blog, une question écrite. «Il est curieux de constater le peu de renseignements juridiques figurant sur le site Internet du mouvement, laissant à penser à une devanture téléguidée par des volontés politiques sous-jacentes et non déclarées», affirme-t-elle, demandant «à Monsieur le ministre de l'Intérieur de bien vouloir indiquer aux Français les modes de financement de l'association Femen, la nature des revenus de leurs membres, notamment les éventuelles prestations sociales qui leur sont octroyées, et s'il considère que les troubles à l'ordre public engendrés par ce mouvement sont acceptables au nom d'une liberté d'expression qui ne respecterait plus les croyances intimes de chacun». «Ce que je veux savoir, résume-t-elle, c'est qui les finance, et à quel titre? Dans un pays perturbé par les questions religieuses, on ne peut laisser prospérer un tel mouvement sans rien savoir de ses origines!»

Dans l'entourage du maire de Paris - qui a condamné la «provocation» des Femen à la Madeleine -, on assure que, contrairement à certaines rumeurs, «la Ville ne subventionne ni ne soutient d'aucune manière le mouvement Femen». Avant de quitter le collectif, la Tunisienne Amina avait déjà posé la question de son financement: «Je l'ai demandé à plusieurs reprises à Inna, mais je n'ai pas eu de réponses claires, a-t-elle confié à l'édition maghrébine du Huffington Post. Je ne veux pas être dans un mouvement où il y a de l'argent douteux.» Pour Inna, cependant, qui vient d'obtenir le statut de réfugiée politique, «à cause de la répression en Ukraine», tout est clair: «On ne reçoit pas d'allocations, assure-t-elle. On est toutes bénévoles, uniquement mues par l'idéologie.» La jeune femme, qui dit vivre, pour l'instant, «de l'avoir reçu pour (son) prochain livre», est «en train de réunir tous les papiers pour toucher le RSA». La Place Beauvau n'a pas souhaité faire de commentaires.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
29 décembre 2013 7 29 /12 /décembre /2013 23:31

 POUR FINKELKRAUT IL N"Y A PAS DE NATION SANS PREFERENCE NATIONALE

 

      lenouveleconomiste.fr/alain-finkielkraut-il-ny-a-pas-de-nation-sans-preference-nationale-20733/ ”   

 

          A lire et à transmettre              

 

 

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
28 décembre 2013 6 28 /12 /décembre /2013 08:38

Les travailleurs bulgares et roumains n’auront plus besoin de permis de travail

L'immigration nous coute 60 milliards d'€ par anA partir du 1er janvier 2014, sept ans après l’entrée de leurs deux pays dans l’Union européenne, les Bulgares et les Roumains pourront accéder librement aux marchés du travail des États membres de l’UE.

Huit pays imposent encore aujourd’hui des restrictions, dont la date limite d’application est le 31 décembre.
Les choses s’étaient déjà passées ainsi lorsqu’en 2004, huit pays d’Europe centrale et orientale (PECO) étaient entrés dans l’Union européenne. A l’exception de la Grande-Bretagne, les 14 autres États membres de l’UE 15 avaient jusqu’en 2011, limité l’accès de leurs marchés du travail pour les nouveaux arrivants.
C’est maintenant le tour des Bulgares et des Roumains de bénéficier de l’ouverture totale. Des métiers « en tension » leur étaient déjà ouverts, et la France en 2012 avait porté leur nombre à 291 mais pour tous les autres secteurs, les travailleurs migrants devaient avoir une autorisation de travail. Au 1er janvier, ils n’auront plus besoin de permis de travail, c’est là que réside l’ouverture des marchés du travail

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 22:39

La présidente du FN Marine Le Pen a estimé jeudi que François Hollande avait "tout fait pour essayer de parvenir à une baisse artificielle du nombre de chômeurs" mais que malgré cela "la hausse était "trop forte pour pouvoir être maquillée".

Dans un communiqué publié après l'annonce de l'augmentation du nombre de demandeurs d'emplois en novembre, la patronne du FN écrit que "loin d'être inversée", la courbe du chômage "suit en fait la même pente depuis des années, une pente dramatique".

"François Hollande a tout fait pour essayer de parvenir à une baisse artificielle du nombre de chômeurs (radiations, utilisation sélective des statistiques, augmentation massive des emplois aidés, etc.)", poursuit-elle.

"Il est consternant de voir que malgré tout ça, la hausse réelle du chômage est trop forte pour pouvoir être maquillée statistiquement en une baisse", ajoute-t-elle.

Selon elle, "le chômage de masse continue de progresser en France, et continuera de monter en 2014. Cela fait maintenant dix ans que le chômage augmente, inéluctablement, et que, gouvernement PS, ou gouvernement UMP, rien ne change".

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 16:25

 

 

 

 

        JOYEUX NOEL A TOUS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 15:52

En Russie, les deux dernières « Pussy Riot » qui étaient encore en prison viennent d’être amnistiées et remises en liberté. Elles ne décolèrent pas pour autant, l’une d’entre elles dénonçant « une opération de communication » et affirmant : « Si j’avais eu le choix, j’aurais refusé. »

Si la Russie du croque-mitaine Poutine leur est par trop insupportable, elles pourront toujours venir s’installer en France, hein ? Ici, la profanation de cathédrale est un petit travail extrêmement tranquille. Comme leur alter ego ukrainienne Inna Shevchenko, elles pourront demander l’asile politique, seront logées, nourries, blanchies et, si elles sont gentilles et travailleuses, on mettra même leur bobine sur un timbre. Sans compter que le climat étant nettement plus clément à Paris qu’à Moscou, le topless par grand vent y est beaucoup moins désagréable.

La mission ? Se dévêtir chez de braves gens qui ne demandent rien à personne, éructer des injures, insulter ce qu’ils ont de plus cher, dégrader leurs biens comme à Notre-Dame, balancer un bout de bidoche sanguinolant comme à la Madeleine, et le cas échéant se soulager sur leur parquet. Un enfant de quatre ans – un enfant de quatre ans légèrement caractériel – saurait faire. Caroline Fourest appelle ça un « clin d’œil » à une action du MLF. Ah bon ? La prochaine fois que vous faites un clin d’œil chez moi, vous me prévenez, je mettrai une bâche sur mes fauteuils. Dans quel but ? Pour défendre l’IVG, qui est légale depuis près de quarante ans, et dont le gouvernement compte même assouplir l’accès en supprimant le délai de réflexion obligatoire de sept jours et la notion de « détresse ». Bref, un combat drôlement utile et courageux. Aussi utile que manifester pour l’abolition de la peine de mort et aussi courageux qu’insulter les buveurs de whisky en Arabie saoudite.

Le risque ? Attraper un rhume. Mais pour le reste… Malheur au fidèle qui tenterait de s’interposer et de ceinturer la dame. Car vous savez comment les féministes conçoivent le gender ? Elles sont la plupart du temps des hommes comme les autres, sauf dans ces occasions. Quoooooi ? Porter la main sur une faible femme ? Voire même attenter à sa pudeur par un geste malheureux (parce que, torse nu, forcément…) ? Quant à l’action en justice, le procès, initialement prévu au mois de septembre pour Notre-Dame, n’a toujours pas eu lieu, et les Femen en sont par avance si rongées d’angoisse qu’elles fanfaronnent sur Twitter : « Le relais topless de Femen continue de lieu saint en lieu saint… Quelle sera notre prochaine destination ? Dieu seul le sait… ».

Leur avocat Maître Klugman, qui est aussi celui de Caroline Fourest et de SOS Racisme, affirme que le propos des « Femen n’est pas de blesser les croyants ou de porter atteinte à un édifice culturel ». Pas plus que le sien n’est de se foutre de la gueule du monde, sans doute. De temps en temps, il arrive qu’un Bertrand Delanoë, comme il y a trois jours, « condamne » leur action. Sur les réseaux sociaux, les cathos, alors, se confondent en remerciements, émus comme un enfant battu au fond du placard auquel, pour une fois, on aurait lancé un quignon. Comme si cela suffisait. Les Femen s’en tapent, bien sûr, trop occupées à réfléchir : Saint-Germain-l’Auxerrois ou Saint-Étienne-du-Mont ? Heureux comme Femen en France. Les « Pussy Riot » sont peut-être déjà dans l’avion, non ?

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 19:15

La Grande mosquée de Paris a décidé de séparer hommes et femmes lors de la prière, déclenchant l'ire d'un collectif de musulmanes qui a dénoncé aujourd'hui une "décision arbitraire de reléguer" les femmes "au sous-sol" de ce lieu de culte.

Samedi, une douzaine de femmes avaient tenté d'accéder à la principale salle de prière et en avaient été empêchées par la sécurité et des fidèles. Selon leur porte-parole, Hanane Karimi, elles ont à cette occasion été "victimes d'un déchaînement de violence". "Le déplacement des femmes est injustifié, nous voulons discuter de cette décision", a ajouté Hanane Karimi.

La séparation des hommes et des femmes pour la prière à la Grande Mosquée de Paris, le plus vieil et le plus prestigieux édifice de l'islam en France, a été décidée il y a plusieurs semaines "devant l'affluence croissante de fidèles", d'après un communiqué de l'institution. Les femmes priaient jusqu'alors dans la grande salle commune derrière un rideau les séparant des hommes puisque la tradition musulmane interdit aux fidèles des deux sexes de se mélanger.

 

  On n'entend pas les féministes!!! Peut être que les Femen pourraient aller y faire les mêmes manifs qu'à l'eglise de la Madeleine ( uriner sur le maitre autel)

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
22 décembre 2013 7 22 /12 /décembre /2013 20:58

PROPOSITION DE LOI N°1643

donnant aux entreprises et à tous les organismes dotés d’un règlement intérieur le droit d’y inscrire le principe de laïcité et de neutralité à l’égard de toutes les opinions et croyances. 

EXPOSÉ DES MOTIFS

MESDAMES, MESSIEURS,

Il est rare que la Cour de Cassation entre en conflit ouvert avec les juridictions qui lui sont subordonnées.

Tel est cependant le cas depuis le 27 novembre 2013 dans le domaine de la neutralité religieuse et du port de signes vestimentaires ostentatoires.

La Cour d’Appel de Paris, suivant en cela son Procureur Général, a confirmé un précédent arrêt autorisant le licenciement pour faute grave d’une salariée qui souhaitait travailler voilée au sein d’une crèche privée.

Dans cette affaire « Baby Loup », la Cour d’appel n’a donc pas suivi la décision de la Cour de Cassation en date du 19 mars 2013.

Cette divergence persistante, fort rare au demeurant, s’explique ici par le conflit entre deux principes fondamentaux reconnus par les lois de la République : le principe de laïcité et de neutralité religieuse d’une part, et d’autre part la liberté de conscience dans le domaine religieux.

Le principe de laïcité, d’impartialité, et de stricte neutralité religieuse s’impose aux personnes publiques et à leurs agents. Mais dans les organismes de droit privé, qu’ils soient associatifs ou à but lucratif, le principe de laïcité doit être mis en balance avec la liberté religieuse; en fonction de l’activité exercée et de la nature des tâches confiées au salarié.

Les restrictions nécessaires au bon accomplissement des services, qui doivent également tenir compte des impératifs d’hygiène et de sécurité peuvent être plus rigoureuses dans les organismes accueillant en particulier du public ou exerçant une mission déléguée de service public.

La présente proposition de loi suggère donc, en l’absence de stipulations individuelles dans le contrat de travail de s’en remettre au règlement intérieur de l’établissement; c’est à dire au dialogue social interne noué sous le contrôle de l’administration et du juge le cas échéant.

PROPOSITION DE LOI

Article 1er

L’article L. 1121-1 du code du travail est complété par les mots : « ni motivées par le respect du principe constitutionnel de laïcité et de neutralité à l’égard de toutes les opinions ou croyances nécessaire au bon accomplissement des tâches exercées. »

Article 2

Le 2° de l’article L. 1321-3 du même code est complété par les mots :   »ni motivées par le respect du principe constitutionnel de laïcité et de neutralité à l’égard de toutes les opinions ou croyances nécessaire au bon accomplissement des tâches exercées. »

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 15:31

 

Chers amis, 

 

 

 

La Syrie brûle ! Son économie s’effondre !  100 000 morts, 600 000 blessés. Un million de réfugiés à l’étranger. 4 millions de déplacés dans leur propre pays. « Il n’y a plus ni travail, ni nourriture !  Les conséquences de cette guerre sont catastrophiques », nous écrit Mgr Samir Nassar, l’archevêque maronite de Damas.

 

Dans ce contexte terrifiant, les chrétiens se sentent très seuls ! Ils ne peuvent s’appuyer que sur leurs communautés. Mais tous ces prêtres, ces religieux  et ces religieuses au courage exemplaire manquent de moyens ! Débordés par l’ampleur de la catastrophe, ils nous appellent à l’aide !

 

« Les ¾ des familles “moyennes“ sont passées sous le seuil de la pauvreté et sont venues s’ajouter à celles que nous aidions déjà. Les prix ont été multiplié par dix. Depuis trois mois il n’y a plus de lait pour les bébés. On a besoin de tout. Pour 400 familles, il nous faut 10 000 € par mois » nous dit Mgr Benham Hindo, archevêque d’Hassaké. 

 

« Dans certains quartiers de Homs, les gens vont bientôt s’entretuer pour de la nourriture » nous confiait  récemment un prêtre. Se nourrir est devenu une véritable obsession pour les familles. Les paniers alimentaires qui leur sont distribués par les communautés religieuses sont leur seul secours. Mais pour combien de temps encore ? Faute de soutien, les Maristes bleus d’Alep, comme tant d’autres, risquent de devoir arrêter leur distribution. Que va-t-il advenir de ces familles sans notre aide ? 

 

Les médicaments sont aussi rares. Heureusement, les dispensaires et les hôpitaux des religieuses fonctionnent encore. La responsable de l’hôpital St-Louis de Damas demande de l’aide pour « acheter le matériel de premiers soins des blessés »

 

Au Liban, en Jordanie et en Turquie, les chrétiens ne se sentent pas bienvenus dans les  camps et préfèrent se réfugier dans les paroisses, les écoles,  les monastères, les jardins… Les problèmes sont les mêmes qu’en Syrie : logement, nourriture, soins, déscolarisation des enfants…

 

Nos frères vivent l’apocalypse ! Notre devoir de chrétiens est de les aider. « Nous n’avons pas de mots pour vous remercier de votre solidarité et de vos prières », nous écrit Sr Marguerite Slim, directrice  de l’hôpital St-Louis d’Alep.

 

Ajoutons à nos prières une aide concrète. 

 

Chaque intention, chaque euro seront un miracle pour eux.

 

N’abandonnons pas les chrétiens de Syrie à leur sort. Donnons-leur un signe d’espérance ! 

 

Merci infiniment.                                                       

 

MgrPascal Gollnisch

 

Directeur général

 



 

Pour les aider nous avons besoin de vous

 

Envoyez vos dons à l'Oeuvre d'Orient Syrie 20 rue du Regard 75006 Paris

 

Chèque à l'ordre de l'Oeuvre d'Orient Syrie

 

Informations et dons en ligne www,oeuvre-orient-syrie,fr

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

Liens