Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 23:06

 

Charte d’action municipale au service du peuple français

« Attaché à l’égalité devant la loi de tous les citoyens français sans distinction d’origine, de race ou de religion, le Front National défend la souveraineté nationale et l’indépendance de la nation. Attaché à la liberté d’expression et d’opinion, le Front National est favorable au gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. »
Statuts du Front National (article 3)

Dans le cadre des élections municipales de mars 2014, le Front National réaffirme sa volonté de constituer une véritable alternative politique, nationale et locale, et d’œuvrer au redressement de notre pays, victime d’une politique mondialiste ultra-libérale menée depuis plusieurs décennies.

Dans un esprit de rassemblement au service de l’intérêt général, le Front National et ses représentants sont favorables à des accords locaux et la constitution de listes communes de candidats aux élections municipales avec des individus ou des organisations s’engageant à respecter les principes suivants, dans le cadre de leur action municipale :

- Refuser toute augmentation de la fiscalité pendant toute la durée du mandat ;

- Agir pour assurer la tranquillité et la sécurité, première des libertés ;

- Favoriser l’attractivité économique de la commune, défendre les commerces de proximité et les services publics ;

- Lutter contre les gaspillages, les dépenses fastueuses et inutiles ;

- Assurer la transparence totale des critères et procédures d’attribution de logements sociaux ;

- Promouvoir un urbanisme respectueux de l’architecture locale et du patrimoine ;

- Refuser toute subvention et toute aide à des organisations ou des projets communautaristes ;

- Défendre rigoureusement la laïcité républicaine dans tous les secteurs de la vie municipale (cantines scolaires, piscine municipale, etc.) ;

- Consulter la population, éventuellement par l’organisation de référendums locaux, sur tous les sujets importants ;

- Engager fermement et rapidement toutes les actions possibles visant à mettre fin aux installations sauvages de nomades.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 17:57

La charte de la laïcité est un enfumage à la mode socialiste ,une mesure cosmétique sans incidence concrète sur la réalité.

Ainsi, Rachida est bien allée hier au château de Guédelon avec la classe de CM1 de sa fille, école située en Seine-Saint-Denis. Pourtant, jeudi dernier, l’institutrice avait expliqué à cette femme voilée qu’elle ne pourrait pas accompagner la sortie scolaire. Mais devant l’indignation et la mobilisation des parents d’élèves, la direction de l’établissement a fini par céder sur injonction de l'Inspection d'Académie

La charte de la laïcité semble donc condamner à rester lettre morte. On peut rédiger toutes les chartes du monde elles n'auront aucune réalité si l'on n'a pas le COURAGE de les appliquer et si on se couche devant les braillards d'extrème gauche,

A force de ne pas vouloir trancher les questions de fond, on se condamne ainsi à la plus complète impuissance.

 

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 13:27


Le mur européiste se fissure !

Louis Aliot 2Communiqué de Louis Aliot, vice-président du Front National

Le Premier ministre britannique David Cameron vient une nouvelle fois de jeter un pavé national dans le marigot européiste.

En effet, en déclarant qu’il souhaitait une renégociation « radicale » des relations avec l’Union européenne et en ajoutant que les traités européens devaient être renégociés, le Premier ministre anglais vient d’enfoncer un coin dans le dispositif technocratique de l’Europe de Bruxelles. Relevant que l’UE est beaucoup trop bureaucratique et contraignante le dirigeant anglais a promis la tenue d’un référendum sur le maintien ou non de la Grande-Bretagne dans l’UE avant la fin 2017.

Allant même plus loin, David Cameron a également indiqué qu’il envisageait de proposer l’abolition de la loi sur les droits de l’homme, qui depuis 2000 rend applicable la Convention européenne des droits de l’homme par les tribunaux britanniques. Par cette volonté, il pousse à la reconnaissance définitivement de la primauté des droits nationaux sur la législation européenne, vieille revendication du FN et élément déterminant de nos souverainetés.

Ce discours a le mérite de montrer et de démontrer que nous ne sommes pas seuls en Europe à défendre un autre modèle institutionnel respectueux de la liberté des peuples et de la souveraineté des États.

Nous saluons évidemment l’esprit de contestation et de réforme qui souffle depuis Londres et appelons à la renégociation totale des traités dans le respect des indépendances afin de rétablir nos libertés politiques, sociales, économiques et monétaires !

 

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 22:18

 

  POUR NOUS CONTACTER

 

          paulmarie.bertrand@wanadoo.fr

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 22:08

Ma mise en examen pour délit d'opinion

        

En cherchant à porter atteinte à la liberté d’expression, principe sacré de notre civilisation, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) prend le risque d’apparaître comme une menace contre la démocratie. C’est en substance ce que j’espère pouvoir expliquer devant le tribunal, puisque je vais donc devoir comparaître, dans quelques mois, devant la XVII e chambre correctionnelle de Paris, après une plainte suite à des propos tenus le 15 novembre 2012 dans l‘émission de RTL, On refait le monde (le dossier a déjà été expliqué, ici). Ce lundi matin, j’ai répondu à une convocation d’un juge d’instruction, comme j’avais répondu le 12 juillet à celle de la police judiciaire. J’étais, cette fois, accompagné d’un avocat, pour m’entendre dire que j’étais mis en examen, ce jour, pour diffamation. Le juge m’a rappelé qu’il n’avait lui-même aucune possibilité de vérifier l’existence de ce délit présumé, la procédure (loi sur la presse de 1881) conduisant automatiquement devant un tribunal, où l’affaire sera examinée au fond. Il me semble qu’une réflexion sur l’automaticité de cette procédure ne serait pas un luxe, au vu de la facilité de son instrumentalisation. Pour des propos qui relèvent d’une opinion (je rappelle que je critiquais l’affiche du CCIF : "Nous sommes la nation"), le délit n’a pas de sens. Mais passons…

La position querelleuse du CCIF, proche de l’intellectuel islamiste Tariq Ramadan, répond, d’après ce que je lis ici et là, à une offensive plus globale construite autour de la lutte contre l’islamophobie, ce mot fourre-tout qui désigne à la fois le sentiment anti-islamiste et l’interdiction d’émettre la moindre critique sur l’islam. Crée en 2003, le CCIF est vraiment actif depuis 2010. Il s’est professionnalisé en 2013 avec l’embauche de trois juristes à plein temps, à qui je dois visiblement cette intimidation. Mais, comme le remarquent dans Le Monde de samedi les sociologues Abdellali Hajjat et Marwan Mohammed, "tout comme pour la notion d’antisémitisme, il s’agit d’éviter d’en faire (ndlr : de l’islamophobie) un usage liberticide empêchant toute critique des religions ou plaidant pour le délit de blasphème". Or c’est ce que fait le CCIF en n’admettant pas l’élémentaire contradiction et en ayant refusé  le débat en direct qui lui avait été proposé ce jour-là.  J’observe toutefois que, depuis ma première comparution devant la PJ, la plainte initiale pour, également, "injure publique, provocation à la haine, à la discrimination et à la violence raciale" n’apparaît plus dans ma mise en examen. Tout ceci était effectivement délirant et infamant. Il est temps que la raison reprenne le dessus.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 14:51
Marine Le Pen FN RBM Discours 15h a Marseille - UDTFN2013

Marion Marechal Le PenCommuniqué de Marion Maréchal – Le Pen, députée Front National du Vaucluse

Après son secrétaire général Jean-François Copé en septembre 2012, c’est au tour d’un autre ténor de l’UMP, Laurent Wauquiez, de déclarer ce week-end qu’il souhaite la suppression de l’Aide Médicale d’État.

Étonnants responsables politiques qui découvrent les méfaits de ce système une fois dans l’opposition, alors qu’ils ont été dix ans durant au pouvoir sans alors jamais trouver rien à redire à ce dispositif. Instauré par le gouvernement Jospin en 1999, il donne la gratuité des soins pour les clandestins à la charge des contribuables, pour une charge dépassant 600 millions d’euros l’an dernier.

Mais il y a mieux : lors de la loi de finances rectificatives pour 2012, votée en juillet 2012, soit un mois et demi avant la prise de position de M Copé, j’avais défendu un amendement de suppression de l’AME. Bien entendu, l’UMP et ceux de ses représentants présents ne l’avaient pas voté…

Alors que se profilent des élections qui pourraient sanctionner durement les partis qui ont mené la France dans l’état où elle se trouve aujourd’hui et profiter au Front National, personne ne doit être dupe de la sincérité des propos tenus par M Wauquiez, hypocrites calculs électoralistes, dans la pure tradition de la droite de MM Chirac et Sarkozy

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 09:22

Chrla Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), en s’appuyant sur les données du Système de traitement des infractions constatées (STIC) relevées entre 2009 et 2011, pointait du doigt la « surdélinquance » d’origine roumaine ou bulgare. Elle notait une augmentation de 69,35 % avec 20.000 mis en cause (pour une population évaluée à 15.000 personnes…) et de 102,92 % pour les mineurs avec 5.000 interpellations. L’absence de suite judiciaire rend possible, en effet, d’interpeller plusieurs fois le même individu durant une seule journée.

La fréquentation des gares ou de lieux touristiques permet de constater aisément l’organisation de cette délinquance qui fonctionne en réseaux : la signature de fausses pétitions, la bague « trouvée » aux pieds d’un passant sont des moyens de l’approcher et éventuellement de lui faire sortir son portefeuille. « Des grappes d’enfants chapeautés par des réseaux criminels », note la DCPJ. À un autre niveau, ce sont les vols de métaux, véritable fléau pour la SNCF ou pour EDF et leurs clients. La gendarmerie enquête actuellement dans un camp de Seine-et-Marne à la suite de vols de cuivre représentant un préjudice de 800.000 € ! Certains pensent que l’argent public et privé prélevé ainsi en France n’est pas étranger au luxe exhibé dans certaines villas des Carpates, mais il s’agit, bien sûr, de médisances…

Avec son art consommé des demi-mesures après un coup de menton, Nicolas Sarkozy avait monté les aides au retour à 300 € par adulte et 100 € par enfant, histoire d’assurer les allers-retours. Manuel Valls les a limitées à 50 € et 30 €. Mais cette générosité française est bien mal récompensée. La Commission européenne, par la bouche d’un obscur porte-parole de la Commission de Bruxelles, se permet de menacer la France à la suite des propos de Manuel Valls. « Les Roms, comme tous les citoyens européens, ont le droit de circuler librement dans les États membres. C’est sur décision d’un juge qu’ils peuvent être évacués s’ils ont porté atteinte à la loi ! » nous assène-t-il, et de rappeler que l’Union a versé 50 milliards en sept ans pour faciliter l’intégration des Roms.

On entend clairement : « Je paye, donc je commande. » Alors, brusquement, grâce aux Roms, la lumière jaillit. Cet argent, d’où vient-il, sinon des gros contributeurs européens dont la France fait partie ? Comment se fait-il que la Roumanie, concernée au premier chef, n’ait dépensé que 38 millions sur les 2,2 milliards alloués par le Fonds social européen ? De quel droit un fonctionnaire européen sermonne-t-il un ministre français ? Parce que, tout simplement, la technocratie a subrepticement remplacé la démocratie dans laquelle nous croyions vivre. Une démocratie, c’est un peuple souverain qui décide de ses lois. Et le peuple qui s’avançait souverain depuis 1789 se rend compte qu’il doit obéir à une Commission qu’il n’a pas élue, au nom de traités qu’il n’a pas votés et qui l’obligent à se soumettre au bon vouloir de juges qu’il n’a pas désignés. Une oligarchie arrogante décide de ses frontières et du droit qui permet de les franchir.

Alors, merci aux Roms de permettre aux Européens de dire qu’ils en ont assez, assez des gens qui les dirigent sans légitimité ni compétence, assez des traités qui ont amputé les peuples de leur souveraineté, assez d’un système oligarchique qui les traite en mineurs irresponsables, assez d’une Europe qui, avant de se suicider, aura tué la démocratie  ( Christian Vanneste)

 

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 10:26

Il annonce l’ouverture de sa permanence dans les prochains jours en centre-ville : Bernard Marionnaud a décidé d’entrer dans la course des municipales à Clamart, sous l’étiquette Rassemblement Bleu Marine. Un ralliement inattendu pour l’ancien roi de la parfumerie, gaulliste revendiqué, qui fut longtemps conseiller municipal (DVD) et adjoint quand la commune était dirigée par l’UDF

   Nous appelons tous les Clamartois et Clamartoises qui veulent un réel changement à Clamart à se rassembler  et à soutenir la liste RBM 

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 10:12

Mesdames et messieurs les journalistes.fr : merci de l’intérêt que vous me portez !

Marion-Marechal-Le-Pen-remet-en-place-Andre-Vallini 

 

Je tenais à saluer la grande qualité journalistique des articles de ces dernières 24h sur mon supposé lapsus entre un « o » et un « ou » dominant. Au-delà du caractère essentiel de cette information au milieu d’un débat d’1h30 sur un sujet, il est vrai mineur à vos yeux : celui de la montée de l’insécurité en France. BFM, 20minutes, Le Parisien… Certains se sont jetés goulûment sur ce « buzz » qui marquera certainement la Vè République.

Qu’est-ce donc que la prise en compte des victimes, le concept de légitime défense, le soutien à nos forces de l’ordre, le redressement du système judiciaire et carcéral à côté de l’impérieuse nécessité de me faire passer pour une sotte ?

Je vois dans cette attitude un double aveu : la crainte d’un système à bout de souffle dont vous êtes les chiens de garde face à la montée de notre mouvement, et la caution de nos idées. Et oui, pas un mot, pas une critique, pas un émoi sur les propositions que j’ai défendues ou sur le lien évident que j’ai fait entre insécurité et immigration.

Vous seriez-vous enfin rendus à l’évidence ? Merci en tout cas de l’immense intérêt que vous me portez, au point d’écouter avec une attention passionnée chacune de mes phrases (peut-être même au ralenti) et de me consacrer de votre précieux temps…

Les Français jugeront la pertinence de vos petites phrases et l’oubli coupable et volontaire des sujets essentiels qui les concernent.

J’ai été ravie de permettre la mise en lumière de votre futilité. Pour toujours à votre service.

Votre dévouée Marion Maréchal-Le Pen

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 22:02

 

par Karim Ouchikh,
Président exécutif du SIEL, Administrateur du RBM

hollande photo_officielleSans crier gare, le gouvernement Hollande vient de prendre deux initiatives peu spectaculaires certes mais dont les conséquences inédites risquent de mettre à mal l'avenir des libertés publiques en France.

A l'occasion du renouvellement de sept des 39 membres qui composent le Comité consultatif national d'éthique (CCNE), le chef de l'Etat a décidé d'en changer 22 ! Outre l'ampleur de ce changement au sein d'une instance dont la mission est d'éclairer les pouvoirs publics sur les enjeux soulevés par les progrès de la science, il est frappant de constater le profil politique de nombre de ces nouveaux venus, marqués par leur proximité avec la gauche, à l'instar de l'avocat Jean-Pierre Mignard, ami personnel du locataire de l'Elysée ; dans le même temps, les représentants des différentes religions qui y siégeaient ont été évincés.... D'aucuns voient dans ce rééquilibrage politique la volonté du gouvernement de faire payer à cet organisme ses positions plutôt hostiles au mariage pour tous. En tous les cas, avec ce coup de barre à gauche, le gouvernement assure politiquement ses arrières alors que le CCNE est appelé à se pencher prochainement sur des dossiers particulièrement sensibles : PMA, fin de vie, don de sang par les homosexuels...

Depuis plusieurs mois, le Haut Conseil à l'intégration ne peut plus fonctionner, faute de disposer d'un budget et d'être saisi par les pouvoirs publics pour émettre de nouveaux avis. On sait que cette instance officielle, chargée de réfléchir sur la question de l'intégration des étrangers en France, était dans le collimateur de l'Elysée depuis la diffusion en avril dernier d'un rapport controversé dans lequel le HCI préconisait l'interdiction du port du voile à l'université : cet avis avait soulevé à l'époque l'ire du Premier ministre et de Jean-Louis Bianco, président du nouvel Observatoire de la laïcité. Avec la fin programmée du HCI, qui disparaîtra au profit probablement d'un Observatoire de la laïcité plus accommodant, c'est une approche stricte de la laïcité, tournée vers un renforcement de la législation, qui est aujourd'hui éliminée.

Ces deux instances ont déplu au gouvernement. Le gouvernement décide donc, en catimini, de les mettre au pas. Sur les questions de société, François Hollande a fait le choix, dans le plus grand secret, de verrouiller la composition et le fonctionnement des instances institutionnelles dont les avis sont de nature à peser sur le débat démocratique. Parce qu'elles portent manifestement atteinte à l'exercice des libertés démocratiques élémentaires, ces initiatives méprisables, toutes deux frappées du sceau du sectarisme idéologique, doivent être condamnées et dénoncées avec la plus grande vigueur.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

Liens