Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 07:56

De la haine de soi à la détestation de la France

        
Le sentiment de culpabilité qui accable les élites européennes conduit à ne plus s’indigner de rien, dans la guerre de civilisation que mène l’islam radical contre l’Occident, et singulièrement contre les Chrétiens. A peine évoqué, le récent attentat contre l’Eglise de tous les Saints, à Peshawar (Pakistan), est déjà oublié : deux kamikazes islamistes ont attendu la sortie de la messe pour se faire exploser parmi les fidèles (82 morts). Quant aux comptes rendus de l’attaque des "Chebab" contre un centre commercial de Nairobi, au Kenya, ils glissent le plus souvent sur les cibles choisies par les terroristes : ils ont laissé la vie sauve à ceux qui savaient réciter la prière musulmane mais ont tué tous les autres (67 morts, 137 selon les terroristes). Partout dans le monde, et notamment en Syrie actuellement, les Chrétiens deviennent des cibles du nouveau djihad. Mais, en France, il est de bon ton de ne pas s’appesantir, pour s’inquiéter plutôt de "l’islamophobie" qui gagnerait une opinion insensible aux bontés islamiques. Oser faire remarquer l’existence d’un racisme anti-blanc vaut d’être accusé du pire, le bourreau ne pouvant être victime. Pourtant, la démographe Michèle Tribalat rappelle, entre autres données essentielles (1) : "Sur les près de 1,5 million d’expériences racistes que les personnes âgées de 18-50 ans déclarent avoir subi en 2008 en France métropolitaine, un peu plus de 900.000 concernent des natifs au carré (ndlr : expression de Tribalat pour désigner les Français nés en France de deux parents nés en France) de métropole".

La haine de soi, qui constitue le discours dominant, n’est pas une découverte. Mais la flagellation prend des proportions inquiétantes quand elle en vient à justifier l’abandon de ce que nous sommes, au profit d‘un destin délégué à l’Autre. L’auto-dénigrement permet au sociologue Raphaël Liogier, interrogé par Libération samedi, d’affirmer : "Le populisme actuel, contrairement à celui qui a porté Hitler au pouvoir dans les années 30, ne défend pas la race mais la culture occidentale". Il ne viendrait pas à l’idée de ce bel esprit d’insulter de la même manière ceux qui défendent la culture musulmane en France. Ceux-là sont, au contraire, encouragés à revendiquer la visibilité de leur identité. Ils sont exonérés d'avoir à se fondre, à leur tour, dans la France millénaire pour laquelle ils n’ont souvent d’attrait que pour ses protections sociales. "La doctrine islamique renforce l’hostilité que les musulmans  peuvent ressentir à l’égard de la société française, laïque et peu croyante", ajoute Tribalat. Cette détestation de la France transparait chez ceux qui ont pris le parti de défendre le multiculturalisme. Ainsi du journaliste Claude Askolovitch, qui parle d’un "pays décomposé" qu’il n’aime plus. "Ces musulmans dont la France ne veut pas" a-t-il sous-titré son livre (2), plaidoyer sans nuance pour l’islam politique et querelleur. Mais la question est : ces musulmans veulent-ils de la France ? …
 
Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 20:06


Marine Le Pen FN RBM Discours 15h a Marseille - UDTFN2013

Marine Le Pen 2013 VersaillesCommuniqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Le projet de budget pour 2014 est mauvais en tous points. D’abord parce qu’il consacre l’austérité, avec des coupes injustifiées dans des domaines stratégiques d’action de l’État, ensuite parce qu’il aggrave la folie fiscale qui touche la France depuis maintenant 5 ans.

Quant aux vraies économies, elles sont oubliées (coût exorbitant de l’immigration, fraude sociale et fiscale, coût de l’insécurité, financement de l’Union européenne, de l’euro, décentralisation, etc.)

Les résultats anticipés prouvent l’aberration de ce système : l’austérité mène à plus de déficit et de dette, et la folie fiscale ralentit le rendement de l’impôt. Il commence à se passer en France exactement la même chose que dans les pays du sud de l’Europe.

82,2 milliards de déficit annoncés pour l’an prochain, une dette à 95 % du PIB, alors qu’elle était à 67 % en 2007… Les comptes de la France n’en finissent plus de se dégrader. Et les Français sont légitimement inquiets.

Rappelons qu’en 2 ans, Nicolas Sarkozy et François Hollande ont créé 84 impôts et taxes. Ce seul chiffre symbolise la parfaite continuité entre les gouvernements UMP et PS. Impôts, saccage du service public, affaiblissement de l’État : la philosophie absurde à l’œuvre depuis des années n’est jamais remise en cause.

UMP et PS vont d’ailleurs faire mine de s’écharper sur ce budget dans les semaines qui viennent, alors qu’ils ont ensemble transféré notre souveraineté budgétaire à l’Union européenne qui au final décidera d’accepter ou pas ce budget…Ce théâtre d’ombres montrera leurs immenses mensonges et impostures.

Relevons par ailleurs que la hausse des taux d’intérêt auxquels la France emprunte annihilera complètement les sacrifices demandés aux Français. Ce sont des milliards d’euros qui peuvent dans ce système basculer en quelques heures de la poche des Français vers les grandes banques.

Austérité et folie fiscale pour rien ? En fait, si, pour les beaux yeux des marchés financiers rapaces que nous continuerons de grassement rémunérer en 2014, parce que nous nous sommes mis sous leur dépendance.

En plus des économies essentielles qu’il faut faire d’urgence, la France ne pourra réduire sa dette et son déficit que si l’on met en place les conditions de la relance et de l’emploi : récupération de la souveraineté monétaire et budgétaire, patriotisme économique et protectionnisme raisonné à nos frontières. C’est la recette qui marche dans la plupart des pays du monde, il n’y a aucune raison pour que la France ne puisse prendre le même chemin

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 10:42

Rue 89

Que je vous dise d’abord ce qu’est la BRI (Banque des règlements internationaux). La BRI, c’est en quelque sorte la banque des banques centrales, la banque de toutes les banques, la banque en chef. Une sorte de Météo France du vrai climat de la finance, mais au niveau mondial, et en beaucoup plus secret. Et ses dernières prévisions sont des plus alarmistes.

L’alerte que vient de lancer la BRI la semaine passée dans un rapport signé de son chef Jaime Caruana est rouge cramoisi. Une vague immense, un véritable mur de dette, en train de se ruer sur nous. Un véritable crash cyclonique à nos portes.

Et ce n’est pas le recul mortifié de Ben Bernanke, patron de la Fed américaine, renonçant mercredi à limiter comme promis l’injection massive de 85 milliards de dollars chaque mois pour soutenir l’économie défaillante de son pays, qui va arranger quelque chose.

Célébrée par toutes les places boursières en état hallucinatoire avancé, cette annonce n’a pourtant rien de reluisant : elle reconnaît l’impuissance de l’ex-puissance américaine à redresser sa situation économique compromise sans injections permanentes de stimulants artificiels. Parallèlement, et malgré ces injections massives de liquidités, la Fed revoit une nouvelle fois à la baisse sa prévision de croissance pour 2013.

Le compteur affolé

William White, ancien économiste en chef de la BRI, confirme les prévisions sinistres de Caruana. Nous sommes retournés à une situation pire que celle qui prévalait à la veille de l’effondrement de Lehman Brothers en 2008, affirme-t-il.

« Toutes les déséquilibres antérieurs sont toujours là. Les niveaux d’endettement public et privé ont augmenté de 30 % par rapport à ce qu’ils étaient alors. »

Au final, selon le compteur affolé de The Economist, la dette mondiale court à grand pas vers le chiffre totalement extravagant de 52 mille milliards de dollars :


Dette publique mondiale au 21 septembre 2013 (source : The Economist)

C’est dire le poids des chaînes qui nous lient à nos prêteurs. C’est dire encore plus l’hécatombe qui menace ces derniers quand déferlera sur eux le tsunami impitoyable de cette dette infernale.

Fuite en avant éperdue

En plein débat mouvementé sur un plafond de la dette une nouvelle fois pulvérisé (au 15 octobre, c’est plié selon leurs propres spécialistes), le Congrès US va probablement voter un nouveau déplafonnement de dernière minute. Que peut-il faire d’autre, sinon exploser instantanément ? Pas grave, même si, aux dires de William White, cette politique de folie scie les pieds aux pays émergents :

« Nous avons ajouté un tout nouveau problème avec des bulles sur les marchés émergents qui ponctuent un cycle d’expansion-récession. »

Le Japon va poursuivre son hara-kirienne fuite en avant. Endetté à 211 % de son PIB, il doit consacrer plus de la moitié de ses rentrées fiscales à rembourser les seuls intérêts de sa dette actuelle. Et 46 % de son budget 2013 ne peut être financé que par de la dette supplémentaire. Mais pas grave tant que les médias fermeront les yeux sur le seul résultat probant de cette politique : une augmentation conséquente du déficit commercial.

En Chine, les dettes privées sont passées de 8 à 23 milliards de dollars depuis 2008. Mais pas grave, tant que les ex-apparatchiks communistes pourront nous refourguer des chiffres de croissance que plus personne n’est en mesure de valider.

En Europe, le ratio d’endettement a augmenté en un an de 88,2 à 92,2 %. Mais pas grave tant que chanteront les sirènes ridicules de quelque président français claironnant que la crise est derrière nous.

Menace sur les comptes des particuliers

Bref, devant nos pieds, des gouffres en pagaille sont en train de s’ouvrir. Les acteurs sont tétanisés, dépassés depuis belle lurette. Que vont-ils faire ? Rien. Rien d’autre que d’assister impuissants au passage du cyclone dévastateur en tentant juste de reculer en catastrophe l’inéluctable trépas de leur système.

Rien d’autre que de se donner le droit, comme vient de le proposer une directive de l’Union européenne dans le plus assourdissant des silences médiatiques, de saisir d’autorité les comptes bancaires des particuliers pour combler, en vain, ses trous béants (la garantie des 100 000 euros a bon dos).

On serait presque tenter de rire de leurs déconvenues. Mais le petit plaisir secret de voir tous ces pignoufs prendre le gadin ne peut hélas faire oublier les dégâts sociaux collatéraux qu’entraîneront leurs pitoyables manigances.

Car la chute est inéluctable, entendue. Désormais, l’issue fatale n’est plus seulement annoncée par quelques observateurs esseulés, mais par les plus hauts responsables au cœur même de l’empire condamné.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
25 septembre 2013 3 25 /09 /septembre /2013 08:45

 

Sophia Aram fait un bide historique sur France 2

 PARIS (NOVOpress)
L’humoriste autoproclamée et boboïsante Sophia Aram vient de faire perdre un demi million de téléspectateurs en une semaine à France 2. Programmée en première partie de soirée dans « Jusqu’ici tout va bien » l’émission est passée sous la barre des 3,6 % d’audience, un record de chute pour cette chaîne à cette tranche horaire.
Comme quoi la discrimination positive permet d’obtenir des postes mais ne donne pas du talent.

 

Plus qu’une claque c’est une véritable lapidation en public pour ce clown de la gauche qui n’avait pas hésité à dire aux micros de RTL en 2011 « que les électeurs du Front national sont des gros cons ».

Pour l’instant aucune déprogrammation n’est prévue, la mission est de sauver le soldat Aram, mais pour combien de temps encore ? La case de l’avant soirée est hautement stratégique pour la chaîne du service public, et il faudrait au moins que l’émission remonte à 7 % d’audience pour qu’elle espère se maintenir

 

  Elle est une des invités phares de la saison à Jean Arp.C'est la culture selon PK et  cela avec les impôts des Clamartois

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 17:16

 

Marine Le Pen FN RBM Discours 15h a Marseille - UDTFN2013

Marine-Le-Pen le vote utile c'est le Front National Rassemblement Bleu MarineCommuniqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

A travers Manuel Valls et Jean-François Copé, le PS et l’UMP se sont livré ce jour à un véritable concours d’insincérité politique.

Voir ces deux partis responsables par leurs décisions et leurs votes de la disparition des frontières, de la mise en place de Schengen et de l’élargissement sans fin de l’Union européenne feindre de se lamenter aujourd’hui des conséquences désastreuses de leur propre politique amènera un nombre encore plus important de Français à leur tourner le dos.
A tourner le dos à leur insincérité si criante et leurs stratagèmes permanents de communication électoraliste.

Si Jean-François Copé trouve que “l’espace Schengen ne marche pas”, son parti l’UMP a eu dix ans au pouvoir entre 2002 et 2012 pour améliorer les choses, et pourtant il n’a fait que les aggraver !
Si Manuel Valls évoque aujourd’hui le nécessaire retour des Roms dans leur pays, son parti le PS n’a eu de cesse comme l’UMP de voter et ratifier les traités européens qui ont mis en place la liberté totale de circulation sur le continent.

Ces vieux partis et leurs représentants sont totalement discrédités aux yeux des Français, sur la question des Roms et des frontières comme sur les autres sujets.

Nous rappelons que la France doit au plus vite retrouver sa souveraineté, notamment territoriale, confisquée par l’Union européenne et organiser sur un laps de temps le plus bref possible la dissolution de l’espace Schengen.

Notre pays doit maîtriser ses frontières, aussi bien sur le plan migratoire qu’économique. Ce n’est que dans ces conditions, qui supposent la remise en cause en profondeur de l’Union européenne, que nous pourrons nous redresser et régler le dossier Roms.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 15:17

 

Marine Le Pen FN RBM Discours 15h a Marseille - UDTFN2013

Fabien Engelmann/FN-MoselleCommuniqué de Fabien Engelmann, conseiller politique de Marine Le Pen au dialogue social

Le président Hollande est de retour jeudi en Moselle sur le site meurtri d’Arcelor-Mittal de Florange-Hayange pour une simple visite de courtoisie et les mains vides. Tout le monde se souvient du fameux discours du candidat Hollande : « Je ferai tout pour assurer la pérennité des hauts-fourneaux et proposerai une loi pour empêcher la fermeture d’un site industriel rentable ». Depuis sa victoire à la présidentielle, les fameuses promesses aux travailleurs ont malheureusement fondu comme neige au soleil. Les hauts-fourneaux sont toujours à l’arrêt et certainement éteints pour l’éternité. Sa fameuse Loi Florange est devenue insignifiante car elle n’oblige même plus un patron qui fait des profits et qui veut fermer son usine à céder son site.

Le milliardaire Mittal, grand patron du CAC 40, a gagné la partie puisqu’il a réussi à détruire l’outil de travail du site Florange-Hayange afin d’éviter toute concurrence avec ses sites à l’étranger.

Les travailleurs ne doivent pas oublier que les syndicats CGT et CFDT ont appelé à faire gagner le candidat Hollande aux dernières élections, politisant ainsi l’action syndicale et contribuant au malheur de ces mêmes travailleurs.

Depuis 30 ans, l’UMP et le PS ont grandement participé à la mort de la sidérurgie.

Seuls le retour à un protectionnisme national ainsi qu’une politique ferme et courageuse comme le propose Marine Le Pen changeront cette situation catastrophique pour le monde

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 08:18

Les Frères musulmans interdits en Égypte 

Un tribunal  égyptien a interdit toutes les activités des Frères musulmans et ordonné la confiscation de leurs biens, dans un jugement prononcé par le juge Mohammed al-Sayed lundi 23 septembre.

On aimerait que le gouvernement socialiste suivent l'exemple de ce qui vient d'être décidé au Caire et interdise les activités des Frères musulmans  dans les mosquées françaises. et mettent en veilleuse ses relations immorales avec le Qatar et l'Arabie saoudite

Nous rappelons au Maire de Clamart ( pour qu'il ne puisse pas dire qu'il ne savait pas) que des membres de la confrérie des Frères musulmans viennent précher à la mosquée de Clamart

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 14:19
           

Envoyer l'article à un ami

Les procédures de régularisation des étrangers sans-papiers devraient être simplifiées et accélérées. François Hollande l'aurait promis à plusieurs associations caritatives, qu'il a reçues ce vendredi, à l'Elysée.

 

"Il nous a très clairement dit qu'à côté du pacte de compétitivité, qui est fondamental pour la société française, il nous fallait un véritable pacte de dignité", a déclaré François Soulage, président du Secours Catholique, à l'issue de l'entretien. Et d'ajouter : "Sur la régularisation, je dois pouvoir affirmer que le président pense qu'il va falloir qu'on fasse un effort".


Meilleure application de la circulaire sur les Roms

Selon François Soulage, le chef de l'Etat aurait aussi promis de demander aux préfets d'assurer une application plus uniforme sur tout le territoire de la circulaire d'août 2012 sur les Roms. Ce texte était destiné à assouplir les conditions d'embauche des Roms et à encadrer les évacuations de campements illicites, avec des garanties sociales.

Outre le Secours catholique, les présidents de la Cimade, ATD Quart Monde, CCFD-Terre Solidaire, Emmaüs et Médecins du Monde avaient été conviés par François Hollande.

En novembre 2012, le gouvernement avait publié une circulaire visant à uniformiser les conditions à remplir pour être régularisé. Le bilan chiffré de ce texte, initialement annoncé pour juillet, a été remis à plusieurs reprises et reste inconnu.


Immigration : des réformes d'ampleur attendues

Par ailleurs, les associations de défense des étrangers reprochent régulièrement au gouvernement de tarder à prendre des réformes d'ampleur en matière d'immigration. Dans un communiqué, elles estiment que le gouvernement doit "se montrer plus ambitieux quant aux réformes et aux mesures en préparation, aussi bien sur leur contenu que sur leur tempo".


Un titre de séjour pluriannuel bientôt créé ?

Un texte de loi, portant sur la création d'un titre de séjour pluriannuel et réformant la politique de rétention, devait être présenté en Conseil des ministres avant l'été. Mais Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, a décidé d'y ajouter un volet "asile" et le texte devrait au mieux être dévoilé à la fin de l'année. Le Parlement a donc peu de chances de l'examiner avant les municipales de mars 2014.

Quant à la promesse de donner aux étrangers non communautaires le droit de vote aux élections locales, elle a également été reportée après ce scrutin.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 12:37

 

Comme on dit, il y a une ambiance. Faite de tout petits riens. De signes. De changements de comportements ; que ce soit au zinc des caboulots et sur les plateaux télé. Ou même dans les déclarations de tel ou tel. Tenez, le pourtant très réservé François Fillon qui, lorsqu’il était président du conseil régional des Pays de la Loire, interdisait à ses collaborateurs de serrer la main des élus du Front national, vient d’avouer que si un second tour mettait un candidat socialiste en face d’un candidat lepéniste, il faudrait « voter pour le moins sectaire ».

 

D’un point de vue sémantique, cela ne veut strictement rien dire. D’un point de vue politique, ou politicien, ça signifie beaucoup… D’où le copieux dossier réalisé par notre confrère Valeurs actuelles sur le sujet et intitulé, rien de moins, « La déferlante Marine Le Pen »

 

Constat sondagier, tout d’abord : « Un Français sur trois est proche idéologiquement du Front national. » Mazette ! Et décryptage de l’IFOP à l’appui, ces quelques autres chiffres qui nous disent que Marine Le Pen fait jeu égal chez les garçons comme chez les filles avec, respectivement, 36 % et 33 % d’opinions favorables chez les uns et chez les unes. Plus intéressant encore : si la présidente du FN conquiert les cœurs et les bulletins de vote de l’UMP (38 %), elle fait de même avec ceux du Front de gauche (21 %).

 

Ce « gaucho-lepénisme » n’interpellera que les distraits ayant négligé de lire les passionnantes analyses de Pascal Perrineau (président du CEVIPOF) qui, dès 1995, voyait en la formation fondée par Jean-Marie Le Pen le premier « parti ouvrier de France », ainsi que le plus en pointe chez les « jeunes »… D’ailleurs, à en croire Louis Aliot, interrogé par Valeurs actuelles, les futurs candidats « marinistes » aux élections municipales de 2014 viendraient « à 60 % de la droite et à 40 % de la gauche ».

 

Et qu’en pense le président d’honneur, Jean-Marie Le Pen ? « Lorsqu’on dit que Marine serait sur une ligne plus “étatiste” en matière d’économie, c’est faux. Elle défend un État stratège, pas un État fiscaliste. Le rééquilibrage doit procéder, non de nouveaux impôts, mais d’une réduction massive des dépenses publiques, à laquelle ni Sarkozy ni Hollande n’ont eu le courage de s’attaquer. »

 

De son côté, Le Parisien d’hier nous annonce qu’en perspective de ces prochaines échéances municipales, ce FN 2.1 recruterait des fonctionnaires capables d’éviter les errements gestionnaires passés de villes telles que Toulon ou Vitrolles, où les édiles lepénistes d’alors et leurs équipes n’avaient pas spécialement brillé par leur savoir-faire. À en croire ce quotidien, ça se bousculerait au portillon ; si les énarques se mettent à avoir du flair politique, il pourrait aussi s’agir d’une autre forme de révolution.

 

Ce « revirement » médiatique pose nombre de questions. Et c’est un article de L’Express, daté du 24 avril dernier, qui nous apporte un premier élément de réponse : « Le prochain choc n’interviendra pas le jour des municipales, mais quand, au soir des européennes, le Front national sera la première force électorale du pays. Voilà une organisation dont le débouché politique ne passe même pas par une alliance avec l’UMP : elle canalise suffisamment de votes pour s’en passer. »

 

Au moins, les intermittents du spectacle politique ne pourront pas prétendre qu’ils n’avaient pas été prévenus.

 

Nicolas Gautier journaliste écrivain

 

 

 

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 08:14

 

Marine Le Pen a la braderie d'Henin Beaumont 2013

Marine-Le-Pen le vote utile c'est le Front National Rassemblement Bleu MarineCommuniqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Rien pour la croissance et tout pour l’injustice : voilà en résumé le projet de budget tel que le gouvernement vient de le présenter.

Ce budget a un inspirateur évident : la Commission européenne, et un modèle : les budgets de l’ère Sarkozy, déjà eux aussi dans les clous de Bruxelles.

Les économies proposées créent de l’injustice en ciblant une nouvelle fois les familles, les bas revenus et les classes moyennes, la sécurité, la Défense nationale, l’innovation et les PME-PMI.

En revanche, rien n’est fait contre la mauvaise dépense publique, celle qu’il faut éradiquer d’urgence : transferts financiers massifs vers l’Union européenne, renflouement de l’euro, coût grandissant de l’immigration, fraudes sociale et fiscale, cadeaux aux grands groupes.

On doit aussi noter avec gravité que le racket bancaire continue puisque les intérêts de la dette représentent désormais le deuxième budget de l’État, ce qui renforce l’urgence de sortir de la dépendance à la finance en redonnant ses prérogatives à la Banque de France.

En parallèle, la gestion de la pénurie reste la philosophie générale de ce budget.

Refusant de redonner des muscles à notre pays face à la mondialisation, le gouvernement se prive de toute possibilité de relancer la croissance et en est donc réduit à boucher les trous en augmentant taxes et impôts et en organisant le saccage social. Ces muscles, que nous préconisons, sont le protectionnisme intelligent face à la concurrence déloyale, la maîtrise d’une politique monétaire nationale libérée du carcan de l’euro

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

Liens