Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Clamart National et Populaire
  • Clamart National et Populaire
  • : site politique pro Marine Le Pen
  • Contact

Recherche

14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 14:50

Ludovine de La Rochère est présidente de la Manif pour tous (LMPT).

Le 1er février dernier, Jean-Marie le Guen, secrétaire d’État, affirmait que les fondamentalistes islamiques étaient dans les rangs de LMPT. Plus récemment, Pierre Birnbaum, sociologue, affirmait sur France Info : « C’est la Manif pour tous qui a libéré la parole antisémite… » Quelle réaction ?

Cela fait des années que les leaders de gauche et d’extrême gauche emploient les mêmes techniques pour décrédibiliser ceux qui ne pensent pas comme eux. Ils formulent des accusations fausses et répétées que l’on connaît par cœur : fascistes, extrémistes.

Il suffit de relire La Ferme des animaux de George Orwell pour comprendre : quand certains animaux dénoncent, avec véracité, des abus de pouvoir, ils sont aussitôt accusés d’être des extrémistes, responsables de tous les maux. Ils sont décrédibilisés, commencent à douter d’eux-mêmes et finissent par se taire. Ce sont des techniques totalitaires exploitées depuis des dizaines d’années.

En ce qui nous concerne, ils ont compris qu’ils ne nous feraient pas douter de nos convictions, mais ils essaient de faire douter les Français à notre propos. Ces accusations sont dans la parfaite continuité de ce que cette gauche sectaire met en place contre nous depuis trois ans : incapables de répondre à nos arguments, ils ne savent qu’insulter.

D’autant plus que ces accusations d’antisémitisme sont objectivement absurdes.

Comme toujours ! LMPT n’a évidemment jamais parlé d’Israël ou des juifs, c’est totalement hors sujet. Les ficelles deviennent tellement grosses qu’ils se décrédibilisent tout seuls : les Français ne croient plus ni à la parole des politiques ni aux médias.

Mais ces accusations, en particulier celles de Le Guen, sont gravissimes compte tenu de la menace terroriste qui pèse sur notre pays. Pour que ce dernier, en responsabilité publique, sorte une énormité pareille, c’est qu’il ne connaît ni le contexte ni le fondamentalisme islamique. Cet aveu de méconnaissance révèle l’incompétence inquiétante de nos dirigeants.

Mais en plus d’être une faute politique, c’est une faute morale. Ces déclarations révèlent un immense mépris des millions de Français qui s’opposent à la loi Taubira, comme de la liberté d’expression qu’ils prétendent par ailleurs défendre.

Nous avons eu des difficultés à nous exprimer, nous avons essuyé des insultes, y compris par la voix de Manuel Valls qui prétendait que LMPT lui rappelait les « heures les plus sombres de notre histoire » ! Que nos gouvernants se réveillent : ils ont 70 ans de retard !

Idem pour certains constats de Najat Vallaud-Belkacem sur la condition de la femme… Nous avons affaire à une génération formatée par des problématiques qui n’ont plus cours aujourd’hui. Mais LMPT est jeune et ne les a pas attendus pour se tourner vers l’avenir !

Le gouvernement répète que LMPT ne représente personne mais vous voit partout… Drôle de contradiction !

Ils ne comprennent pas ce qu’il se passe mais le plus grave, c’est qu’ils ne cherchent pas à le comprendre. Aucun parti politique, syndicat ou organisme n’a jamais rassemblé autant et aussi souvent que LMPT, qui plus est sans débordement. Notre popularité est forte, la leur est inexistante : à eux de se poser des questions.

Ce gouvernement ferait mieux, par exemple, de remettre en cause la politique pénale de Christiane Taubira, plutôt que de nous accuser, si elle veut contrer efficacement le terrorisme.

Parfois, ils nous accusent également d’avoir des « raisons religieuses ». Primo, c’est consternant que cela soit par essence une faute à leurs yeux, secundo ils n’entendent même pas que nous parlons tout simplement de la réalité de l’humanité ! Il est quand même incroyable que l’affirmation « tout enfant a besoin d’un père et d’une mère » les fasse bondir !

Une grande majorité de politiques et de journalistes s’est en fait appropriée le combat du lobby LGBT alors que celui-ci représente à peine 2.000 personnes en France, et certainement pas l’ensemble des personnes homosexuelles. Ils se permettent, en conséquence, de mépriser l’appel au respect de la réalité humaine de millions de Français : ils sont dans l’idéologie, déconnectés du réel.

Le problème sous-jacent n’est-il pas leur refus de considérer le sens des choses ?

Si, et c’est à eux de comprendre qu’il y a un dramatique problème de sens dans notre pays. Il est lié notamment à cette idéologie libérale-libertaire qui conduit des jeunes en recherche de sens mais privés de tous repères vers des dérives parfois gravissimes comme le fondamentalisme islamique.

L’éducation est avant tout du ressort de la famille. L’école, et encore moins l’État, ne peuvent remplacer l’éducation reçue en famille, contrairement à ce que nos dirigeants actuels croient.

Hélas, la priorité qu’ils donnent à l’individu et leur désamour pour la famille et la société – voire leur haine – les aveuglent.

Comment comptez-vous continuer à résister ?

Il faut, maintenant, nommer les choses : comment la CEDH, la Cour de cassation, nos hommes politiques, nos médias peuvent-ils soutenir un lobby qui prône la chosification de l’enfant, la location des femmes, la création d’orphelins « sans père » par la PMA ? Compte tenu des conséquences de ces revendications, c’est à nous de leur demander des comptes, et non le contraire !

Trois nouveaux arrêts sur la GPA sont attendus de la part de la CEDH. Nous devons nous battre car les choses s’accélèrent : le 27 janvier dernier, la CEDH a condamné l’Italie en défendant un couple qui avait acheté un enfant : celui-ci n’avait même pas de lien biologique avec les deux « parents ».

Nous avons lancé la pétition No Maternity Traffic (www.nomaternitytraffic.eu) auprès du Conseil de l’Europe pour qu’il fasse respecter la Convention des droits de l’homme et nous tiendrons un forum international sur l’abolition de la GPA à la Bourse de Paris dimanche 8 mars prochain. Sans la présence et l’engagement de tous, nos enfants vivront demain dans un monde déshumanisé ! Inscrivez-vous dès maintenant à cet événement pour nous aider à remettre cet enjeu au cœur de l’espace public !

Propos recueillis par Charlotte d’Ornellas

 

imprime

Partager cet article

Repost 0
Published by National & Populaire
commenter cet article

commentaires

Liens