Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 13:21

 Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Le gouvernement n’a pas trouvé de solution de fond pour Florange et l’acier français. Le compromis qu’il a passé avec Mittal, dont on doit espérer qu’il sera le plus productif possible mais dont il faut craindre aussi qu’il ne se termine aussi mal que les précédents, n’est pas à la hauteur des enjeux.

Nous avions prévenu : la nationalisation temporaire n’était qu’un slogan, qui ne pouvait pas aboutir en l’état en raison de notre soumission à l’Union européenne. Mittal le sait et c’est pour cette raison qu’il n’a presque rien concédé sur Florange.

Le mystérieux repreneur et ses 400 millions d’euros d’investissement mis en avant ces derniers jours par le ministre Montebourg ne sont plus évoqués, ce qui fait sérieusement douter de la parole gouvernementale.

Quant à la perspective du projet Ulcos, elle reste malheureusement très hypothétique.

Marine Le Pen regrette que le gouvernement n’ait pas profité de cette nouvelle crise de l’acier lorrain pour définir un plan d’ensemble en faveur de la sidérurgie française. Mittal reste l’interlocuteur privilégié du gouvernement, avec tous les risques qu’on connait.

Surtout, aujourd’hui 60 % de l’acier français est importé : c’est intenable. La relance viendra de la mise en place d’un véritable patriotisme économique : protections intelligentes aux frontières contre la concurrence internationale déloyale sur l’acier et priorité donnée à l’acier produit en France dans la consommation nationale.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 17:29

Le 29 novembre, le poète qatarien Mohamed Ibn al Dhib al Adjami a été condamné à la prison à vie pour avoir critiqué l’émir et fait l’éloge du « printemps arabe ». Enfermé à l’isolement depuis près d’un an, sans que sa famille n’ait pu le voir, il a simplement demandé pour le Qatar cette démocratie que son pays aurait encouragée en finançant et en armant les mouvements islamistes en Libye, en Égypte, en Tunisie, au Yémen ou en Syrie. Mais pourquoi donc promouvoir cette « démocratie » au Qatar puisque les islamistes sont déjà au pouvoir dans cet émirat wahhabite ?

Le 30 novembre, le fonds souverain du Qatar et la Caisse des dépôts annoncent la signature d’un protocole d’accord pour la création d’un fonds de 300 millions d’euros, abondé à parité. Il devrait prendre des participations dans des PME françaises. L’ambassadeur de l’émirat tient à préciser que ce fonds investira dans l’ensemble des régions françaises. Il n’est donc plus question des seules « banlieues ». Devant la forte protestation républicaine émise par Marine Le Pen, le communautarisme affiché a dû reculer. Mais qui composera le comité de sélection des crédits accordés ? Qui s’assurera que seuls des critères économiques seront toujours retenus ?

Avec Marine Le Pen, le Rassemblement Bleu Marine souhaite que la France réexamine ses liaisons dangereuses avec le Qatar. Certes l’argent n’a pas d’odeur. Mais l’argent ne fait pas la démocratie. Les fonds souverains ne sont pas, par nature, des investisseurs comme les autres.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 19:33

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

La nouvelle circulaire publiée par le ministre de l’Intérieur sur les critères de régularisation des clandestins s’inscrit dans la droite ligne des politiques de régularisation massive initiées par la gauche en 1981 (130.000 régularisations) et en 1997 ( plus de 80.000 ).

Emboîtant le pas à ses prédécesseurs UMP, Manuel Valls agit en idéologue et en immigrationniste forcené, guidé par un seul objectif : l’assouplissement général des conditions de régularisation.

Ce laxisme d’État érigé en règle de fonctionnement est économiquement irresponsable alors que le chômage atteint de nouveaux records et politiquement désastreux tant il encourage et accélère la poursuite toujours plus massive des flux de migration clandestine.

Au moment où notre pays est frappé par une crise sans précédent et où la paupérisation frappe de plus en plus de Français, l’angélisme égoïste de la gauche doit être banni.

Face à l’immigration clandestine, l’État doit se montrer d’une fermeté implacable et n’appliquer qu’une seule règle : tout clandestin qui a violé les lois de la République en entrant illégalement sur le territoire français et en s’y maintenant doit être expulsé et toute possibilité de régularisation doit être supprimée.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 17:30
0

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

L’accord conclu entre la zone euro et le FMI sur la Grèce conduira d’ici 2020 et par divers moyens à un effacement partiel de la dette grecque, à hauteur de 40 milliards d’euros.

Cet accord est complété par le déblocage d’un nouveau prêt de 44 milliards d’euros dans les mois qui viennent.

Cet accord est bien évidemment un jeu de dupes, qui ne soulagera pas le peuple grec mais les banques, et qui alourdira une nouvelle fois notre propre dette publique, alors qu’elle dépasse déjà 1.800 milliards d’euros. Ce même jeu de dupes est en train de se propager dans l’ensemble de la zone euro.

Les contribuables français n’en peuvent plus d’être saignés par les marchés financiers et l’euro. Ils n’en peuvent plus de voir leur pays faire des chèques à l’UE et au FMI et d’être ainsi sacrifiés sur l’autel d’une politique absurde. Plus de dette, c’est moins de marges de manœuvre pour notre sécurité, notre école, notre santé, notre vitalité économique.

En désaccord avec une classe politique unanime dans sa défense des dogmes ultralibéraux de l’Union européenne, Marine Le Pen demande qu’on cesse cette fuite en avant désastreuse pour nos finances publiques et l’économie de la zone euro.

On sauvera l’Europe et nos peuples en acceptant d’ouvrir les yeux sur les dogmes qui la gouvernent : euro, toute-puissance des marchés financiers, prédation des banques.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 09:04
0

Billet de Gilbert Collard, député Rassemblement Bleu Marine de la 2e circonscription du Gard

L’UMP, c’est la Côte d’Ivoire, deux présidents pour un seul pays, et c’est la guerre civile des chefs de gare. Sauf que les cocus sont les militants et une certaine idée de la politique.

Et dire que chaque Arlequin rêve de gouverner la France et qu’il n’est pas capable de gérer une élection interne. Et dire que chaque candidat donne depuis des lustres médiatiques des leçons de morale sur les valeurs, la République, la démocratie, et qu’ils s’entretuent de mots fratricides dignes des rues de Palerme à l’heure sanglante des règlements de compte entre parrains. Par l’intermédiaire des tontons porte-voix flingueurs les balles sifflent; Fillon parle de mafia et Copé, affublé d’un avocat de service, Me Szpiner, ventriloque de sa propre voix, sniper nasillard gonfle le verbe au point de s’outrer jusqu’à traiter l’adversaire de « déserteur ». Guerre des baudruches gonflées de vanités personnelles.

Cette cacophonie bienvenue fait oublier les couacs d’une majorité erratique qui gouverne sans gouvernail et se fissure de l’intérieur. Pauvre France ! Cette comédie nombriliste dit plus que son ombilic. Elle révèle l’État du pays politique. Des nains qui ne voient pas plus loin qu’eux-mêmes. On devrait se réjouir, se frotter les mains, comptabiliser comme Borloo qui voit double les orphelins qui abandonnent le naufrage pour s’accrocher à son radeau : piètre vision de pitres politiques. La chose est plus grave dans sa relation avec les malheurs du temps. On assiste à la fin d une époque, à une dislocation de l’organisation politique qui affecte toute la structure, à une crise du crédit accordé aux hommes politiques qui ne sont plus des hommes d’État, mais les accompagnateurs mous d’une crise économique, morale, nationale, sur laquelle, épris d’eux-mêmes ils flottent comme des épaves perdues. Pauvre France qui perd son triple A et qui s’émeut d’apprendre que madame Pulvard perd Arnaud, avec un petit a, qui se passionne à la lecture du feuilleton où un ancien ministre et un ancien premier ministre se bombardent de billevesées tandis qu’on s’entretue en Corse, s’assassine à la terrasse des cafés, se kalachnikovise à Marseille… et que Hollande revient de Berlin berné sans budget européen. Il faut ouvrir les yeux pour regarder le cauchemar en face. La farce a assez duré ! La France mérite mieux que ces gestionnaires cacophoniques du chaos qui se partagent le pouvoir pour avoir le pouvoir sans le peuple qui n’en peut plus. Le système est à bout.

La preuve ? On désespère de la politique avec ses reniements, ses donneurs de leçons, ses vengeurs en onde spécialisés dans les meurtres médiatiques, ses idéologues obtus, ses ricaneurs rancuniers, ses fermiers généraux qui nous tondent, ses copains nommés, ses procureurs amis, ses traquenards judiciaires, ses phrases toutes faites qui emprisonnent le langage, ses combines calculatrices qui excluent plus de six millions d’électeurs, ses peurs d’affronter la réalité française que les Français subissent tous les jours silencieusement.

Il faut penser à eux, toujours à eux, cela donne de la hauteur, et oser crier de ce promontoire : il y en a marre, minables, en bas, tout en bas, on souffre !

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
26 novembre 2012 1 26 /11 /novembre /2012 13:17
1

Marine Le Pen, Présidente du Front National, était l’invitée politique des « 4 vérités » sur France 2.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 13:39

Communiqué de Florian Philippot, vice-président du Front National

Si c’est l’Union européenne en général qu’il faut réformer en profondeur, il faut en attendant limiter les dégâts en refusant les propositions de budget délirantes de la commission européenne ou de Herman Van Rompuy.

La France doit exiger :

  • De cesser de payer davantage qu’elle ne reçoit. Aujourd’hui, nous versons 7 milliards d’euros de plus que ce que nous percevons de l’UE.
  • De maintenir le budget de la PAC en attendant sa renationalisation nécessaire
  • De diminuer drastiquement les frais de fonctionnement de l’UE (les fonctionnaires européens sont trop nombreux et surpayés) ainsi que les fonds structurels à destination de pays qui les utilisent pour nous concurrencer de façon déloyale.

Comme les Britanniques savent le faire, les Français doivent défendre leurs intérêts nationaux avec beaucoup plus de pugnacité. L’Union européenne doit être à terme remplacée par une Europe des nations libres qui coopèrent sur de grands projets utiles aux jeunes, aux chercheurs et aux PME.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 15:25

La Cocoe évoque une inversion des résultats

La Commission électorale de l'UMP (Cocoe) a reconnu jeudi que trois circonscriptions d'outre-mer n'avaient pas été "prises en compte" dans le résultat final du scrutin pour la présidence et que leur addition "aboutirait vraisemblablement à une inversion des résultats".

Toutefois, indique-t-elle dans un communiqué, les statuts de l'UMP ne permettent pas de faire "autre chose que le constat présent" et de "publier de nouveaux résultats". La Cocoe demande en conséquence "à la Commission de recours de l'UMP de statuer" "en publiant des résultats définitifs".

 

    La COCOE reconnait que le Président de l'UMP n'est pas celui qui a été élu

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 11:47

Jeudi 22 novembre, Florian Philippot, vice-président du Front National, était l’invité de Frédéric Rivière sur RFI.

Jeudi 22 novembre, Florian Philippot, vice-président du Front National, était l’invité de Frédéric Rivière sur RFI.

 

 

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 16:23

 Pendant que l'UMP se noie dans les magouilles et que le PSnous distait avec le "mariage pour tous" le sauvetage de l'euro et la faillitte de la Grèce vont coûter 40 milliards aux Français.On dit "merci qui?"

0

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

La France n’en finit plus de se ruiner pour l’euro et la Grèce. Il faut que cette fuite en avant désastreuse cesse.

Après avoir transféré les dettes des banques vers les Etats, voilà qu’on prévoit dans les chancelleries européennes de rayer une partie de la dette grecque : comme d’habitude les banques gagnent à tous les coups ! Quelle indécence alors que les peuples souffrent comme jamais.

Plombée par la monnaie unique, la Grèce a besoin de 32 milliards d’euros supplémentaires, alors que notre pays a déjà largement accru sa propre dette pour la renflouer, plan après plan. Aujourd’hui nous croulons sous une dette de près de 1.900 milliards d’euros, et comme vient de l’indiquer l’agence Moody’s au moment de dégrader notre note, la France souffre de payer trop pour la zone euro.

Nous devons refuser de mettre un centime supplémentaire dans ce puits sans fond, comme nous devons refuser le cadeau que l’Europe s’apprête à faire aux banques. D’autant que la Grèce n’est pas la seule victime de l’euro à sans cesse être renflouée : nous avons déjà largement payé pour la monnaie unique au Portugal et en Irlande. Très vite, l’Espagne et l’Italie viendront frapper à la porte. Mais qui paiera quand ce sera notre tour ?

Le contribuable français, comme le contribuable allemand et tant d’autres, n’en peut plus.

La zone euro est victime de l’idéologie de « l’euro à tout prix ». Nous avons l’obligation de changer radicalement de méthode en faisant le bilan d’une monnaie unique qui n’a pas tenu ses promesses et en cessant notre soumission aux banques et à la grande finance.

 

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

Liens