Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 13:33

 

L'UDI pour le droit de vote aux Européens

Le député centriste Jean-Christophe Lagarde déposera mercredi une proposition de loi visant à accorder le droit de vote et d'éligibilité pour toutes les élections, y compris à la présidentielle, aux citoyens européens résidant en France. La législation actuelle leur permet de voter et de se présenter uniquement aux élections européennes et aux élections municipales et à certaines conditions.

Le porte-parole du groupe UDI de l'Assemblée, qui rappelle que cette mesure date du traité de Maastricht en 1992, estime que depuis 21 ans un "statut quo enferme l'Europe dans une image de technocrate et qui l'éloigne des peuples qui la compose". Jean-Christophe Lagarde entend avec sa proposition de loi "redonner de l'oxygène à la construction européenne".

Le mouvement "Européens sans frontières" a lancé en janvier 2013 l'initiative citoyenne européenne "Let me vote" qui vise à donner aux Européens le droit de vote à toutes les élections dans leur pays de résidence. "L'initiative doit recueillir un million de signatures d'au moins sept pays européens avant fin janvier 2014", souligne le dirigeant centriste.

 Ce serait intéressant de connaître l'opinion de l'UDI Clamart sur ce sujet. Qu'en pense Monsieur Kehyahyan, pote à Pasqua et à Pemezec et que pense monsieur Berger de cette trahison? Voilà qui serait intéressant avant les municipales

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 11:58

Le bien mal nommé “front républicain” auquel le parti socialiste appelle pour le second tour de l’élection législative partielle de Villeneuve-sur-Lot, n’est rien d’autre qu’un front des copains et des incompétents destiné à sauver un siège pour l’UMPS. Les Français l’ont bien compris : main dans la main Harlem Désir et Jean-François Copé ne sont pas là pour sauver la République, mais pour sauver leur place !

C’est l’alliance naturelle des incompétents qui, plus que jamais se solidarisent dans leurs échecs et leurs trahisons. En bradant la souveraineté nationale, en saccageant la laïcité, en détruisant les frontières et les services publics, en bafouant les référendums, UMP et PS ont profondément trahi la République.

A l’inverse, le Front National, mouvement populaire et patriote, favorable au développement de la démocratie directe par les référendums, est le seul vrai parti républicain. Celui qui respecte et défend, en toute circonstance, les valeurs de notre République : une République française laïque, démocratique, sociale et indivisible.

A tous les électeurs qui veulent lutter contre le morcellement du pays, lutter contre les politiques ultralibérales désastreuses de Bruxelles mises en œuvre conjointement par l’UMP et le PS (et dont le dernier volet est le projet effarant de grand marché transatlantique UE/États-Unis, véritable big-bang ultralibéral), à tous ceux qui veulent le changement dans l’espérance, nous appelons à voter au second tour pour notre candidat Etienne Bousquet-Cassagne.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 07:26

Communiqué de Steeve Briois, secrétaire général du Front National

Comme nous nous y attendions, le premier tour de l’élection partielle du Lot-et-Garonne consécutive à l’affaire Cahuzac a vu l’éjection dès le premier tour du candidat socialiste Bernard Barral, sanctionné par une troisième place et une participation trop faible pour lui permettre de se maintenir au second tour.

Il s’agit donc d’une énorme déroute pour le parti au pouvoir, quelques semaines après la partielle de l’Oise. Le résultat du candidat Front National Etienne Bousquet-Cassagne est encore meilleur qu’attendu puisque malgré une participation en forte baisse, le FN gagne 1.000 voix et 11 points depuis l’élection générale de l’année dernière. Le faible écart avec le candidat UMP permet tous les espoirs pour le second tour.

L’issue de ce premier tour renvoie les mauvais pronostiqueurs dans les cordes, tel le politologue de salon Roland Cayrol qui déclarait que le Front National ne serait pas arbitre de cette élection. Et pourtant, c’est bien lui qui fait sortir le PS à la fin de cette première phase.

Steeve Briois, secrétaire général du Front National, invite les indécis du premier tour ou ceux dont le candidat a été évincé à apporter leur soutien à Etienne Bousquet-Cassagne plutôt qu’à Jean-Louis Costes, candidat UMP dont le parti est largement aussi verolé que celui de Jérôme Cahuzac qui, par ailleurs, lui apporte déjà son soutien.

Un député de plus appartenant au système UMPS ne servira à rien, un député frontiste supplémentaire permettra de défendre encore plus les intérêts des habitants de la circonscription et des Français de manière générale.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 14:45

270 "français" se battent en Syrie du côté des islamistes. A leur retour, ils constitueront avec ceux qui rentrent de Libye ou du mali une véritable " 5ème colonne" dans nos banlieues. Est que les Bsounours qui nous gouvernent ,est ce que les bisounours de la presse vont continuer à se taire ? France réveille toi!

 

"Dans l'équation déjà passablement compliquée de la crise syrienne, un acteur essentiel et très préoccupant est venu encore complexifier la donne : les services spécialisés estiment à environ 270 le nombre de Français qui se battent aux côtés des insurgés. Au total, entre 1 500 et 2 000 Européens ont rejoint les rangs de l'opposition armée au régime de Bachar el-Assad. Problème aggravant : ce sont surtout les groupes islamistes radicaux qui recrutent et, par conséquent, bénéficient de ce renfort. Si l'on ajoute les milliers de volontaires des pays arabes - dont 600 à 700 Tunisiens -, la guerre de Syrie "commence sérieusement à ressembler à la guerre d'Espagne", selon la formule d'un observateur proche du dossier.

Cette situation inquiète les autorités françaises, qui redoutent d'avoir à gérer un jour le retour dans l'Hexagone de ces combattants aguerris, vivier idéal pour de futurs réseaux terroristes. À chaque réunion des conseils interministériels consacrés à la Syrie, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, ne manque jamais de rappeler cette réalité. Raison de plus pour avancer avec une prudence de serpent sur le terrain miné d'éventuelles livraisons d'armes à l'opposition syrienne. Compte tenu de l'émiettement de celle-ci, de l'influence croissante des islamistes aidés par l'Arabie saoudite et le Qatar, la question de la traçabilité de ces armes s'apparente à la quadrature du cercle. Personne n'est en mesure de garantir que l'armement réclamé par l'opposition armée - engins antichars, armes antiaériennes, ne tomberaient pas, in fine, dans de mauvaises mains.  ( Pierre Beyleau)

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 13:57

 

Front National flammeCommuniqué du Front National

Sans surprise, le rapport Moreau remis au Premier ministre confirme qu’il n’est rien d’autre que la boîte à outils du Medef. Il est parfaitement bruxello-compatible et il ravira naturellement l’UMP en s’inscrivant dans la ligne de l’austérité et de l’ultralibéralisme le plus injuste et le plus inefficace.

On demandera aux Français de cotiser plus longtemps encore, alors que la plupart peinent déjà à rester en poste jusqu’à 60 ans. On crée artificiellement une guerre privé-public, une guerre des petits contre les petits, dans le but de généraliser la précarité. Marine Le Pen s’inquiète de surcroît de l’appauvrissement considérable de nos retraités que contient ce rapport, par de nouvelles mesures d’austérité.

Le Front National propose une réforme qui s’inscrit dans une philosophie totalement différente, celle de la justice et de l’efficacité.

A l’UMP, au PS, à Bruxelles et au Medef on est soumis à l’Union européenne, on est donc forcé de gérer la pénurie, et il n’y a que des perdants. Au Front National et au Rassemblement Bleu Marine nous préférons relancer la machine par un changement complet de politique.

 

Cette réforme s’inscrit sur deux axes : - Faire la chasse à la mauvaise dépense publique plutôt que de taper systématiquement sur les mêmes : coût gigantesque de l’immigration, de la fraude sociale et fiscale, du budget de l’Union européenne, de la décentralisation et du renflouement de l’euro. - Relancer la croissance et l’emploi plutôt que gérer la pénurie. L’emploi est la véritable clé du financement des retraites et de tous les comptes sociaux. Relancer la machine, cela suppose de changer de politique économique en réarmant la France face à la mondialisation sauvage par un protectionnisme intelligent, le patriotisme économique pour nos PME et une politique monétaire nationale et offensive.

Dans ces conditions, nous demandons une retraite à taux plein à partir de 40 ans de cotisation pour tous. Les derniers régimes spéciaux, qui ne se justifient plus, devront être progressivement mis au droit commun. Le calcul des retraites dans le secteur privé devra être ramené aux 10 meilleures années, et non 25 comme aujourd’hui, sans qu’il soit nécessaire de remettre en cause le mode de calcul actuel dans le public. Le Front National est enfin très attaché à la retraite par répartition alors que le 21 mai dernier au parlement européen, les députés européens du PS et de l’UMP, dont Harlem Désir, ont voté une résolution favorable aux retraites par capitalisation et fonds de pension.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 10:57

Pourquoi j'ai adhéré au SIEL

Trois questions à … Arnaud Cléré

Coup de tonnerre, en mai dernier, à Gamaches, petit village de 3000 âmes, à quelques encablures de la Baie de

Somme, où Arnaud Cléré, jeune éleveur de 34 ans, candidat UMP aux prochaines élections municipales, a osé

briser le tabou absolu d’une liste commune avec des militants du Front national.

Nous avons interrogé ce courageux hussard.

Comment expliquez-vous votre exclusion de l’UMP ?

Les raisons de mon exclusion sont très simples : avoir pratiqué au grand jour ce que 60% des militants UMP

pensent tout bas, c'est-à-dire faire naître une grande union de la droite et du centre droit sans plus exclure le

Front national. A Gamaches, lors des dernières élections législatives, un électeur sur quatre a voté pour le FN.

Selon moi, il n’y a aucun motif valable pour bannir et ignorer ces électeurs qui font savoir depuis un certain

temps qu’ils en ont assez de cette fausse droite qui préfère faire élire un communiste que défendre leurs propres

idées. Les responsables locaux de l’UMP me rétorquent que le FN est un parti anti-démocratique. Drôle de

conception de la démocratie de la part d’un parti qui me révoque sans sommation, en violation des procédures

d’exclusion. J'ai d’ailleurs appris celle-ci par la presse.

Certes, mais pourquoi avoir rejoint le Siel ?

Le Siel est un jeune mouvement dynamique porteur d’espérance en une grande union des droites. Je suis

convaincu que notre mouvement est le renouveau de la droite française. Lorsque le RPR fut remplacé par l'UMP,

je ne me suis pas retrouvé dans les valeurs de ce parti mastodonte. J'ai donc, à l'époque, rejoins le MPF de

Philippe de Villiers, dont j’ai porté les couleurs lors des législatives de 2007. Malheureusement, celui-ci rentrant

en sommeil au fur et à mesure des années, j'ai fini, sans grande conviction, par rallier l'UMP, trompé par le

discours faussement patriotique mais réellement opportuniste de Jean-François Copé. Je retrouve au Siel les

valeurs que j'ai toujours défendues lors de mon passage au MPF, avec, en plus, une vraie dimension

d’ouverture… à droite.

Comment comptez-vous vous investir au sein du Siel ?

Je compte m'engager pleinement au sein de notre mouvement avec courage et détermination. Avec l’aide de

Cédric Milhat, notre responsable départemental, je compte donner à notre jeune parti, le rayonnement qu’il

mérite au plan régional mais aussi national. Si mon expérience de « vilain petit soldat » m’a apporté une certaine

publicité médiatique, je souhaite en faire bénéficier le Siel. D'ailleurs j'appelle les candidats aux municipales,

partout en France, dans les communes, notamment rurales, à ne pas hésiter à franchir le pas pour une alliance

entre toutes les forces de droite, sans craindre des menaces d'exclusions de l’UMP ou de tout autre parti. La

France n’est pas la chasse gardée de ces appareils sclérosés qui portent la responsabilité de plus de trente années

de gabegies et de lâches abandons, notamment de souveraineté.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 22:16

 

Un article d' Ivan Rioufol journaliste du Figaro convoqué à la PJ sur plainte des islamistes. Réveillez vous, la bataille commence

 

Tandis que la gauche alerte sur une loufoque montée du "fascisme", au prétexte d’une rixe hélas mortelle entre extrémistes de droite et de gauche, l’islam radical prend de plus en plus d’assurance dans ses exigences de soumission. Je me permets d’illustrer cette constatation avec mon cas personnel. Pour la première fois de ma carrière journalistique (débutée en 1976),  j’ai reçu, samedi, une convocation pour être entendu par la Police Judiciaire, suite à une plainte déposée par le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF). Je vais devoir répondre de propos tenus le 15 novembre 2012 dans l’émission On refait le Monde, animée par Marc-Olivier Fogiel, sur RTL (1) également visés par la plainte. Le CCIF, qui oeuvre à l’islamisation des musulmans, me reproche d’avoir critiqué sa campagne d’affichage : "Nous sommes la nation". Il s’agit du détournement du tableau de David, Le serment du Jeu de Paume. Se substituant aux acteurs de la Révolution française, l’image représente très majoritairement des femmes voilés, des barbus, des encapuchonnés et des jeunes des cités.  Financée à hauteur de 35.000 euros par l’Open Society Institute du milliardaire américain George Soros, qui a des comptes à régler avec l’Europe, la campagne avait pour but de promouvoir la visibilité islamique dans la République laïque, en revendiquant un refus de l’assimilation et de l’intégration, au profit d’une "inclusion" intimant d’accepter les musulmans tels qu’ils sont. Avec sa plainte, le CCIF porte évidemment atteinte à l’élémentaire liberté d’expression. La lutte contre l’islamophobie dont il se réclame revient à interdire tout débat.

Inutile d’insister, j’imagine, sur l’extrême gravité de cette tentative de pénaliser l’esprit critique, d’intimider des journalistes, de censurer des médias, de réintroduire le délit de blasphème. Mais je m’étonne néanmoins de l’indifférence générale qui est portée à ce genre d’organisme, qui respecte si peu la France, son histoire et ses valeurs, sinon pour instrumentaliser les droits de l’homme dans le sens de ses intérêts propres. Dans son livre déjà cité (Islam, épreuve française) Elisabeth Schemla rappelle cette déclaration d’août 2011, à la mosquée d’Orly, de Marwan Muhammad, porte-parole du CCIF : "Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir-là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’islam. Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’identité française". Il est d’ailleurs intéressant de s’arrêter au logo du CCIF ;  il est stylisé de telle manière qu’il peu se lire Sif, c’est-à-dire "Le glaive de l’islam". Pour ma part, je vais évidemment répondre à ma convocation. J’espère néanmoins pouvoir y dénoncer ces inqualifiables méthodes et le danger qu’elles représentent pour la république. Elles ne me feront évidemment pas taire. Tout au contraire.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 16:23

Le tribunal d’Évry a déclaré coupables des faits très graves qui leur étaient reprochés dix prévenus sur onze. Si le tribunal s’est décidé ainsi, c’est qu’il a trouvé dans le dossier les preuves de la culpabilité de chacun ! Dans ces conditions, les peines prononcées ( prisons avec sursis ou rappel à la loi) sont clairement un encouragement à continuer et à recommencer, c’est en fait un « permis de récidive ». Les magistrats d’Évry, qui ont dû participer à l’élaboration du “mur des cons”, prennent une très grave responsabilité. Par ce jugement, ils font preuve de leur mépris à l’égard des citoyens et des contribuables. Personne ne peut comprendre qu’à partir du moment où la culpabilité a été prouvée, les peines soient aussi légères, c’est de la provocation pure et simple.

On rappelle qu’au mois de mars une vingtaine de jeunes gens cagoulés avait pris d’assaut à la gare de Grigny plusieurs rames d’un RER D. Ils avaient rançonné les passagers contraints de leur remettre téléphone portable, portefeuille et sac à main. Certains avaient été frappés.

Le tribunal a délivré à certains de ces prévenus des « avertissements solennels ».

Le Front National qui considère ces « avertissements solennels » comme ridicules, avertit lui solennellement l’institution judiciaire que, si elle continue à se comporter de la sorte, elle prend clairement une très grande responsabilité dans l’aggravation insupportable de la délinquance que notre pays connaît.

Le Front national demande que le parquet interjette appel de cette décision.

 

Il vaut mieux détrousser un train que de participer à la "manif pour tous"  les tribunaux sont plus sympas

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 17:30

Communiqué de Joëlle Melin, conseillère politique de Marine Le Pen en matière de santé, membre du Bureau politique du Front National

Le nouveau scandale qui entoure le furosémide, princeps génériqué d’un diurétique ancien et qui a sauvé de très nombreuses vies, va-t-il, par l’arrêt brutal et méconnu du traitement, être la cause indirecte de la mort de certains patients ?

Quelle que soit la raison de l’erreur de mise en conditionnement, les Français découvrent que la carte européenne de traçabilité du médicament générique est comparable à celle de la viande de cheval, et aussi aberrante.

Toujours plus de profits pour les grands groupes pharmaceutiques suppose une délocalisation en Europe mais surtout en Asie, pays à très bas coût de main-d’œuvre, au mépris total de la sécurité des malades. Cela est si vrai que le groupe indien Ranbaxy vient de plaider coupable pour « falsification des données et des tests concernant la production de certains médicaments » et versera 500 millions de dollars aux autorités américaines, qui sont nettement plus réactives que notre Agence de sécurité du médicament.

Le Front National demande avec force aux autorités compétentes du ministère de la Santé que tout soit mis en œuvre pour que les Français puissent retrouver la confiance en la médecine à la française, qui a, en particulier grâce à la recherche de nos nombreux et précurseurs laboratoires, permis un allongement remarquable et confortable de la durée de la vie. Une des pistes prioritaire est la relocalisation en France de toutes les étapes de fabrication de nos médicaments.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 17:34

Marine Le PenMarine Le Pen, Présidente du Front National et du Rassemblement Bleu Marine, ouvre le débat sur les retraites et propose une nouvelle perspective aux Français.

« Mon projet économique de réarmement de la France face à la mondialisation sauvage est la clé pour relancer la machine économique et l’emploi par un protectionnisme ciblé sur la concurrence internationale déloyale, par une politique monétaire internationale offensive, par un protectionnisme économique au bénéfice du “made in France”, par un référendum enfin sur l’Union européenne.

Dans le même temps, je ne veux pas faire d’économie sur le dos des plus faibles, mais je veux mettre fin aux gaspillages sur le coût immense de l’immigration, de la fraude sociale, de la décentralisation du budget de l’Union européenne, sur le coût des plans de renflouement à répétition de l’euro et des banques. Je ferai ce plan de redressement, le seul utile et juste. Et ce n’est qu’après avoir mené à bien avec les Français cette mission que je me sentirai légitime de leur demander et éventuellement des efforts supplémentaires ou des sacrifices si le cas échéant je vois que ce qui a été fait ne suffit pas.

Nous devons défendre les 40 ans de cotisation pour tous sans exception en supprimant les derniers régimes spéciaux parce qu’ils n’ont plus de justification. Je ne veux pas d’une nouvelle division du peuple français, (…) oui je vous le dis nous pouvons donner un avenir à nos travailleurs et à nos retraités. Nous pouvons renforcer la justice en revenant aux 10 meilleurs années dans le privé pour le calcul des pensions alors que l’UMP a fait passer cette durée à 25 ans. Et nous pouvons le faire sans dégrader la situation dans le publique, nous pouvons offrir aux générations qui viennent une politique plus ambitieuse que l’hyperaustérité sans but de l’UMP, du PS, et de l’Union européenne.

Cette politique suppose d’avoir le sens de l’intérêt national et du peuple français 

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

Liens