Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 17:04

Le soutien du ministre Cahuzac à la proposition allemande de donner un droit de veto de la Commission européenne sur les budgets nationaux constitue un acte de trahison de tous nos principes démocratiques et républicains.

Le vote du budget est l’acte souverain par excellence : les commissaires de Bruxelles, non élus par les peuples mais vendus aux intérêts de la grande finance, n’ont pas leur mot à dire.

C’est d’autant plus vrai que l’Union européenne est un triste modèle de gabegie et de gaspillage de l’argent public.

Les responsables politiques français doivent cesser de se soumettre à tous les diktats allemands, comme ils viennent encore de le faire en votant le Traité budgétaire européen.

La France doit retrouver le sens de l’intérêt national, qui passe par le retour du pouvoir au peuple français et une rupture totale avec l’Europe fédérale ultralibérale.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 15:45
2

Marine Le Pen, Présidente du Front National et députée française au Parlement européen, était l’invitée de Patrick Chêne dans l’émission « Politique matin » sur LCP.

Marine Le Pen réagit à l’amateurisme du gouvernement Hollayrault en place qui ne peut répondre aux priorités des Français : « Les Français eux ce qu’ils veulent ce sont des réponses sur ce qui les blesse, ce qui les frappe. C’est la situation économique, c’est l’effondrement social, c’est le recul de leur pouvoir d’achat, c’est l’insécurité qui explose, c’est l’aggravation des périls que vit notre pays et, notamment et bien évidemment, la montée du fondamentalisme islamique. »

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 12:52

D'après un arrêté publié ce dimanche au Journal officiel, les Roumains et les Bulgares ont désormais accès en France à 291 métiers, contre 150 auparavant.

Désormais en France, un Roumain ou un Bulgare pourra être bucheron, éleveur, boucher, ou boulanger, mais aussi courtier en assurances, directeur dans la grande distribution, conducteur de travaux, orthophoniste, enseignant du second degré, technique et professionnel, contrôleur aérien... sans aucune restriction. Selon un arrêté publié ce dimanche au Journal officiel, la liste des autorisations de travail que les ressortissants des États de l'Union européenne soumis à des dispositions transitoires -soient les Roumains et les Bulgares- a été élargie, de 150 à 291 métiers.

Cet assouplissement de l'accès au travail intervient après plusieurs démantèlements de camps de Roms ces dernières semaines, qui ont secoué le gouvernement. À Paris, Villeurbanne, Vaulx-en-Velin, Marseille... des centaines de Roms ont été expulsés, sans solution de relogement gérée en amont. Des méthodes qui rappellaient François Hollande à ses promesses électorales, et relançaient le débat sur le travail des Bulgares et des Roumains.

Assouplissement progressif des restrictions jusqu'à fin 2013

Dès la fin août, Cécile Duflot proposait ainsi d'élargir «les métiers auxquels ils peuvent avoir accès». Car les Bulgares et les Roumains, depuis l'entrée de leur pays dans l'Union européenne en 2007, ont été visés par des «mesures transitoires» qui leur restreignent l'accès au marché du travail français par rapport aux autres ressortissants communautaires. Des restrictions qui peuvent s'appliquer jusqu'à la fin 2013.

Ainsi, en élargissant la liste des métiers ouverts aux citoyens roumains et bulgares, le gouvernement dit vouloir «anticiper progressivement l'entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans le droit commun». Mais pour un Roumain ou un Bulgare qui souhaite exercer un métier qui lui est autorisé, il devra encore demander une autorisation préfectorale, et son employeur devra acquitter une taxe à l'Ofii (l'Office français de l'immigration et de l'intégration

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 16:44

Pendant qu'on nous amuse avec le mariage gay, les aventures de la première dame,le prix nobel pour l'UEvoilà ce qui se passe dans les entrailles de notrepays , dans les provinces les chinois poussent leurs pions, comme les quataris  ou les saoudiens. Demain il sera trop tard

Communiqué de Françoise Grolet, conseiller régional de Lorraine, membre du Bureau politique du Front National

En février 2012, Patrick Weiten, président du Conseil général de Moselle annonçait en fanfare l’arrivée à Illange d’ITEC (International Industry Trade Technology and Exhibition Center), plate-forme d’échanges commerciaux « B2B » (business to business) pour 2.000 PME chinoises. Face à l’enthousiasme unanime des responsables politiques, seul le Front National tirait la sonnette d’alarme sur cette machine de guerre chinoise.

Après 9 mois de gestation, le chantier sera officiellement lancé demain, sans la participation des élus du Front National. Non seulement nous ne renions rien de nos préventions sur ce projet, mais l’inquiétude grandit dans le tissu industriel local.

Des critiques opportunistes remplacent peu à peu l’optimisme béat : les socialistes Philippe Tarillon (président de groupe au conseil général) et Bertrand Mertz (maire de Thionville) s’étonnent que les promoteurs chinois embauchent en Europe de l’est pour les travaux, et ne favorisent pas les entreprises lorraines. Quelle inconséquence pour des contempteurs de la préférence nationale et défenseurs du libre-échangisme européen et quelle irresponsabilité d’avoir ouvert nos portes au géant chinois !

On peut juger avec le même scepticisme les promesses chinoises de réciprocité : que pèseront nos PME face aux 200.000 PME chinoises aux salaires 10 fois inférieurs aux nôtres ? On évoque 400.000 tonnes de fret réservés par l’entreprise gestionnaire, 500 containers/jour au port d’Illange; comment absorber cet afflux de marchandises sans déséquilibrer notre tissu industriel et commercial ? Les entreprises chinoises vont pouvoir, depuis cette base avancée, écumer les terres lorraines en concurrence avec les PME de la région, profitant de leurs coûts de production très inférieurs pour rafler nos matières premières à meilleur prix. C’est déjà le cas pour le bois lorrain sur lequel les Chinois enchérissent à des niveaux que nos PME ne peuvent pas suivre, qui part en Chine pour y être transformé et revient comme produit fini à bas prix, cassant ici tout un secteur d’activité.

Qu’en est-il de la promesse de Patrick Weiten selon laquelle « pas un euro d’argent public » ne serait dépensé ? Outre les travaux du port d’Illange et sa desserte, les infrastructures routières devront être adaptées au mode de transport privilégié par les Chinois pour servir la sacro-sainte flexibilité : la route par le Kazakhstan, pour réduire le transport de 45 jours à 12 jours. Une « noria de camions » à l’assaut de l’Europe est annoncée : belle réussite pour notre environnement !

Le ministre du Travail Michel Sapin qualifie le projet chinois de méga-usine d’assemblage électronique à Châteauroux d’ « unité de pénétration du marché européen ». Seul le Front National tire les conséquences de ce constat amer d’un ministre sans illusions sur son pouvoir réel. Il est plus que temps de protéger et promouvoir ce qui reste de notre tissu industriel, de nos entreprises, de notre savoir-faire.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 15:31
0

Six syndicats appellent à des défilés à Paris et dans plusieurs villes de province pour défendre le pouvoir d’achat des 15 millions de retraités français. 

Le principal objet du mécontentement des retraités c’est le nouveau prélèvement de 0,15 % que 70 % d’entre eux devraient payer dès 2013 pour redresser les comptes de la Sécurité sociale, alors qu’ils étaient jusqu’à présent exemptés de cette taxe, appelée la « contribution solidarité autonomie ». Autre revendication : un égal accès aux soins pour les plus de 15 millions de retraités, « en première ligne, selon la Fédération générale des retraités de la Fonction publique (FGR-FP), pour subir les hausses directes des dépenses de santé, au travers des divers forfaits, des franchises médicales, des déremboursements et de la hausse des cotisations complémentaires de santé ». Enfin, les syndicats réclament la prise en compte immédiate de la perte d’autonomie.

Plusieurs milliers de personnes sont attendues devant l’Assemblée nationale à Paris, à partir de 14 h 30. Une cinquantaine d’autocars ont été affrétés pour conduire les manifestants vers la capitale. Des défilés sont aussi prévus à Tarbes, Bayonne, La Rochelle, Bordeaux, Caen, Brest ou Rennes.

Source

Pour sa part, Le Front National propose, pour défendre le pouvoir d’achat des retraités : le gel des taxes et des impôts qui frappent les retraités. Au lieu de sacrifier les Français, le gouvernement doit enfin faire des économies sur la mauvaise dépense publique qui plombe nos comptes : coût de l’Europe, dépenses somptuaires dans les conseils régionaux, coût de l’immigration, explosion des fraudes, niches fiscales qui profitent aux plus gros.
Le minimum vieillesse (ASPA) ne doit plus bénéficier aux étrangers de plus de 65 ans le lendemain de leur arrivée en France ! Le FN propose 10 ans de présence au moins en France pour pouvoir y prétendre. C’est le sens de la priorité nationale.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 22:55

Ce chiffre a été calculé par le Fonds monétaire international. Il inclut les renflouements d'États et l'aide de la Banque centrale européenne.

Européens, encore un effort si vous voulez garder votre monnaie. Tel est le message qu'adresse le FMI , dans son «Rapport sur la fiscalité financière dans le monde» présenté ce mercredi à Tokyo. Tout en saluant «les efforts considérables de nouveau accomplis par les dirigeants» européens, José Vinals, le conseiller financier du Fonds, leur demande «d'accélérer le rythme» pour rétablir la confiance et «renforcer la cohésion de la zone euro ».

Financièrement, ces efforts sont certes d'ores et déjà considérables. Les experts du FMI ont calculé que depuis décembre 2009 les fonds publics engagés pour porter secours aux «pays de la périphérie» (Grèce , Irlande , Italie , Portugal  et Espagne ) s'élèvent à plus de 1100 milliards d'euros. Il s'agit d'une part des capitaux prêtés par le Fonds de soutien européen (FESF ) et surtout par la Banque centrale européenne . Cette dernière a non seulement acheté des titres d'État, pour un peu plus de 200 milliards d'euros, mais elle porte désormais à bout de bras les banques de ces cinq pays: les refinancements de la BCE ont plus que triplé, dépassant 600 milliards de dollars (466 milliards d'euros).

La crise de la zone euro, commencée il y a près de trois ans avec la Grèce, s'analyse comme une vaste fuite de capitaux privés auxquels les institutions européennes, BCE en tête, ont dû se substituer, souligne le FMI. Les banques privées ont ainsi diminué de moitié leurs engagements sur les cinq pays de la périphérie les ramenant à environ 750 milliards.

Les mouvements sont devenus gigantesques. Entre juin 2011 et juin 2012, l'Italie et l'Espagne ont enregistré des sorties atteignant 235 et 296 milliards d'euros respectivement (soit 15% et 27% de leur PIB). Ces chiffres recouvrent à la fois les désengagements des investisseurs non résidents, qui ont vendu leurs titres d'État, mais également des sorties de capitaux de la part des épargnants.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 23:22

L’espoir levé dans tout le pays par ma candidature à l’élection présidentielle s’est traduit par le soutien de plus de 6 millions d’électeurs en avril dernier. Ce succès sans précédent, c’est aussi celui du Front National qui s’impose aujourd’hui comme une force politique majeure, conquérante, motivée par un seul objectif : faire respecter la voix du peuple.

Et notre ambition, plus que jamais, est d’arriver au pouvoir, pour enfin délivrer notre nation des griffes d’oligarchies qui ne travaillent que pour elles-mêmes ou pour l’étranger, jamais pour les Français. Rendre au peuple la maîtrise de son destin, lui redonner confiance en lui-même, faire de la France une nation fière, prospère et influente, voilà le sens de notre combat.

J’ai conscience de notre responsabilité historique. Je sais que notre vision de la société, de la France et du monde est celle d’une majorité de Français. Je n’ignore pas que beaucoup, sans avoir encore voté pour nous, partagent nos idées et seront bientôt prêts à nous soutenir.

C’est pour cette raison que j’ai voulu, dès les élections législatives, proposer à tous les patriotes de France, à tous ceux pour qui la France signifie grandeur et avenir, à tous ceux qui ont l’amour du peuple français chevillé au corps,  de nous rejoindre dans un rassemblement. Ce Rassemblement Bleu Marine a déjà permis notre retour à l’Assemblée Nationale. C’est une première victoire. Mais ce n’est qu’une étape.

Les forces qui sont déjà avec nous, formations souverainistes de droite et de gauche, personnalités éminentes, ne partagent pas toutes le même avis sur tous les sujets. Ce n’est d’ailleurs pas la vocation du RBM que d’imposer à chacun voulant y participer de s’aligner sur les positions du Front National. Pôle structurant, fer de lance de ce Rassemblement des patriotes, le Front National veut fédérer toutes les bonnes volontés qui ne se retrouvent plus dans le faux clivage entre la droite et la gauche, véritable archaïsme qui empêche de poser les vraies questions.

Nous l’avons vu ces dernières années, PS et UMP font au pouvoir exactement la même chose, et se succèdent au gré d’alternances aussi décevantes qu’inutiles. Il est maintenant besoin d’autre chose : les Français qui croient en la France doivent se réunir, et combattre de toutes leurs forces les illusions qui font perdre un temps précieux à notre pays : mondialisme, européisme, immigration massive, communautarisme…  Tous les membres du RBM partagent cette idée : le redressement ne peut se faire qu’en misant sur la nation. Sans la nation, sans le sentiment d’appartenir à un même peuple, il n’y a pas de solidarité, il n’y a pas de mobilisation, il n’y a pas de réussite ! C’est pour cela que l’Union européenne telle qu’elle s’est construite est une chimère.

Dans la perspective des élections municipales, le RBM appelle d’ores et déjà tous les patriotes, de droite comme de gauche, à le rejoindre et à former des listes sur tout le territoire. Il y a du travail, nous avons peu de temps : aussi je vous appelle toutes et tous à vous engager dès maintenant.

Visitez ce site. Vous y trouverez toutes les informations sur notre actualité, mais aussi sur la manière dont vous pouvez vous investir, nous aider, dès maintenant, et pourquoi pas pour les élections à venir !

Faites connaître le Rassemblement Bleu Marine ! Faites vivre notre idéal national, patriote, républicain ! Faites vivre l’amour de la France par votre engagement personnel ! Aucune bonne volonté ne mérite d’être laissée de côté, vous avez ici toute votre place !

Marine Le Pen, Présidente du RBM

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 21:26

  une enquête a été ouverte à Albi après la découverte jeudi matin de dégradations de soixante-dix tombes d'un petit cimetière attenant à une église catholique. Soixante-dix croix ont été renversées et posées au sol, 16 d'entre elles ont été brisées, et des objets funéraires ont été vandalisés dans ce cimetière du quartier de Fonlabour qui ne compte que 300 concessions à l'ouest de la ville.

profanation n'a pas été signée ni revendiquée, a indiqué le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP), le commissaire Pierre-Marc Panazio. Les dégradations ont été découvertes jeudi matin par des agents des services municipaux. Aucune dégradation n'a été constatée sur l'église attenante.

L'église et le cimetière se situent près de la limite de la commune d'Albi, non loin du lycée agricole de Fonlabour. L'enquête a été confiée à la police d'Albi. Elle a reçu le concours de la police technique et scientifique qui a effectué des prélèvements sur place.

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 18:14

Communiqué de Bertrand Dutheil de La Rochère, conseiller République et Laïcité de Marine Le Pen

Jeudi 4 et vendredi 5 octobre, se tiennent les états-généraux dits de démocratie territoriale pour engager la phase 3 de la décentralisation. Depuis trente ans, les deux premières ont déjà provoqué gabegie et corruption. Le nombre de fonctionnaires locaux a augmenté de 3 à 4 % par an. Les impôts locaux ont explosé pour couvrir des dépenses somptuaires. Et puis, l’Italie et l’Espagne montrent combien pèsent sur l’endettement des États les folies des féodaux régionaux. Erreur au-delà des Pyrénées, mais erreur aussi en-deçà.

Cette troisième étape de la décentralisation a, de plus, pour objectif sournois de démanteler la République. Le président socialiste du Sénat l’a annoncé : « Il faut adapter la loi en fonction des territoires ». La loi ne sera donc plus la même sur tout le territoire de la République française. L’égalité sera rompue entre les citoyens français. Mais Bruxelles sera content. Une telle fragmentation laissera le pays ouvert, sans défense, à tous les vents mauvais de la mondialisation. Une démocratie forte et véritable ne s’exerce qu’au niveau de la nation souveraine.

Avec Marine Le Pen, le Rassemblement Bleu Marine veut un État stratège, expression d’une République une et indivisible. L’administration territoriale doit y reposer sur un dialogue ouvert entre des représentants nommés par le pouvoir central et des responsables élus à la proportionnelle dans le cadre des communes et des départements. Un tel dialogue évitera les conciliabules et les échanges de services entre notables locaux. En revanche, fondé par nature sur la transparence, il permettra aux citoyens de s’informer et de donner ainsi plus facilement leur avis

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article
2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 15:14

Toute la lumière n’a pas été faite sur l’intervention française en Libye en 2011.

Une opération aussi lourde de conséquences exige pourtant que le gouvernement fasse oeuvre de transparence, au moment même où il envisage d’impliquer notre pays sur d’autres théâtres d’opération.

Marine Le Pen demande ainsi que le gouvernement réponde précisément aux trois questions suivantes :

- Quelles sont les conséquences économiques, humanitaires et migratoires de l’intervention française en Libye ?
- Quelles sont les conséquences géostratégiques de cette intervention dans la région, notamment au Mali ?
- Quel est le niveau d’implication des services français et du gouvernement Sarkozy dans la mort de Mouammar Kadhafi ?

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

Liens