Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 23:21

INTERVIEW - Situation inquiétante au Nord-Mali, candidats au djihad toujours plus jeunes… Moins d’un an après l’affaire Merah, le juge antiterroriste Marc Trévidic parle. Extraits.

Marc Trévidic A paraitre dans leJDD

Le juge antiterroriste Marc Trévidic s'inquiète de la situation au Nord-Mali. (Bernard Bisson/JDD)

Sait-on combien de Français ont rejoint le Nord-Mali?
Non, mais il y a déjà quatre informations ouvertes sur les filières maliennes. Elles concernent des jeunes, souvent binationaux ou qui ont des liens avec l’Afrique noire. Ils passent soit par le Niger soit par l’Algérie. Mais beaucoup sont Maliens, peuvent aller voir leur famille et n’ont donc pas besoin de visa…

Le Mali attire-t-il plus que la Syrie?
La situation est trop confuse en Syrie. En plus, l’Occident est contre le régime en place. Au Mali, la situation est beaucoup plus claire pour ces jeunes. Il y a là une zone où l’on peut vivre selon les règles de la charia, un régime du style taliban beaucoup moins éloigné que le Waziristan, un territoire, qui plus est, qu’il faut défendre contre l’agression de l’Occident. Et nous avons une communauté malienne très importante en France, mais aussi originaire de toute l’Afrique noire. Ces Français musulmans "noirs", qui souffraient jusque-là d’un racisme latent de la part des "arabes", disposent pour la première fois de leur djihad bien à eux.

C’est une source d’inquiétude majeure?
Oui, tous les ingrédients sont réunis pour qu’il y ait des répercussions sur notre sol. La France soutient ceux qui vont intervenir militairement à Tombouctou. On est donc l’ennemi, bien identifié. D’autant que cette crise est partie pour durer. Sans oublier la question des otages français dans le Sahel.

La fin du combat contre la menace terroriste islamiste se profile-t-elle?
Non, et il est temps de l’intégrer. On continue à penser que c’est un phénomène que l’on peut éradiquer, que le soufflé va finir par retomber, alors que c’est un phénomène qui s’inscrit dans la durée. Il va falloir accepter cette réalité sans se faire d’illusions. Ce qui veut dire accepter que des attentats réussissent, qu’il y ait des morts…

 A lire ds le jdd
 Pendant ce temps,on nous emm........... avec le mariage gay et la russification de Depardieu
Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 23:02

Merci les patrons !

Merci au patronat français qui, avec une belle constance, a fait pression sur les gouvernements successifs de la Ve République pour faire ouvrir toutes grandes les portes de l’immigration de travail puis de peuplement, sans jamais en supporter les conséquences collatérales !

Merci en particulier à tous les dirigeants de l’industrie automobile française qui ont organisé dans les années 1960 des caravanes de promotion dans les pays du Maghreb, pour recruter à bas prix une main-d’œuvre destinée à concurrencer les salariés français ainsi que leurs syndicats et à éviter aussi aux entreprises d’investir dans l’innovation.

Merci à tous les patrons qui préfèrent employer des immigrés, en situation régulière ou non, en particulier dans les métiers de la restauration, du nettoyage, du gardiennage ou dans les services à la personne et les travaux publics.

Merci au MEDEF de promouvoir la « diversité » dans les entreprises et d’expliquer que notre économie a toujours plus besoin d’immigrés.

 

Merci à tous ces patrons du CAC 40 de chanter les vertus du métissage, eux qui habitent dans les beaux quartiers sécurisés, qui se déplacent toujours en voiture avec chauffeur et dont les enfants ne font leurs études que dans des écoles privées ou à l’étranger.

Merci aussi aux syndicats de veiller scrupuleusement au respect des droits sociaux de tous les immigrés.

Merci aux partis « républicains » !

Merci à tous les partis « républicains », de droite comme de gauche, d’avoir toujours répondu avec bienveillance aux attentes du patronat depuis 50 ans. Merci aux élus locaux de faciliter la construction de mosquées qui égayent tellement nos paysages.

Merci à Georges Pompidou d’avoir fait voter la loi Pleven qui rend illégale la préférence nationale en l’assimilant à une discrimination.

Merci à Valery Giscard d’Estaing et à Jacques Chirac d’avoir ouvert la voie au regroupement familial.

Merci à François Mitterrand d’avoir dit que les immigrés étaient « chez eux chez nous » et d’avoir fait voter des textes réprimant pénalement toute critique des conséquences de l’immigration. Merci aussi à lui d’avoir installé les ligues de vertu « antiracistes » en gardiens vigilants de la bonne moralité publique, avec le concours zélé des juges.

Merci à Edouard Balladur d’avoir réformé le code de la nationalité pour faciliter son acquisition.

Merci à Nicolas Sarkozy d’avoir repris le concept de « discrimination positive » au bénéfice des personnes d’origine immigrée. Merci aussi à lui pour avoir fait de Mayotte un département comme les autres, au bénéfice de tous les migrants comoriens.

Merci à François Hollande de promettre de donner bientôt aux étrangers le droit de vote aux élections locales.

Merci aussi à François Mitterrand et à Jacques Chirac d’avoir fait adopter le Traité de Maastricht qui supprime les frontières de l’Europe et instaure le principe de libre circulation entre tous les Etats membres de l’Union européenne, au bénéfice de tous les migrants.

Merci enfin aux églises, aux ONG, aux bénévoles et aux intellectuels médiatiques, d’avoir apporté leur précieuse caution morale à la noble cause de l’immigration.

Merci aux Français de baisser la tête ,d'écraser et d'acquiécer à tout cela

MGNovopress

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 23:48

L’islamiste Tareq Oubrou, nommé Chevalier de la Légion d’honneur

2 janvier 2013


BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) –
Institué par Napoléon Bonaparte le 19 mai 1802, l’ordre national de la Légion d’honneur récompense « les mérites éminents militaires ou civils rendus à la Nation ». Parmi les 681 personnes distinguées cette année, les bordelais auront la surprise de voir Tareq Oubrou, promu au grade de chevalier.

Membre d’une des organisations les plus radicales de l’islam en France (UOIF : Union des organisations islamiques de France), dont la devise est « Le Coran est notre Constitution », Tareq Oubrou est également l’ancien président de l’association « Imams de France ».

 

Né au Maroc, il est un grand admirateur du fondateur des frères musulmans, Hassan Al Banna. Il y a plusieurs années, lors d’une conférence publique, Tareq Oubrou déclarait : « L’Islam touche à tous les domaines de la vie. Comme le veut le Coran, C’est un Etat, c’est un pays, dans le sens géographique, c’est à dire qu’il regroupe toute la communauté dans une géographie où il n’y a pas de frontières. La frontière entre deux pays musulmans est une hérésie méprisable par l’Islam… La politique des Musulmans ce n’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge ».

Si un de nos lecteurs connait « les mérites éminents militaires ou civils rendus à la Nation » par Tareq Oubrou, qu’il n’hésite pas à nous contacter.

.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 08:35

A Saint-Nazaire, les travailleurs donnent raison au Front National

Communiqué du Front National de Saint-Nazaire

Alors que les élus socialistes de Saint-Nazaire se réjouissent du contrat passé entre l’armateur Royal Caribbean Cruise Line et STX France, sans se poser la moindre question, les travailleurs nazairiens sont plus réservés et plus circonspects.

Pour preuve, cet article du quotidien Presse Océan (29 déc. 2012, page 3) où le journaliste qui enquête dans le quartier de Penhoet se trouve face à des travailleurs qui partagent les inquiétudes du Front National et qui déclarent : « J’aimerais que les Gaulois que nous sommes puissent bénéficier des offres d’emploi » (Patrick, 50 ans, chômeur); « Pourvu que la part du lion ne parte pas à des salariés d’Europe de l’Est » (anonyme, soudeur intérimaire), « [Quel sera] le volume de travail qui sera donné aux entreprises française ? » (anonyme, salariée d’une agence d’intérim).

Ainsi, dans la manifestation de leurs inquiétudes, les Nazairiens recoupent les termes du communiqué de presse du 28 décembre de Jean-Claude Blanchard, responsable de la section de Saint-Nazaire du Front National, dans lequel il insistait sur l’importance d’imposer la préférence nationale tant dans les futures embauches que dans les contrats avec les sous-traitant afin que le travail retrouvé aux Chantiers ne serve pas, comme cela a trop souvent été le cas, à remettre en fonction la pompe aspirante de l’immigration.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 21:37

Florian Philippot, vice-président du Front National, est l’invité politique de I>Télé.

 
Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 10:45

 

A lire, à offrir et à méditer.Ce livre établi un lien avec l'enquête de l'Institut de veille sanitaire qui nous indique que 60% des naissances en Ile de France sont d'origine extra européenne. Oui le grand remplacement est en marche

 

/Candidat à la candidature pour l’élection présidentielle de 2012 à la tête du parti de l’In-nocence, Renaud Camus a développé la théorie du Grand Remplacement, fondée sur l’observation de l’évolution sociale et culturelle en France.

Cette théorie, essentielle à ses yeux et à ceux de son parti, il l’avait déjà abordée dans l’Abécédaire De L’In-nocence et la développe considérablement à travers trois allocutions intitulées « Le Grand Remplacement », « La nocence, instrument du Grand Remplacement » et « Que peut être une pensée libre aujourd’hui ? », réunies avec un entretien donné au Nouvel Observateur en septembre 2011 dans un ouvrage publié par les éditions David Reinharc.

Au journal qui demandait à Renaud Camus de développer cette idée de Grand Remplacement, il répondait :

« - Oh, c’est très simple : vous avez un peuple et presque d’un seul coup, en une génération, vous avez à sa place un ou plusieurs autres peuples. C’est la mise en application dans la réalité de ce qui chez Brecht paraissait une boutade, changer de peuple. Le Grand Remplacement, le changement de peuple, que rend seule possible la Grande Déculturation, est le phénomène le plus considérable de l’histoire de France depuis des siècles, et probablement depuis toujours. »

Pour dissiper immédiatement tout malentendu sur les propos de Renaud Camus, il faut encore citer ce passage d’une interview donnée au magazine Causeur le 20 juillet 2010 :

«  Toutes les populations sont inassimilables. Il en va de l’acculturation et de l’assimilation comme de l’éducation : elles ne peuvent pas faire l’économie de l’individu. Ce sont des hommes et des femmes et des enfants qui peuvent être assimilés au sein d’un peuple, pas des peuples, surtout quand ces peuples ont une forte réalité, une culture, une civilisation, une langue, une religion, une puissance en dehors de la nation censée les assimiler. Pourquoi se renonceraient-ils ? Deux éléments créent des Français et peuvent en créer encore : l’héritage (la naissance, l’ethnie, la race, les ancêtres, l’appartenance héréditaire) et le désir (la volonté, l’élection particulière, l’amour d’une culture, d’une civilisation, d’une langue, d’une littérature, des mœurs, des paysages). »

Il ne faut pas se voiler la face, et Renaud Camus l’aborde d’ailleurs très sereinement, le remplacement de population qui pose problème est principalement celui des peuples d’Afrique et du Maghreb. Tout d’abord parce qu’ils s’installent en tant que peuples et qu’aucune civilisation ne peut en assimiler une autre, à plus forte raison quand cette celle-ci a une identité forte. Ensuite parce que cette identité forte, pour prendre la civilisation arabe « qui a connu des moments merveilleusement brillants, qui a atteint de hauts accomplissements, et produit de grandes œuvres, dans le domaine de l’architecture, de la poésie, de l’art du récit, de la mystique, de la musique », est étroitement liée à l’islam « une religion très dynamique, très aimée de ses fidèles, très naturellement et comme invinciblement portée à la conquête. »
L’islam, contrairement à la religion chrétienne qui a su s’en départir voici bien longtemps, est une religion dont l’emprise sur la politique est inéluctable, la Tunisie, Égypte, la Syrie et même la Turquie en sont de récents exemples. On peut chasser les dictateurs du pouvoir, on n’en chassera pas l’emprise religieuse.

Il n’est donc pas question pour Renaud Camus de stigmatiser, selon une expression consacrée, des individus mais de faire remarquer que lorsque différentes populations prennent la place de celle qui vivait dans ses frontières depuis des siècles, il s’agit d’un remplacement et qu’en tant que tel, il n’est pas une richesse mais un poids, un problème auquel il faut faire face. Or seul aujourd’hui le discours antiracististe comme il l’appelle, cette doxa politico-médiatique qui nous explique ce que nous devons penser et dire, empêche ceux qui ont la parole de l’affirmer.
Depuis quelque temps, selon Renaud Camus, une sorte de révisionnisme historique cherche à forger des mythes selon lesquels la France aurait été sauvée en 14-18 puis en 39-45 par ces peuples qu’elle avait colonisés ; selon lesquels les étrangers auraient fait de l’art français ce qu’il a été au XXe siècle. Beaucoup d’artistes étrangers ont en effet trouvé en Paris une terre d’accueil au début du siècle dernier et ont contribué à son effervescence culturelle ; les régiments d’Afrique et du Maghreb ont contribué aux victoires alliées lors des deux guerres mondiales mais lorsqu’une grande partie de la vérité historique est occultée au profit d’un message simpliste, on appelle cela une idéologie, dangereuse à ce titre, même si on cherche à la faire passer pour une morale.

«  Ces leçons n’en font qu’une, au demeurant, l’idéologie s’étant substituée à la morale, l’ayant remplacée là-encore : c’est une autre forme du « remplacisme» . »

Passé le constat d’observation, reste la question la plus intéressante : comment ce Grand Remplacement est-il rendu possible ? Comment la France a-t-elle pu en quelques décennies accepter sans réaction ce « cheminement hagard vers les poubelles de l’histoire. »

La culpabilité face à son passé ne semble pas une raison suffisante. Le repentir face aux anciens colonisés, aux atrocités révélées, à l’abandon des harkis mais aussi à la perte d’amour-propre révélée par la collaboration de l’État français avec le régime nazi pendant la guerre, toutes ces réponses sont un facteur important mais pas unique fait remarquer Renaud Camus. Car d’autres peuples européens tels que la Grande-Bretagne qui n’a connu que la résistance et le combat contre le nazisme, la Suisse, la Suède ou le Danemark qui n’ont jamais colonisé l’Afrique, sont confrontés au même remplacement de population, qu’ils subissent aussi passivement que les Français.
Ce phénomène s’accompagne selon lui du grand mouvement de Déculturation institué depuis plusieurs décennies dans les pays occidentaux. A ce titre, l’éducation et la culture ont un rôle essentiel à jouer pour contrebalancer ce phénomène car que peut encore être un peuple qui ne connaît plus son histoire, ou qui la méprise, qui ne maîtrise plus sa langue et ne peut plus lire ses grands auteurs, qui n’a que de très vagues notions de son histoire de l’art ?
Un peuple sans mémoire est inévitablement appelé à être remplacé par d’autres qui, eux, ont une fière et profonde connaissance des leurs. La nature est ainsi faite qu’elle ne supporte pas le vide, or le temps de cerveau disponible de nos chers compatriotes semble une béance sans fond que remplissent a volo les idéologues de la consommation pour qui peu importe l’humain, l’individu, puisque compte avant tout la masse qui ingurgitera ses denrées éphémères.

Une fois de plus, nous prenons conscience que traiter les individus en simples consommateurs, c’est-à-dire en réceptacles et non en sujets pensants et agissants nous mène très sûrement vers la fin d’une des plus brillantes civilisations qui fut : la civilisation européenne. Les cyniques du genre de Jacques Attali diront qu’il suffit d’attendre que les peuples qui s’installent en France soient aussi déculturés et décérébrés que nous le sommes à présent mais rien n’est moins sûr. Eux ont encore foi en leur force.

Renaud Camus, Le Grand Remplacement, 114 pages, éditions David Reinharc.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 12:24

PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) — Le MUNCI, principal syndicat d’informaticiens français, dénonce le prêt accordé par le gouvernement français à Casanearshore, une zone franche marocaine qui emploie des sous-traitants de grands groupes français. Le 12 décembre, à l’occasion du déplacement du Premier ministre Jean-Marc Ayrault au Maroc, l’Agence française de développement (AFD) avait annoncé la signature avec le MEDZ (filiale de la Caisse des dépôts et de gestion marocaine) d’une convention de prêt de 100 millions d’euros destinés au refinancement des activités de délocalisation développées à Casanearshore.

 

Pour le MUNCI « La France est en déficit, des mesures d’austérité (notamment budgétaires) sont imposées à tous, le chômage progresse fortement dans notre pays, y compris dans l’informatique, mais notre premier ministre n’a pas trouvé mieux que de favoriser les délocalisations vers le Maroc d’emplois dans les centres d’appel, les services informatiques et les processus métiers ! »

 

 Le chomage explose en France mais les socialistes comme les Umpistes par le passé, financent les délocalisations, acceptent près de 300 000 travailleurs d'europe de l'est sous contrat de leur pays d'origine '( travaiilent en France mais sont payés comme dans leur pays d'origine, Pologne, Roumanie, à 400 euros par mois

 Il est temps que le Peuple de France demande des comptes aux naufrageurs de notre pays!

 

 

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 12:36

Le discours de François Hollande à Alger pose les bases d’un avenir extrêmement malsain entre la France et l’Algérie.

Il condamne triplement notre pays, l’abaissant encore un peu plus sur la voie de la repentance d’abord, de l’immigration massive ensuite et des délocalisations enfin.

Si François Hollande se défend de tomber dans la repentance, c’était pourtant l’exacte tonalité de son discours, un discours qui a revisité l’histoire dans le sens d’une violente charge contre la France. Rien sur les aspects positifs de la colonisation, rien non plus sur les crimes algériens contre les Harkis, mais une nouvelle dépréciation systématique de notre pays, de notre histoire et de notre peuple.

Parce que nous nous montrons faibles face au pouvoir algérien, les prochaines revendications ne tarderont pas, et très vite il sera demandé à la France des excuses officielles. La France doit au contraire se tourner vers l’avenir et regarder avec lucidité mais fierté son passé.

En matière d’immigration, François Hollande veut encore accélérer la course aux visas, alors que 200 000 sont déjà accordés chaque année par l’ambassade de France à Alger !

C’est pure folie que de vouloir aggraver encore cette politique scandaleuse, alors que la France est engluée dans la crise et le chômage, alors que l’assimilation est en panne, alors que l’Algérie a besoin de fixer sa jeunesse sur place pour assurer son développement. L’immigration vers la France doit cesser.

Sur l’économie enfin, la France trahit ses ouvriers, ses salariés du secteur tertiaire et affaiblit considérablement son économie en faisant de l’Algérie et du Maghreb une terre de délocalisations de son industrie et de ses services. Les récentes initiatives de François Hollande, dans la lignée de l’UMP, vont sans ambiguïté dans ce sens, en témoigne par exemple l’inauguration d’une usine Renault à Oran. La France doit au contraire redevenir une terre de production.

On s’étonnera enfin que le président Hollande n’ait pas évoqué la dette de 600 millions d’euros de la sécurité sociale algérienne envers la France, alors que notre système de santé est en quasi faillite.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 18:11

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Presidente du Front National

Le projet de loi présenté ce jour en Conseil des ministres portant sur la réforme bancaire constitue un nouveau recul du gouvernement face au lobby des banques et de la finance internationale.
Revenant sur la promesse du candidat Hollande de séparer les activités de crédit et de spéculation au sein des établissements bancaires -mesure saine et de bon sens que nous défendons depuis longtemps, le gouvernement de monsieur Ayrault se drape dans une formulation aussi brumeuse qu’inefficace établissant la « séparation des activités utiles au financement de l’économie des activités spéculatives ». Quand on sait la subjectivité d’une telle appréciation il est évident que cette loi ne changera rien, ce que confirment les professionnels du secteur. Le silence des grandes banques sur le sujet en est d’ailleurs la plus éloquente démonstration.

Ce renoncement de François Hollande intervient curieusement quelques jours après qu’un dirigeant de la FED, Monsieur Tarullo, a déclaré qu’il serait « hasardeux et coûteux » de revenir à une séparation des activités bancaires, pourtant souhaitée par la majorité des acteurs de l’économie réelle.

En dépit des envolées lyriques de la campagne présidentielle, quand le candidat désignait le monde de la finance comme son principal adversaire, c’est donc bien la finance qui a dévoré François Hollande, servile agent de la grande banque, aussi docile que son prédécesseur.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 18:19

Une étude indique l’ampleur du remplacement de population à l’œuvre en France

13 décembre 2012

Une étude indique l’ampleur du remplacement de population à l’œuvre en France

13/12/2012 — 14h00
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) — L’Institut de veille sanitaire, établissement rattaché au ministère de la Santé, a publié en juillet 2012 une étude montrant le pourcentage de naissances en France concernées par le risque de drépanocytose en 2010. Cette maladie génétique a pour particularité de concerner quasi exclusivement les populations extra‑européennes, principalement « originaires des Antilles, d’Afrique noire mais aussi d’Afrique du Nord. »

 

La drépanocytose permettrait donc de chiffrer l’ampleur de l’immigration. En 2010, en Ile‑de‑France, par exemple, 60% des naissances étaient considérées à risque (carte ci-dessus). Ces chiffres permettent d’affirmer que 60% des naissances en Ile‑de‑France sont issues de populations extra‑européennes. En comparaison, la précédente étude basée sur les données de 2005 fait état d’un chiffre de 54%, ce qui montre que la proportion de naissances extra‑européennes, déjà énorme, augmente rapidement. Les chiffres des autres régions parlent d’eux‑mêmes.

Cette étude fournit — partiellement — quelques chiffres fondamentaux de ces fameuses « statistiques ethniques » toujours interdites en France. Ils permettent d’appréhender dans toute son ampleur la réalité effrayante de la substitution démographique actuellement en cours.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

Liens